règle

(Mot repris de regle)

règle

n.f. [ lat. regula, de regere, diriger ]
1. Instrument long et rectiligne qui sert à tracer des lignes ou à mesurer des longueurs : Prenez vos règles et dessinez un triangle, et mesurez les côtés du rectangle.
2. Prescription qui s'impose à qqn dans un cas donné ; principe de conduite : Les membres de ce club doivent accepter certaines règles loi, usage précepte, principe
3. Principe qui dirige l'enseignement d'une science, d'une technique : Les règles de grammaire norme
4. Ensemble des statuts imposés par son fondateur à un ordre religieux : La règle de saint François d'Assise observance
5. Ce qui se produit ordinairement dans une situation donnée : La campagne électorale n'a pas échappé à la règle elle s'est déroulée selon le schéma prévu ; norme
En règle ou dans les règles,
conforme aux prescriptions légales : J'ai fait une demande de vote par procuration dans les règles.
En règle générale,
dans la plupart des cas ; généralement : En règle générale, nous ne prenons plus d'inscriptions après cette date.
Être de règle,
être requis par l'usage ; s'imposer : La cravate est de règle dans ce genre de soirées.
Être en règle,
être dans une situation régulière au regard de la loi : Tous nos pensionnaires sont en règle.
Règle de trois,
calcul d'un nombre inconnu à partir de trois autres connus, dont deux varient soit en proportion directe, soit en proportion inverse.
Règles du jeu,
ensemble des conventions propres à un jeu, à un sport ; fig., ensemble de conventions implicites.

règles

n.f. pl.
Écoulement sanguin qui se produit chaque mois, lors de la menstruation, chez la femme.

