regard

(Mot repris de regards)

regard

n.m.
1. Action de regarder : Il désigna le coupable du regard des yeux
2. Manière de regarder ; expression des yeux : Un regard complice œillade
3. Ouverture destinée à faciliter la visite d'un conduit (canalisation, égout, fosse).
Au regard de,
par rapport à : Au regard de la loi, vous êtes coupable.
Droit de regard,
droit de surveillance que peut se réserver l'une des parties dans un contrat : Elle a souhaité avoir un droit de regard sur les comptes.
En regard,
vis-à-vis, en face : Mettons la copie et l'original en regard.

REGARD

(re-gar ; le d ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's ne se lie pas : des re-gar étonnés ; cependant quelques-uns la lient : des regar-z étonnés) s. m.
Attention qu'on a pour (sens primitif déterminé par garder qui est dans l'étymologie de regard).
Le regard de la volonté de Dieu comme justice fait la piété des vrais chrétiens sur la terre, et elle fera dans le ciel l'éternelle félicité des bienheureux [NICOLE, Ess. mor. 2e traité, ch. 10]
Je trouvai cette amitié, cette douceur, cette reconnaissance en ce pauvre malade [Saint-Aubin], et, par-dessus tout, ce regard continuel à Dieu [SÉV., 19 nov. 1688]
Ceux qui.... se donnent tellement à Dieu, qu'ils ont toujours un regard au monde [BOSSUET, 2e panég. St Joseph, 1]
Il se dit au pluriel dans le même sens. Ce livre est indigne de vos regards. Cette guerre fixe les regards de tous les politiques.
Arrêtez-ici vos regards : il se prépare contre le prince quelque chose de plus formidable qu'à Rocroy [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
L'attention à s'attirer les regards publics dans la pratique des œuvres saintes [MASS., Carême, Resp. hum.]
Le duc de Bourgogne est mort, sans soupçonner jamais que sa femme eût des regards pour un autre que pour lui [SAINT-SIMON, 139, 35]
Pourtant ma douce muse est innocente et belle, L'astre de Bethléem a des regards pour elle [V. HUGO, Odes, II, 10]
Aux regards de, au jugement de.
Aux regards de celui qui fit l'immensité, L'insecte vaut un monde : ils ont autant coûté [LAMART., Méd. II]
Il se dit de Dieu qui exerce sur l'homme une action de grâce ou de colère.
Que restait-il à une âme qui, par un juste jugement de Dieu, était déchue de toutes les grâces ? il restait ce secret regard d'une providence miséricordieuse qui la voulait rappeler des extrémités de la terre [BOSSUET, Anne de Gonz.]
J'espère que Dieu lui continuera ses regards [ID., Lett. rel. 45]
Que Dieu jette sur vous des regards pacifiques ! [RAC., Esth. I, 2]
Hé ! qui jamais du ciel eut des regards plus doux ? [ID., ib. II, 1]
Pouvons-nous éviter ses regards [de Dieu], ou peut-il lui-même les fermer à nos crimes ? [MASS., Carême, Avenir.]
Par un transport de l'attention morale à l'attention physique. Action de la vue fixée ou dirigée exprès sur l'objet.
Et le front désarmé de ce regard terrible Qui dans nos escadrons guide un bras invincible [CORN., Sert. III, 2]
Incessamment Constance le regarde [un jeune homme] ; Et puis soupirs et puis regards nouveaux [LA FONT., Courtis.]
L'attachement paraît plus grand qu'il n'a jamais été ; ils en sont aux regards [SÉV., 342]
Vous me peignez fort agréablement la conduite des regards de Mme D*** ; c'est une économie à l'égard de ses amants qui serait digne d'Armide [ID., 31 mai 1680]
Cette vigilance doit nous faire prendre garde à toutes les occasions qui pourraient nous faire perdre la grâce ; elle nous apprendra à ôter le regard avant que le cœur soit blessé [BOSSUET, Pensées chrét. VIII]
On le vit [Condé à Rocroy].... mettre en fuite l'Espagnol victorieux, porter partout la terreur, et étonner de ses regards étincelants ceux qui échappaient à ses coups [ID., Louis de Bourbon.]
Avez-vous vu Marie-Thérèse distraire sa foi par un regard curieux ou par une parole indiscrète ? [FLÉCH., Mar.-Thér.]
