regimber

(Mot repris de regimbait)

regimber

v.i. ou

se regimber

v.pr. [ de l'anc. fr. regiber, ruer ]
1. Refuser d'avancer en ruant, en parlant d'un cheval.
2. Se montrer récalcitrant ; résister : Beaucoup de lycéens regimbent ou se regimbent contre cette réforme se cabrer, s'insurger ; se soumettre

regimber

(ʀəʒɛ̃be)
verbe intransitif
1. personne refuser de se soumettre regimber devant l'autorité
2. cheval refuser d'avancer La jument regimbe.

regimber


Participe passé: regimbé
Gérondif: regimbant

Indicatif présent
je regimbe
tu regimbes
il/elle regimbe
nous regimbons
vous regimbez
ils/elles regimbent
Passé simple
je regimbai
tu regimbas
il/elle regimba
nous regimbâmes
vous regimbâtes
ils/elles regimbèrent
Imparfait
je regimbais
tu regimbais
il/elle regimbait
nous regimbions
vous regimbiez
ils/elles regimbaient
Futur
je regimberai
tu regimberas
il/elle regimbera
nous regimberons
vous regimberez
ils/elles regimberont
Conditionnel présent
je regimberais
tu regimberais
il/elle regimberait
nous regimberions
vous regimberiez
ils/elles regimberaient
Subjonctif imparfait
je regimbasse
tu regimbasses
il/elle regimbât
nous regimbassions
vous regimbassiez
ils/elles regimbassent
Subjonctif présent
je regimbe
tu regimbes
il/elle regimbe
nous regimbions
vous regimbiez
ils/elles regimbent
Impératif
regimbe (tu)
regimbons (nous)
regimbez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais regimbé
tu avais regimbé
il/elle avait regimbé
nous avions regimbé
vous aviez regimbé
ils/elles avaient regimbé
Futur antérieur
j'aurai regimbé
tu auras regimbé
il/elle aura regimbé
nous aurons regimbé
vous aurez regimbé
ils/elles auront regimbé
Passé composé
j'ai regimbé
tu as regimbé
il/elle a regimbé
nous avons regimbé
vous avez regimbé
ils/elles ont regimbé
Conditionnel passé
j'aurais regimbé
tu aurais regimbé
il/elle aurait regimbé
nous aurions regimbé
vous auriez regimbé
ils/elles auraient regimbé
Passé antérieur
j'eus regimbé
tu eus regimbé
il/elle eut regimbé
nous eûmes regimbé
vous eûtes regimbé
ils/elles eurent regimbé
Subjonctif passé
j'aie regimbé
tu aies regimbé
il/elle ait regimbé
nous ayons regimbé
vous ayez regimbé
ils/elles aient regimbé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse regimbé
tu eusses regimbé
il/elle eût regimbé
nous eussions regimbé
vous eussiez regimbé
ils/elles eussent regimbé