RÈGLE

(rè-gl') s. f.
Instrument long et droit qui sert à tirer des lignes droites. Règle de bois, de cuivre, d'acier.
Notre assassin [un médecin] renonce à son art inhumain, Et désormais, la règle et l'équerre à la main, Laissant de Galien la science suspecte, De méchant médecin devient bon architecte [BOILEAU, Art p. IV]
[Une coudée trouvée en Égypte] c'est une règle de bois dur de Méroé, de neuf lignes d'épaisseur, travaillée avec soin, et couverte d'hiéroglyphes [GIRARD, Inst. Mém. scienc. t. IX, p. 603]
Règle à main, petite règle de vitrier. Règle à calcul, règle à coulisse marquée de divisions et de chiffres, à l'aide de laquelle on fait très rapidement les calculs. On dit aussi règle logarithmique, parce que les résultats des opérations se trouvent par les logarithmes. On a fait des règles à calcul de forme circulaire. Règles de proportion, règles divisées comme celles du compas de proportion. En astronomie, règle parallactique, instrument servant à déterminer la parallaxe.
Il [Copernic] fit construire un quart de cercle, des règles parallactiques, enfin tous les instruments dont Ptolémée avait donné les principes et enseigné la construction [BAILLY, Hist. astr. mod. IX, 51]
Terme de marine. Règles de marée, planches graduées pour marquer la hauteur de l'eau.
Fig. Ce qui sert à diriger, à conduire, à régir.
Vous qui tenez pour règle certaine que toutes les personnes de cette sorte ne peuvent aimer.... [VOIT., Lett. 30]
Votre avis est ma règle, et par ce seul moyen Je [Auguste] veux être empereur, ou simple citoyen [CORN., Cinna, II, 1]
Il [Alexandre] crut qu'il devait donner ses actions pour règle de la justice, plutôt que de prendre la justice pour règle de ses actions [D'ABLANCOURT, Arrien, IV, 4]
Votre goût a servi de règle à mon ouvrage [LA FONT., Fabl. V, 1]
Règle : il faut juger de la doctrine par les miracles, il faut juger des miracles par la doctrine ; tout est vrai, mais cela ne se contredit pas [PASC., Pens. XXIII, 1 ter, édit. HAVET.]
Les chrétiens ont été astreints à prendre leurs règles hors d'eux-mêmes, et à s'informer de celles que Jésus-Christ a laissées aux anciens pour être transmises aux fidèles [ID., ib. XXIV, 41]
Je ferai ma règle de vos désirs [SÉV., 48]
Le roi, dont le jugement est une règle toujours sûre, a estimé la capacité de Madame, et l'a mise par son estime au-dessus de tous nos éloges [BOSSUET, Duchesse d'Orléans.]
Vous voyez, chrétiens, que, pour trouver la règle des mœurs, il faut tenir le milieu entre les deux extrémités [la rigueur et le relâchement] [ID., Cornet.]
On remarque qu'il [Épaminondas] avait pour règle de ne mentir jamais, même en riant [ID., Hist. I, 8]
Les plus grands saints de l'Église de Dieu et les âmes les plus élevées par leur piété se sont fait et se font tous ou presque tous une règle de communier souvent [BOURDAL., Dim. oct. du Saint-Sacrem. Dominic. t. II, p. 327]
À prendre la chose dans son principe, Dieu est la règle primitive et essentielle de toutes nos actions [ID., Exhort. sur l'observ. des règles, t. I, p. 202]
Dans les choses les moins importantes il ne laissa pas de suivre les grandes règles [FLÉCH., Lamoignon.]
Mme la Dauphine regardait les observances de l'Eglise, non pas comme des coutumes de bienséance, mais comme des règles et des pratiques de salut [ID., Dauphine.]
Combien de fausses vertus la reine a-t-elle redressées par les règles qu'elle prescrivait à la sienne ! [ID., Mar.-Thér.]
Et vous, à cette loi, votre règle éternelle, Roi, ne jurez-vous pas d'être toujours fidèle ? [RAC., Ath. IV, 3]
Absolument.
La justice, leur commune amie, les avait unis [le Tellier et Lamoignon] ; et maintenant ces deux âmes pieuses.... adorent Dieu en qualité de justice et de règle [BOSSUET, le Tellier.]
Régularité.
Je lui fais crédit pour sa conduite [du cardinal de Retz, entrant dans la retraite] ....il saura très bien soutenir la gageure par la règle de sa vie [SÉV., 28 avr. 1678]
Bon ordre. Il n'y a point de règle dans cette maison. La règle rétablie dans ce collége.