Un roi sage, ennemi du langage menteur, Écarte d'un regard le perfide imposteur [RAC., Esth. III, 3]
Dans leur sang odieux j'ai pu tremper mes mains ; Et mes derniers regards ont vu fuir les Romains [ID., Mithr. V, 5]
Tous vos regards sur moi ne tombent qu'avec peine [ID., Iphig. II, 3]
Je l'observais hier [Athalie], et je voyais ses yeux Lancer sur le lieu saint des regards furieux [ID., Athal. I, 1]
Moi qui, de mes parents toujours abandonnée, Étrangère partout, n'ai pas même, en naissant, Peut-être reçu d'eux un regard caressant [ID., Iph. II, 3]
Ses yeux éteints roulaient dans sa tête et jetaient des regards farouches [FÉN., Tél. VIII]
Je suis convaincu que cette intrigue s'est passée en regards et en quelques lettres tout au plus [Mme DE CAYLUS, Souvenirs, p. 279, dans POUGENS]
Damis : On dit, je vous aime, avec un regard, et on le dit bien. - Lucile : Non, monsieur, un regard ! c'est encore trop ; je permets qu'on le rende, mais non pas qu'on le donne [MARIV., Serm. indiscr. II, 10]
Les regards d'un héros produisent les grands hommes [VOLT., Poëmes, Sur les évén. de 1744]
La bouche la plus ingénue ne peut être que l'interprète de la pensée ; elle ne peut que la traduire ; et les regards peignent la pensée même [GENLIS, Mères riv. t. II, p. 180, dans POUGENS]
Fig.
La pénitence a deux regards : elle regarde la vie passée et elle s'afflige et elle gémit d'avoir offensé un Dieu si bon ; elle regarde les occasions où son intégrité a tant de fois fait naufrage.... [BOSSUET, Sermons, Rechutes, 2]
Fig. Jeter un regard favorable sur, favoriser.
Il est vrai que du roi la bonté secourable Jette enfin sur la muse un regard favorable [BOILEAU, Sat. I]
Fig. Tourner ses regards vers le ciel, l'implorer.
Elle lui a montré [au Dauphin] à lever ses mains pures et innocentes vers le ciel, à tourner ses premiers regards vers son créateur [FLÉCH., Duch. de Montaus.]
Fig. Tourner de tristes regards vers, regretter.
Combien de fois Mme d'Aiguillon tourna-t-elle ses tristes regards vers l'autel d'où l'on venait de l'arracher ? [FLÉCH., Aiguillon.]
Manière de regarder.
Un modeste regard, et pourtant l'œil luisant [chez le chat] [LA FONT., Fab. VI, 5]
Ces longs soupirs que laisse échapper votre cœur, Et ces fixes regards, si chargés de langueur, Disent beaucoup sans doute à des gens de mon âge [MOL., Pr. d'Él. I, 1]
Je suis fort aise que, contre votre coutume, vous ayez dit à M. Gaillard le souvenir que j'ai de son mérite et de ses regards perçants [SÉV., 506]
Me refuserez-vous un regard moins sévère ? [RAC., Andr. I, 4]
Caché près de ces lieux, je vous verrai, madame.... Vous n'aurez point pour moi de langages secrets ; J'entendrai des regards que vous croirez muets [ID., Brit. II, 3]
J'ai lu dans ses regards sa prochaine vengeance [ID., Mithr. IV, 2]
D'un regard enchanteur connaît-il le poison ? [ID., Brit. II, 2]
Mentor observait tous ces mouvements, et ne parlait plus à Télémaque.... il jetait souvent sur lui des regards de compassion [FÉN., Tél. VII]
Avec un son de voix qui allait au cœur, et un regard qui dans les larmes avait un charme inexprimable [MARMONTEL, Mém. III]
En levant doucement et languissamment les yeux, et les baissant aussitôt avec précipitation, regard très connu et qui dit bien des choses [GENLIS, Ad. et Théod. t. III, p. 348, dans POUGENS]
Fig.
Après que tous les partis furent abattus, il [Retz] sembla encore se soutenir seul, et seul encore menacer le favori victorieux, de ses tristes et intrépides regards [BOSSUET, le Tellier.]
Il se dit des femmes qui pendant leur grossesse ont été frappées de quelque objet extraordinaire, et qui mettent au monde des enfants marqués de quelque signe qu'on attribue à cette cause. Avoir un regard.
Mauvais regard, influence funeste qu'on attribuait aux regards de certaines personnes surnaturellement puissantes.
