registrateur

régistrateur

RÉGISTRATEUR. s. m. Nom de certains officiers de la chancellerie romaine, qui enregistrent les bulles et les suppliques.

registrateur


REGISTRATEUR, s. m. REGISTRE, s. m. REGISTRER, v. act. [L's s'est toujours prononcée dans le 1er; l'usage est partagé pour les deux aûtres. Plusieurs écrivent et prononcent regitre, regitrer. MAROT fait rimer régitre avec épitre; ROUSSEAU, au contraire, le fait rimer avec Ministre. L'Académie penche pour cette dernière maniere d'écrire et de prononcer ce mot. Ménage et Richelet s'étaient déclarés pour l'aûtre, ils ont eu, et ils ont encôre beaucoup de partisans. Et adhuc sub judice lis est: Le procês est demeuré indécis.] Registre, livre où l'on écrit les actes et les afaires de chaque jour, pour y avoir recours. "Registres du Conseil, du Parlement, des Batêmes, des Mariages. Tenir registre. Mettre, coucher sur le registre. = Charger un registre, c'est écrire sur le registre. Décharger un registre, c'est doner une décharge, et l'écrire sur le registre. = On dit, proverbialement, d'un homme qui remarque et~ retient tout ce qu'il voit, tout ce qu'il entend, qu'il tient registre de tout. = Il est sur mon registre, je me souviendrai du déplaisir qu'il m'a fait. On dit, plus ordinairement, sur mes tablettes.
   REGISTRE se dit aussi des Bâtons qu'on tire, pour faire jouer les diférens jeux d'un orgue.
   REGISTRER, se dit quelquefois au Palais pour enregistrer. "Lu, publié et registré.
   REGISTRATEUR, nom de certains Oficiers de la Chancellerie Romaine, qui enregistrent les supliques et les Bulles.