Vous songez à mettre la règle dans votre maison [SÉV., 51]
Toute âme inquiète et ambitieuse est incapable de règle [BOSSUET, le Tellier.]
[Dans un État en décadence] ce qui était maxime, on l'appelle rigueur ; ce qui était règle, on l'appelle gêne ; ce qui était attention, on l'appelle crainte [MONTESQ., Esp. III, 3]
Dans un État libre où l'on vient d'usurper la souveraineté, on appelle règle tout ce qui peut fonder l'autorité sans bornes d'un seul, et on nomme trouble, dissension, mauvais gouvernement, tout ce qui peut maintenir l'honnête liberté des sujets [ID., Rom. 13]
Exemple, modèle. Il est la règle de tous ceux de son âge.
Ce grand saint que les papes ont donné pour règle en cette matière [PASC., Prov. XVIII]
Votre exemple n'est pas une règle pour moi [RAC., Mithr. I, 3]
Le siècle de Louis le Grand ayant été pour nous ce que fut autrefois celui d'Auguste pour les Romains, c'est-à-dire la règle et le modèle du bon goût en tout genre [ROLLIN, Traité des Ét. IV, 1]
Il faut que la vie d'un grand roi puisse être proposée comme règle à ses successeurs [MASS., Petit carême, Grand. de J. C.]
Prescription, ordonnance en vertu de la loi, de la coutume, de l'usage. Les règles de la civilité. Une règle établie par la loi. Les règles de la procédure.
Les seules règles universelles sont les lois du pays aux choses ordinaires, et la pluralité aux autres [PASC., Pens. VI, 7]
Pour Sanzei, le voilà revenu [du siége de Philipsbourg] ; il a été souvent à la tranchée ; il ne s'est pas tenu dans les règles des mousquetaires [SÉV., 13 déc. 1688]
L'Espagne sur ce sujet [les jeûnes] a des coutumes que la France ne suit pas ; mais la reine se rangea bientôt à l'obéissance ; l'habitude ne put rien contre la règle [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Qu'on ne doit sortir de la règle qu'en suivant un fil qui tienne, pour ainsi dire, à la règle même [ID., Letellier.]
Cette sagesse avancée le fit dispenser des règles ordinaires de l'âge [FLÉCH., Lamoignon.]
Une libre curiosité, dit saint Augustin sur sa propre expérience, excite bien plus l'esprit des enfants, qu'une règle et une nécessité imposée par la crainte [FÉN., Éduc. filles, 5]
Permettez de violer la règle, lorsque la règle est devenue un abus ; souffrez l'abus, lorsqu'il rentre dans la règle [MONTESQ., Esp. XXV, 5]
Chaque coterie a ses règles, ses jugements, ses principes qui ne sont point admis ailleurs [J. J. ROUSS., Hél. II, 14]
Familièrement. C'est la règle, c'est comme cela que l'on se conduit habituellement.
Mme Oronte : Elle a peut-être une passion dans le cœur ? - Lisette : Oh ! madame, c'est la règle : quand une fille a de l'aversion pour un homme qu'on lui destine pour mari, cela suppose toujours qu'elle a de l'inclination pour un autre [LESAGE, Crispin rival de son maître, 5]
De règle, régulièrement, habituellement. Cela est de règle.
Je voyais de règle la duchesse d'Orléans une fois ou deux la semaine, seule ou tout au plus Mme Sforze en tiers [SAINT-SIMON, 506, 171]
Dans un dîner de règle que l'évêque donnait aux chanoines [J. J. ROUSS., Conf. III]
Il est de règle que.... avec le subjonctif, il est conforme à l'usage, à la bienséance que....
N'est-il pas de règle en tout temps Que les valets disent tout aux soubrettes ? [IMBERT, Jaloux sans amour, IV, 4]
Ce procédé est dans les règles, n'est pas dans les règles, il est ou il n'est pas conforme à tel précepte de morale ou de bienséance, à l'usage reçu. Se mettre en règle, établir la balance d'un compte.
Le change tient à des affaires commencées, et ne se met en règle qu'après un certain temps [MONTESQ., Esp. XXII, 10]
Être en règle, se mettre en règle, être, se mettre au point, dans l'état que la loi, la coutume, l'usage prescrit. Ses créanciers se sont mis en règle avec lui, ils l'ont fait assigner. Je suis en règle avec lui, je lui ai rendu sa visite. On dit dans un sens analogue : Votre affaire est en règle. Des papiers en règle. Vos papiers ne sont pas en règle. Un procès en règle, un procès suivi par-devant les juges. Une affaire en règle, un combat suivant les règles de la guerre. Il se dit aussi d'un duel. Ils eurent une affaire en règle, où l'un des deux fut tué. Familièrement. Un repas en règle, repas où l'ordre du service est exactement observé. Dans la règle, en bonne règle, suivant la loi, l'usage ou la bienséance.