Quelques-uns de ses disciples [de Juda] ayant osé le quitter pour aller faire une intercalation à Lydde, ils eurent tous un mauvais regard, c'est-à-dire qu'ils moururent tous d'un châtiment exemplaire [DIDER., Opin. des anc. phil. (Juifs)]
Terme de peinture. Deux portraits peints de telle manière que les deux figures se regardent l'une l'autre. Il a dans son cabinet un regard d'un Christ et d'une Vierge. Le frère et la sœur se sont fait peindre en regard. Se faire peindre en regard, se dit aussi de deux personnes qui sont peintes dans le même tableau, et qui se regardent.
Orientation.
Les portiers étaient logés selon le regard des quatre vents, c'est-à-dire à l'orient, à l'occident, au septentrion et au midi [SACI, Bible, Paralip. I, IX, 24]
Terme d'astrologie. Aspect, situation de deux astres qui se regardent. Regard sextile, se dit lorsque les astres sont éloignés l'un de l'autre de soixante degrés.
10° Ouverture qu'on fait de distance en distance dans un aqueduc, pour observer les défauts et faciliter les réparations de la conduite, et à laquelle sont quelquefois établis des robinets pour la distribution des eaux.
Le roi et Monseigneur allèrent à Marly, qu'on trouva fort avancé ; ensuite on passa aux regards de M. Deville pour voir arriver les eaux [DANGEAU, I, 25, 13 juin 1684]
11° En regard, loc. adv. Vis-à-vis. Une traduction avec le texte en regard.
Deux lions de forme colossale, sculptés des deux côtés de cette porte, en sont le seul ornement : ils sont représentés en relief, debout et en regard [CHATEAUBR., Itin. part, I]
12° Au regard de, loc. prép. En ce qui concerne, par rapport à.
[Penser que] tout ce qui manque de nous réussir est, au regard de nous, absolument impossible [DESC., Méth. III, 4]
Aussi empêché de soutenir son opinion au regard des justes qu'au regard des pécheurs [PASC., Prov. IV]
Après cela oserons-nous nous plaindre de notre condition, et en alléguer les soins, pour justifier nos dissipations criminelles au regard du salut ? [BOURDAL., 14e dim. apr. la Pentec. Dom. t. III, p. 408]
Je pourrais compter que mes lettres d'état ne seraient cassées qu'au seul regard de M. de Luxembourg [SAINT-SIMON, 18, 215]
En comparaison, au prix.
Veux-tu savoir, dit-il, combien les hommes forts Au regard de la gloire estiment peu leurs corps ? [DU RYER, Scévole, V, 4]
13° Pour ou par le regard de, par rapport à.... (locution qui vieillit).
Voulons.... qu'il [Richelieu] en autorise les officiers, les statuts et les règlements [de l'Académie française], sans qu'il soit besoin d'autres lettres de nous que les présentes, par lesquelles nous confirmons, dès maintenant comme pour lors, tout ce qu'il fera pour ce regard [, Lett. patentes, dans PELLISSON, Hist. de l'Acad. I]
Soit par le regard spirituel, soit par le regard temporel [BOSSUET, Var. 15]
Pour mon regard, à mes yeux ; pour son regard, à ses yeux.
Le jugement de Rome est peu pour mon regard ; Camille, je suis père, et j'ai mes droits à part [CORN., Hor. IV, 1]
Comme on pouvait dire que son fils était mort pour son regard [ID., Héracl. Examen.]
M. de Beauvillier croyait être obligé de dire cela à Sa Majesté, mais pour son regard à soi avec une entière indifférence [SAINT-SIMON, 221, 238]
Ce corselet, étant de lin avec beaucoup d'animaux en tissu, est admiré pour ce regard [P. L. COUR., Trad. d'Hérod.]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    E al reguard e al contenement [contenance] [, Ch. de Rol. CXXIII]
  • XIIe s.
    Regart de felon [, Ronc. p. 20]
    Son douz regart, qui vient d'une estincele Mon cuer en moi ferir [, Couci, XVIII]
    Seigneur baron, fait-il, ci a mauvais regard [, Sax. XI]
    Del present out primes [eut d'abord] Deus sa part, puis al evesche fist bel reguard [, Rois, p. 5]
    Tintansel est bien defensables, N'estoit par nul engin prenables, De faloise est close et de mer ; Qui seul le port pourra garder, Mal aura doubte ne regart, Que homme y entre d'autre part [, Brut, ms. f° 65, dans LACURNE]
