regain

1. regain

n.m. [ de l'anc. fr. gaïn, pâturage, du frq. ]
Herbe qui repousse dans un pré après le fauchage.

2. regain

n.m. [ de regagner ]
Recrudescence ; renouveau : Ce genre de livres connaît un regain d'intérêt.

regain

(ʀəgɛ̃)
nom masculin
retour de ce qui avait disparu Cette profession connaît un regain d'intérêt.

REGAIN

(re-ghin) s. m.
Nom donné à la seconde coupe des prairies naturelles et aux dernières coupes des prairies artificielles.
Regain ou revivre [VAUBAN, Dîme, p. 193]
Ne parlez pas à un grand nombre de bourgeois, ni de guérets, ni de baliveaux, ni de provins, ni de regains, si vous voulez être entendu ; ces termes pour eux ne sont pas français [LA BRUY., VII]
Toutes ces herbes aqueuses, telles que celles des regains [GENLIS, Maison rust. t. I, p. 246, dans POUGENS]
Se dit aussi de cette herbe quand elle a été séchée comme le foin.
Seconde fructification du figuier.
Fig. et familièrement. Le retour de fraîcheur, d'embonpoint, de vigueur qui se manifeste quelque fois chez les femmes ou chez les hommes qui ont déjà vieilli.
Pour vous.... je suis persuadée qu'à quatre-vingt-six ans le régime que vous observerez et le choix des bonnes viandes vous feront un regain de vie pour vingt ans [SÉV., à Bussy, 31 déc. 1684]
On dit dans le même sens : regain de jeunesse.
Tout vieux que je parais, l'âge encore me laisse Des restes de chaleur, des regains de jeunesse ; Mon poil blanc couvre encore un sang subtil et chaud [QUINAULT, Mère coquette, I, 4]
Terme de construction. Ce qu'il y a de trop à une pierre, à une poutre, pour la place à laquelle elle est destinée.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    En somme on en vient là par les faveurs, par les gains ou regains que l'on a avecques les tyrans, que.... [LA BOÉTIE, 63]
    Le pré en demeure plus promt à produire le regain et seconde herbe [O. DE SERRES, 269]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, reguin, rouain ; wallon, rigain ; de re..., et gain. Dans l'ancienne langue, gaagner veut dire cultiver la terre, paître ; gaain, la culture, le pâturage. Gaain a en effet le sens de regain (gaïn, Ren. II, 133). Plusieurs formes parallèles à gaain se trouvent dans les patois et ailleurs avec le même sens : wallon, wayen ; lorrain, veyen ; norm. vouin (vuin se trouve aussi dans l'ancien français) ; ital. guaime. Tous ces mots dérivent de l'ancien haut-allemand, weidanjan, paître ; weida, pâture. Le Berry, qui dit reguiner, pousser un regain, a aussi regouive, s. f. et le verbe regouiver ; ces mots, comme on voit, ne sont pas des barbarismes et tiennent aux anciennes formes.

regain

REGAIN. n. m. Herbe qui repousse dans les prés après qu'ils ont été fauchés. Il y aura du regain cette année. On rentre les regains.

Il s'emploie aussi figurément et signifie Reprise de possession d'un avantage qu'on avait perdu, retour du moins apparent, recrudescence inattendue. Regain de jeunesse. Il connut pendant quelque temps un regain de faveur.

regain

Regain, m. acut. Est composé de ces deux entiers Re, et gaing, et signifie l'herbe qui recroist au pré apres qu'il a esté fauché, qu'on appelle la seconde herbe, Foenum repullulans, renatum, Comme si on disoit, Secundum lucrum, Et à cela d'anomale, qu'il n'est iteratif de la generalité de son simple, ainsi que Reprinse, Ressource, et semblables, voyez Gaing.

regain


REGAIN, s. m. [Re-ghein: 1ree muet.] Le second foin. L'herbe qui revient dans les prés aprês qu'ils ont été fauchés. = Il est joli au figuré, dans le st. famil. s'entend. "Je profite d'un regain de jeunesse, qui fait que je m'acomode encôre du monde, et que le monde s'acomode de moi. M. de Coul.

Synonymes et Contraires

regain

nom masculin regain
Traductions

regain

[ʀəgɛ̃] nm
(= herbe) → second crop of hay
(= renouveau) un regain de violence → renewed violence
un regain d'espoir → renewed hope