Vous [hommes] avez des armes défensives, et dans les bonnes règles vous devez en guerre être habillés de fer, ce qui est sans mentir une jolie parure [LA BRUY., XII]
Elliptiquement. Règle générale, généralement, dans tous les cas.
Principes et méthodes qui servent à la pratique ou à l'enseignement des arts, des sciences, de la politique, des jeux, etc. Attaquer une place dans les règles. Les règles du piquet, du billard.
Je voudrais bien savoir si la grande règle de toutes les règles n'est pas de plaire [MOL., Critique, 7]
Il semble, à vous ouïr parler, que ces règles de l'art soient les plus grands mystères du monde ; et cependant ce ne sont que quelques observations aisées que le bon sens a faites sur ce qui peut ôter le plaisir que l'on prend à ces sortes de poëmes [ID., ib.]
C'est un homme qui sait la médecine à fond, comme je sais ma croix de par Dieu, et qui, quand on devrait crever, ne démordrait pas d'un iota des règles des anciens [ID., Pourc. I, 8]
Il vaut mieux mourir selon les règles que de réchapper contre les règles [ID., Am. méd. II, 5]
Ceux qui jugent d'un ouvrage par règle sont, à l'égard des autres, comme ceux qui ont une montre à l'égard des autres : l'un dit : il y a deux heures ; l'autre dit : il n'y a que trois quarts d'heure ; je regarde ma montre, et je dis.... [PASC., Pens. VII, 5]
Ce n'est pas que je ne croie qu'il y ait des règles aussi sûres pour plaire que pour démontrer.... mais j'estime.... qu'il est impossible d'y arriver [ID., Espr. géom. 2]
Règles pour les définitions : n'entreprendre de définir aucune des choses tellement connues d'elles-mêmes, qu'on n'ait point de termes plus clairs pour les expliquer [ID., ib.]
Quand je commence, je ne sais point du tout où cela ira.... j'écris tant qu'il plaît à ma plume, c'est elle qui gouverne tout ; je crois que cette règle est la bonne [SÉV., 30 juill. 1677]
Le goût qu'il eut pour la poésie et pour l'éloquence, dont il apprit non-seulement toutes les beautés, mais encore toutes les règles [FLÉCH., Duc de Mont.]
Quelquefois dans sa course un esprit vigoureux, Trop resserré par l'art, sort des règles prescrites, Et de l'art même apprend à franchir leurs limites [BOILEAU, Art p. IV]
La principale règle est de plaire et de toucher ; toutes les autres ne sont faites que pour parvenir à cette première [RAC., Bérén. Préf.]
Ceux même qui s'y étaient le plus divertis [à la pièce des Plaideurs] eurent peur de n'avoir pas ri dans les règles, et trouvèrent mauvais que je n'eusse pas songé plus sérieusement à les faire rire [ID., Plaid. préf.]
Il y a peu de règles générales et de mesures certaines pour bien gouverner [LA BRUY., X.]
Il serait fort utile d'avoir une balance où l'on pût, pour ainsi dire, peser les règles ; on verrait qu'elles ne méritent pas toutes une égale autorité [FONTEN., Réfl. poét. Œuv. t. III, p. 129, dans POUGENS]
Il y a des occasions où, pour agir sagement et je dirais presque, régulièrement, il faut s'élever au-dessus des règles [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 207, dans POUGENS]
Les règles n'apprennent qu'à ceux qui savent déjà, parce que les règles ne sont que des observations sur l'usage : ainsi commencez par faire lire les exemples des figures avant que d'en donner la définition [DUMARS., Tropes, III, 11]
Quel homme qu'Aristote, qui trace les règles de la tragédie de la même main dont il a donné celles de la dialectique, de la morale, de la politique ! [VOLT., Dict. phil. Aristote.]
Les règles du jeu sont les seules qui n'admettent ni exception, ni relâchement, ni variété, ni tyrannie [ID., ib. contradictions.]
Ce n'est point à produire des beautés, c'est à faire éviter les fautes, que les grands maîtres ont destiné les règles [D'ALEMB., Disc. Acad. franç.]