  • XIIIe s.
    Uns dous regars en larrechin soutieus [subtil furtivement].... [, Bibl. des chartes, t. V, 4e série, p. 470]
    Et cuidoit-il qu'il deüssent bien seürement venir sans regart d'autrui [VILLEH., CXLIX.]
    Tant [elle] fuit que de li [elle] perdent li serjant le regart [, Berte, XXII]
  • XIVe s.
    Comme nostre chier pere eust fait certaines ordonnances par consideration, regart et grant deliberation de son conseil pour la grant destruction de poissons des rivieres.... [, Ordonn. de Phil. le long, Bibl. des chartes, 3e série, t. IV, p. 54]
    L'en nous loe par relacion et en regart ou rapport à aucune autre chose [ORESME, Eth. 28]
    Jou [je] Hellins, ayant rouvart et consideration.... [DU CANGE, regardum.]
    Item deux cens de regars [redevances] deus à Noel, tant en capons que en gelines [ID., ib.]
    Pierre Cargoet, sergent et regarde [surveillant] du petit guet.... fust parti pour le regart et visitation dudit petit guet [ID., regardator.]
    Comme le suppliant feust alez veoir la feste du regart qui se faisoit en l'hostel du prevost des marchands [de Paris] pour une sienne fille [ID., receptum.]
  • XVe s.
    Ils [les nobles] n'estoient qu'une poignée de gens au regard de la communauté du royaume d'Angleterre [FROISS., I, I, 32]
    [Le roi d'Angleterre se range de l'avis de messire Godefroy et lui dit : ] Messire Godefroy, vous estes notre mareschal : ordonnez en avant ainsi que bon vous semble car dessus vous, tant qu'à cette fois, ne veuil je point mettre de regard [ID., I, I, 272]
    .... S'on labour tart, Le fruit ne peut avoir si bon regart Pour la terre, quant elle est desertée, Comme celle qui en bon temps s'espart [E. DESCH., Poésies mss. f° 146]
    Le suppliant et Pierre Depitres ont fait compte ou regard ensemble [DU CANGE, regardum.]
    Naturellement la plus part des gens ont l'œil ou à s'acroistre ou à se saulver.... autres y en a si bons et si fermes qu'ilz n'ont nulz de ces regardz, mais peu [COMM., I, 9]
    Nous sommes bien subjectz à nous diviser.... sans avoir grant regard à la consequence [ID., I, 16]
    Et au regard de moy je me attendz d'estre gouverneur de Flandre et me y faire tout d'or [ID., V, 13]
    Voici beau regard de chastel ; car je voy la praerie grande et ample et pleine de tous deduitz d'oiseaulx, et la forest près là où on peult chasser [, Perceforest, t. II, f° 3]
  • XVIe s.
    Là haut assis, il [Dieu] voit tout de ses yeux, Et son regard les humains note et marque [MAROT, IV, 247]
    Le medecin respondra qu'il a ousjours une mesme reigle, mais qu'il a regard à l'aage [CALV., Inst. 352]
    Ils [les apôtres] ont tenu pour fable ce que les femmes racontoyent [de la resurrection de Jésus], jusques à ce qu'ils en ont eu plein regard [ID., ib. 794]
    Tout ce que les œuvres ont de valeur et estime, elles l'ont au regard de l'obeissance que nous rendons à Dieu, laquelle seule il regarde [ID., ib. 956]
    Congnoissant vostre cueur comme je foys, je suis seure que vous n'aurez regard à nul hazard, et que l'honneur vaincra tousjours en vous tous aultres regards et conseils que vous puissiez avoir [MARG., Lett. CXXXIII]
    Les sages disent que pour le regard du sçavoir il n'est que la philosophie, et pour le regard des effects, que la vertu, qui.... [MONT., I, 290]
    Nous appelons laideur une mesadvenance au premier regard [ID., IV, 222]
    Il estoit effroyable au son de la voix, et au regard terrible à l'ennemy [AMYOT, Cor. 10]
    Il avoit le regart et mouvement des yeulx doulx [ID., Pomp. 2]
    Lors la fontaine eust peu durer, et n'y eust fallu faire tant de regards [PALISSY, 147]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. REGARDER ; prov. regart, reguart ; ancien espagn. reguardo ; ital. riguardo.