REGIMBER

(re-jin-bé) v. n.
Ruer au lieu d'avancer, en parlant des bêtes de monture, quand on les touche de l'éperon, de la houssine, de l'aiguillon.
Oza, qui vit qu'un des bœufs avait fait un peu pencher l'arche en regimbant, étendit la main pour la soutenir [SACI, Bible, Paralip. I, XIII, 9]
Fig. Regimber contre l'éperon, résister inutilement.
Il vous est dur de regimber contre l'aiguillon [SACI, Bible, Act. des apôt. XXVI, 14]
Fig. Se montrer récalcitrant, résister.
Auguste, qui ne s'accommodait pas de louanges ordinaires et qui regimbait comme un cheval chatouilleux contre ceux qui le flattaient grossièrement [J. BRUSLÉ, Lucien en belle humeur, t. I, p. 448, dans POUGENS]
Lorsque vous ne faites que secouer le mors et regimber contre toutes les lois, sans vouloir souffrir ni qu'on vous retienne, ni qu'on vous enseigne, ni qu'on vous conduise [BOSSUET, 2e sermon, Purification, 1]
Non que tu sois pourtant de ces rudes esprits Qui regimbent toujours, quelque main qui les flatte [BOILEAU, à Seignelay, Ép. IX]
Platon ne peut s'empêcher de se plaindre que son disciple [Aristote] avait regimbé contre lui [FÉN., Arist.]
Le corps contre l'esprit regimbe à tout moment [REGNARD, Démocr. I, 2]
Nous avons quatorze éditions de ce livre [de Henri Estienne, Apol. pour Hérodote] ; car nous aimons les injures qu'on nous dit en commun, autant que nous regimbons contre celles qui s'adressent à nos personnes en notre propre et privé nom [VOLT., Dict. phil. Diodore.]
Messieurs les critiques, j'en appelle au parterre, adieu ; laissez-moi le droit de regimber, mais donnez-moi toujours cent coups d'aiguillon [ID., Lett. Thiriot, 1er déc. 1738]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Estroitement font les chevax tenir, Que il ne puissent regimber ne hennir [, Raoul de C. 251]
  • XIIIe s.
    Cui ge porré bien asener N'aura talent de regiber [, Ren. 7588]
  • XIVe s.
    Quant le cheval senti qu'il estoit formenez, Dessouz le chevalier a si fort regibé, Que li chevaliers est à la terre versez [, Guesclin. 2549]
  • XVe s.
    Tu fais que fol et que felon De regiber contre aguillon [, Mart. de St Paul]
    Le suppliant dist à icelle Jehanne que si feroit, ou elle en seroit courrouciée, et ladite Jehanne lui dit qu'elle le feroit si bien courroucier, qu'elle le garderoit bien de regipper [DU CANGE, repedare.]
  • XVIe s.
    Il n'est plus temps de regimber, quand on s'est laissé entraver [MONT., III, 322]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. regippai ; Berry, regiper, reginguer. Nicot le tire de re, et jambe ; mais Diez élève des doutes, à cause de regiber, la nasale d'ordinaire étant intercalée, non supprimée. Le Poitevin a giber, ruer. Reginguer du Berry vient de gigue.

regimber

REGIMBER. v. intr. Il ne se dit au propre que des Bêtes de monture, comme chevaux, mulets, etc., qui ruent au lieu d'avancer, lorsqu'on les touche de l'éperon, de la houssine ou du fouet. Quand on donne de l'éperon à ce cheval, il regimbe.

Fig. et fam., Regimber sous l'éperon, sous l'aiguillon ou simplement Regimber se dit de Quelqu'un qui refuse d'obéir.

regimber

Regimber, Semble que ce mot soit composé de Re, pour Retro, et de Jambe. Regimber, quasi Rejamber, Jecter la jambe riere, ou derriere.

Regimber, Calcitrare, Calces iactare, Recalcitrare, Calce petere.

Engarder une mule de regimber, Calcitratus mulae inhibere.

Qui est coustumier de regimber, Calcitrosus.

regimber


REGIMBER, v. act. [Re-gein-bé; 1ree muet, 2e lon. 3e é fer. Suivant la règle et l'analogie, il faudrait écrire régimber. Voyez RE, ou . L'Acad. ne met point d'accent, et c'est l'usage le plus autorisé.] Au propre, en parlant des bêtes de montûre, c'est ruer des pieds de derrière, quand on les touche de l'éperon ou du fouet. = Au fig. résister, refuser d'obéir: il regimbe; et proverbialement, il regimbe contre l'éperon. = Ce terme n'est point noble. Boss. l'a employé dans son Histoire des Variat. écrite à la vérité d'un style de dissertation. "Il a long-tems regimbé contre cette doctrine.
   Tâchez de modérer votre vivacité;
   Et ne regimbez point contre sa vanité.
       Les Aïeux Chimériques.

Synonymes et Contraires
Traductions

regimber

sträuben

regimber

balk

regimber

[ʀ(ə)ʒɛ̃be] vi → to balk, to jib