Il me semble que les auteurs dramatiques sont pour les règles comme les Français pour les impôts : ils y obéissent en murmurant [ID., Lett. à Volt. 27 janv. 1762]
Peu de règles, beaucoup de réflexions, et encore plus d'usage, c'est la clef de tous les arts [DUCLOS, Œuv. t. IX, p. 30]
Ne nous pressons pas de faire des règles générales ; les pucerons et les polypes nous ont appris à nous en défier [BONNET, Consid. corps organ. Œuv. t. VI, p. 97, dans POUGENS.]
Dans les lettres et dans les arts, les règles sont les leçons de l'expérience, le résultat de l'observation sur ce qui doit produire l'effet qu'on se propose [MARMONTEL, Œuv. t. X, p. 26]
Les règles défendent, disait Baron, de lever les bras au-dessus de la tête ; mais, si la passion les y porte, ils seront bien : la passion en sait plus que les règles [ID., ib. t. VI, p. 328]
Cette tragédie, cette comédie est dans les règles, selon les règles, elle est conforme à toutes les règles du théâtre.
C'est le juste sujet d'une tragédie dans toutes les règles du théâtre [SÉV., 11]
Familièrement. Une sottise, une friponnerie dans toutes les règles, une sottise, une friponnerie complète, à laquelle rien ne manque. Cette pièce nouvelle est tombée dans les règles, est dans les règles, se disait autrefois quand la recette commençait à être au-dessous d'une certaine somme fixée. Terme de beaux-arts. La règle, statue de Polyclète que les anciens avaient ainsi nommée à cause de sa perfection.
Opération d'arithmétique. L'addition, la soustraction, la multiplication et la division sont les quatre premières règles de l'arithmétique, dites, par antonomase, les quatre règles. Faire la règle du plus grand commun diviseur.
Vous ferez deux règles d'arithmétique, et vous copierez trois pages dans l'Imitation [GENLIS, Théât. d'éduc. la Lingère, I, 6]
Il faut se prémunir, en calcul de finance, contre toutes les idées qui ne sont pas très simples, parce que la science ne doit pas s'élever plus haut que celle des quatre règles de l'arithmétique [TOULONGEON, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. IV, p. 445]
Règle de trois, question où, trois termes d'une proportion étant donnés, il faut chercher le quatrième. Règle de fausse position, règle dans laquelle, ayant à découvrir un ou plusieurs nombres inconnus, on prend faussement, à la place d'un d'entre eux, un nombre connu quelconque, avec lequel on calcule les autres ; ce qui en fait connaître les rapports et par suite la valeur véritable.
Il y a des problèmes que l'on ne résout commodément que par la règle de fausse position [CORDIER, Instit. Mém. scienc. t. VII, p. 537]
Terme de musique. Règle de l'octave, formule d'harmonie pour accompagner toutes les notes d'une gamme, tant en montant qu'en descendant.
10° Constitutions selon lesquelles les religieux d'un certain ordre doivent vivre. La règle de Saint-Basile, de Saint-Augustin.
La vénérable mère Françoise de la Châtre, d'heureuse et sainte mémoire, abbesse de Faremoustier, que nous pouvons appeler la restauratrice de la règle de Saint-Benoît [BOSSUET, Anne de Gonzague.]
Grâce à la Providence qui veille spécialement sur cette maison, je sais que la règle y est en vigueur et que l'obéissance s'y maintient [BOURDAL., Exhort. sur l'obéiss. relig. t. I, p. 272]
Qu'elles gardent leurs règles ; qu'elles s'éloignent du monde ; qu'elles travaillent de leurs mains [MAINTENON, Lett. à Mme la Viefv. 14 juin 1707]
Et la règle déjà se remet dans Clairvaux [BOILEAU, Lutr. II]
On dit de même : Les règles et les statuts de l'ordre du Saint-Esprit. Ce religieux fait fort bien sa règle, il l'observe exactement. Abbaye, bénéfice en règle, abbaye, bénéfice que des religieux seuls pouvaient posséder, par opposition à abbaye, bénéfice en commende.
11° Constellation méridionale.
12° Au plur. Menstruation des femmes. Ses règles ont cessé.
Benjamin de Tudèle, dans son fameux Voyage, dit qu'on la voit [la femme de Loth] à deux parasanges de Sodome ; saint Irénée dit qu'elle a ses règles tous les mois [VOLT., Phil. Bible expl. Gen.]