regard

REGARD. n. m. Action de regarder. Regard doux, favorable. Regard tendre, amoureux, caressant, timide, languissant. Regard fier, rude, farouche, sombre, terrible, menaçant, foudroyant. Regard vif, perçant, pénétrant. Avoir le regard fixe, le regard assuré. Jeter un regard. Lancer un regard. Jeter ses regards de côté et d'autre. Arrêter, fixer, attacher ses regards sur quelqu'un, sur quelque chose. Laisser tomber un regard sur quelqu'un. Sa beauté arrête, fixe tous les regards. Quel objet se présente, s'offre à mes regards! Sous les regards de quelqu'un. Promener ses regards autour de soi. Abaisser ses regards sur les misérables. Tourner ses regards sur quelque objet, vers quelque objet. Détourner ses regards de quelque chose. Soutenir les regards de son juge. Il l'arrêta d'un regard. Il n'a pas daigné m'honorer d'un regard.

Pop., Avoir eu un regard se dit des Femmes qui, pendant leur grossesse, ont été vivement frappées à la vue d'un objet et qui mettent au monde des enfants marqués de quelque signe qu'on attribue à cette cause.

Avoir droit de regard, un droit de regard sur une affaire quelconque, Être qualifié pour exercer occasionnellement sur elle un certain contrôle.

REGARD signifie encore Attention; dans cette acception, on ne l'emploie guère qu'au pluriel. Cette belle action mérite d'arrêter les regards de tous les gens de bien. Ce peuple attire, attache tous les regards par son héroïsme. Cet ouvrage ne peut manquer de fixer les regards de la postérité.

REGARD se dit aussi d'une Ouverture maçonnée, pratiquée pour faciliter la visite d'un aqueduc, d'un conduit, etc. D'espace en espace, il y a des regards. Regard de fontaine. Il y a, dans ce regard, un bassin qui reçoit les eaux de la montagne.

EN REGARD, loc. adv. Vis-à-vis. Cette locution s'emploie surtout en parlant de Textes que l'on écrit ou que l'on imprime vis-à-vis les uns des autres, pour en faciliter la comparaison. Une édition de Sophocle avec la traduction en regard.

EN REGARD DE, loc. prép. Vis-à-vis de. Un projet de budget avec des chiffres et des commentaires en regard de chaque article.

AU REGARD DE, loc. prép. Par rapport à, en comparaison de. Il est pauvre au regard d'un tel.

regard

Regard, ou regardure, Aspectus, Conspectus, Despectus, Prospectus, Respectus, Contuitus, Intuitus, Spectatio, Visio.

Regard qu'on fait de tous costez, Circunspectus.

Un regard plus agu et ardant, Aspectus vegetior.

Un ferme regard, Obtutus, huius obtutus, et Obtuitus.

Regard qui empoisonne, Veneficus aspectus.

Loüer aucun en ayant regard à son estat et dignité, Ex dignitate tribuere alicui.

¶ Il fit une harangue fort salutaire, au regard du temps, Orationem salutarem, vt in tali tempore habuit.

Quand au regard des, etc. Quantum ad porticus, nihil: etc.

Bien-heureux au regard, ou au pris de nous, Prae nobis beatus, Si nobiscum conferas, beatus.

Cela n'est rien au regard de ce que je diray, Nihil hercle hoc quidem prae vt alia dicam.

Pour le regard de sa charge, Cunctis benigne pollicentibus operam in partes muneris sui.

Tant pour le regard du voyage, que pour l'affaire de Brutus, Qua itineris, qua de Bruto.

Pour le regard du subject et matiere tu en jugeras à ton appetit, De rebus ipsis vtere tuo iudicio.

On l'accuse pour le regard du temps qui s'ensuit apres, Reliqui temporis spatium in contentionem vocatur.

Qui ne demande sinon le salut d'iceluy, chacun pour son regard, Qui saluum volunt pro sua parte.

Plus que pour le regard de ma seule personne, Plus quam pro virili parte.

regard


REGARD, s. m. REGARDANT, s. m. et adj. REGARDER, v. act. [Regar, le d ne se pron. jamais: regardan, dé: 1ree muet; 3e lon. au 2d, é fer. au 1er.] Regarder, c'est jeter la vûe sur quelque chôse. "Regarder le ciel; regarder quelqu'un en face. "As-tu la hardiesse de me regarder en face, aprês m'avoir fait une telle ofense? Dest. "Que regardez-vous?
   Il rêve fort à rien; il s' égare sans cesse.
   Il cherche, il trouve, il brouille, il regarde sans voir, etc.
       Le Distrait.
= V. n. "Regarder au cadran, quelle heûre il est. "Regardez dans vos papiers, si cela n'y est pas. = 2°. Regarder, en parlant des chôses, comme sujet: être vis-à-vis, à l'oposite. "Cette maison regarde l'Orient. = 3°. Considérer; prendre garde. "Il faut regarder le mérite de la persone. "Ne regardez que Dieu en tout cela. "Regardez ce que vous alez faire, à ce que vous alez dire. "Il n' y regarde pas de si près. = 4°. Regarder comme, estimer tel. "On le regarde comme un de nos meilleurs Écrivains. = Il y en a qui retranchent comme. "Il se regardoit fort au dessus de ce Prince. Charles V. "On peut les regarder condamnés à une mort civile. Bufon. "Ce n'est pas un fait regardé authentique. ANN. LITT. Les deux derniers exemples m'étonent. Je soupçonerais volontiers les Imprimeurs d'avoir oublié comme. = 5°. Concerner. "De quoi vous mélez vous? cela ne vous regarde pas, etc. — Voy. CONCERNER.
   Rem. I. On ne doit pas confondre voir et regarder. BOILEAU a fait cette faûte. Il dit des ouvrages dramatiques
   Et qui toujours plus beaux, plus ils sont regardés.
Il falait dire, plus ils sont vus, dit M. de Saint Marc. Le terme regardés est impropre dans cette ocasion. On ne dit pas regarder, mais voir une Tragédie, une Comédie. = II. Bossuet dit regarder à, pour faire allusion à.... "St. Jean regarde ici à un lieu où il s'étoit donné de sanglantes batailles. — Regarder à, se dit dans un aûtre sens: c'est faire atention à. "On regarde peu à la peine, quand on a du zèle ou de l'ambition. "Ses fils! Il leur a donné une éducation mâle et vigoureuse, sans regarder à la dépense. Linguet. C'est dans ce sens qu'on dit: n' y pas regarder de si prês: mais cette expression n'est pas du beau style, et l'on trouve fort ridicule que Jurieu ait dit, dans ses Prophéties, que Dieu n'y regarde pas de si prês. = III. Quelques Auteurs ont dit regarder pour, au lieu de regarder comme. "Les Germains ne regardoient pour leur patrie que les endroits, où ils pouvoient conserver leur liberté. Le P. Barre, Hist. d'Allem. "L'Empereur regarda cette acusation pour une querelle, que Rodolphe vouloit lui chercher. Id. Ibid. "On regarderoit pour une agression hostile, s'il étoit tiré sur un des batimens, etc. DU PAN. On dit, prendre pour et regarder comme. = IV. Être regardé, est du petit nombre des verbes passifs, qui régissent l'ablatif, (la prép. de.) "Ces calamités furent regardées des Païens même comme un juste châtiment du ciel. Let. Edif.
   REGARD, action par laquelle on regarde. "Avoir le regard fixe, le regard assuré. "Jeter, lancer un regard, "Jeter, promener ses regards de tout côté. "Tourner ses regards sur. Détourner ses regards de, etc.
   On lit, dans ses regards, sa fureur et sa rage.
       Esther.
  Le Roi sage, énemi du langage menteur,
  Écarte, d'un regard, le perfide imposteur. Ibid.
On dit, paraitre aux yeux de, etc. Le besoin d'une syllabe de plus a fait dire à Voltaire, paraitre aux regards de.
   ........Allez, et qu'on l'amène,
   Qu'il paraisse à l'instant aux regards de la Reine.
       Mérope.
= 2°. Regards, deux tableaux de même grandeur à peu prês, qui sont peints de telle manière que les deux figûres paraissent se regarder l'une l'aûtre. = 3°. Endroit pour visiter un aquéduc, un conduit. "D'espace en espace il y a des regards.
   Rem. * Il se disait souvent autrefois dans le sens de raport. "La différence a deux regards, l'un au genre, qu'elle divise; l'autre à l'espèce qu'elle constitue. Art de penser. = On disait aussi adverbialement, au regard de César, pour dire, pour ce qui regarde (concerne) César. Rollin s'en est encôre servi. "Au regard des frais de la guerre, etc. = On a dit plus anciènement encôre, pour le regard de, pour mon regard. "Ils refusèrent tout à plat, disant que pour le regard de leur rot, il n'y en avoit pas trop pour eux. Journ. de l'Étoile. "Outre le contentement que je reçois en cela pour mon regard. VOIT. c. à. d. pour ce qui me regarde. — Richelet le met sans le blâmer. — L'Acad. ne le met pas, et dit de, au regard, qu'il est vieux. = Dans le 2d sens on dit, en regard: deux tableaux qui sont en regard. FONTENELLE se sert de cette expression au figuré. "L'Acoustique doit être, pour ainsi dire, en regard avec l'Optique.
   REGARDANT, s. m. Celui, qui regarde. Il ne se dit qu'au pluriel. "Voilà bien des regardans. = Le Proverbe dit: qu'à la foire, il n'y a pas autant de Marchands que de regardans. = Adj. Qui regarde de trop prês: trop exact, trop ménager. "Il vaut toujours mieux n'avoir afaire qu'à ses Maîtres. — Oui, quand ils n'ont que vingt-un ans sur-tout: ils ne sont pas si prês regardans qu'un vieux valet de chambre, afectioné à leurs intérêts. Th. d'Éduc. "Il ne faut pas être si regardant, trop regardant. Acad. Et comme subst. et comme adj. il n'est que du st. famil.

Synonymes et Contraires

regard

nom masculin regard
Action de regarder.
Traductions

regard

Blick, Einsichtlook, glanceblik, aanblik, kijk, kijkgat, oogopslag, aanzien, oogהבטה (נ), הסתכלות (נ), הצצה (נ), מבט (ז), מראה עניים (ז), עין (נ), צפייה (נ), עַיִן, הֲצָצָה, הִסְתַּכְּלוּת, צְפִיָּה, מַבָּטpohledrigardomirada, registroβλέμμα, ματιάنَظْرَةٌblikkatsepogledocchiata目つき보기blikkspojrzenieolharвзглядblickการมองbakışcái nhìn (ʀəgaʀ)
nom masculin
mouvement des yeux suivre qqch du regard un regard tendre

regard

[ʀ(ə)gaʀ] nm
(action de regarder, yeux)look (= coup d'œil) → glance
Il lui a jeté un regard méfiant → He gave him a wary look., He looked at him warily.
menacer du regard → to look threateningly at
Tous les regards se sont tournés vers lui → All eyes turned towards him.
parcourir du regard → to cast an eye over
au regard de → with regard to
au regard de la loi → in the eyes of the law
en regard (= vis à vis) → opposite
en regard de → in comparison with
(= expression) → look in one's eye
On voyait à son regard qu'elle était contrariée → You could tell from the look in her eyes that she was upset.
(= ouverture) → inspection hole; [égout] → manhole