PROVERBES

  • Il n'y a point de règle sans exception, aucune règle n'est assez générale pour s'appliquer à tous les cas particuliers.
    Il est fâcheux d'être dans l'exception de la règle.... mais néanmoins, comme il est certain qu'il y a des exceptions de la règle, il en faut juger sévèrement, mais justement [PASC., Pens. VII, 8]
  • L'exception confirme la règle, malgré l'exception qu'on est contraint de faire, la règle n'en subsiste pas moins.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Puis fud cuverte d'or tut à riule e a squarrie [équerre] [, Rois, p. 250]
  • XIIIe s.
    Et por gentillece conquerre, Qui moult est honorable en terre, Tuit cil qui la vuelent avoir, Ceste rieule doivent savoir [, la Rose, 18880]
    Vez-ci la rigle qu'il en baille ; Mais il n'est rigle qui ne faille [, ib. 8343]
    [Elle] Fuioit les vanités du siecle, Et enseignoit la droite riegle [RUTEB., Sainte Elys. p. 158]
    Il n'est mie possible que universel regle soit mise ne maintenue en chascune chose partie [BRUN. LATINI, Trés. 304]
  • XIVe s.
    Si comme il est en edification de l'isle de Lesbie là où les tailleurs de pierre ont leur regle de plunt, laquele il transmuent selon la figure de la pierre [ORESME, Eth. 167]
    Pour entretenir la reule des trois tours d'eschevinages [, Ordonn. des rois de Fr. t. V, p. 132]
  • XVe s.
    Ainsi que je vous dis.... fut le royaume de France en esmay.... par les defiances [défi] qui vinrent du duc de Guerles ; car elles furent felles et mal courtoises et hors de la rieulle des autres defiances [FROISS., II, III, 70]
  • XVIe s.
    Il faict bon prendre des reigles, mais non s'y asservir [CHARRON, Sagesse, I, 39]
    La regle de trois est ainsi appellée, pour ce qu'elle requiert tousjours trois nombres, desquelz les deux premiers sont tousjours constituez en certaine proportion [DE LA ROCHE, Arismetique, f° 19]
    Mieux vault reigle que rente [COTGRAVE, ]
    Hors reigle et compas, je ne sçay degré ny pas [LEROUX DE LINCY, Prov. t. t. II, p. 305]

ÉTYMOLOGIE

  • Norm. ruile, raie (Vire) ; wallon, rek, s. f. ; provenç. et espagn. regla ; portug. regra ; ital. regola ; du lat. reg(la, de regere (voy. RÉGIR). Vu l'accent sur re, les formes riule, ruile, rigle, regle, sont toutes régulières.

règle

RÈGLE. n. f. Instrument de bois, de métal ou de quelque autre matière, qui sert à guider la main quand on veut tracer des lignes droites. Règle de bois, de cuivre, d'acier. Cette règle est faussée. Tirer une ligne avec la règle, à la règle. Dresser une pièce de bois à la règle. Se servir de la règle et du compas. Règle de tailleur de pierre, de maçon, de menuisier, de charpentier. Règle à calcul.

Il signifie, au figuré, Principe, maxime, loi, enseignement, et généralement tout ce qui sert à conduire, à diriger l'esprit et le coeur. C'est une règle certaine pour discerner le vrai d'avec le faux. Une règle sûre pour ne pas se tromper. Tenez cela pour une règle infaillible. Règle de conduite. Règle de moeurs. La religion doit être notre principale règle, notre règle invariable. La justice était la règle de toutes ses actions. Servir de règle. Les règles de la morale chrétienne. Les règles de l'honnêteté, de la bienséance, de la politesse. Suivre la règle. Se conformer à la règle. S'affranchir, s'écarter de la règle. Il n'a pour règle que sa volonté, son caprice. Il se fait une règle d'être exact en toutes choses.

Il signifie encore Ordre, bon ordre. Il vit sans aucune règle. Il n'y a point de règle dans cette maison. Il a établi, rétabli la règle dans ce collège.

Il signifie aussi Exemple, modèle. Sa conduite n'est point une règle pour moi.

Il se dit encore des Lois humaines, des ordonnances, des coutumes, des usages. Telle est la règle établie par la loi. C'est la règle que les enfants héritent de leurs pères. Les règles de la justice. Les règles de la procédure. Cette procédure est dans les règles, est selon les règles. Procéder selon les règles, en règle.

Il est de règle que, Il est conforme à l'usage, à la bienséance que. Il est de règle qu'on rende visite à son supérieur dans certaines occasions. On dit de même : Cela est de règle.

Ce procédé est dans les règles, n'est pas dans les règles, Il est ou il n'est pas conforme à tel précepte, à tel principe de morale ou de bienséance, à l'usage reçu parmi les honnêtes gens.

Être en règle, se mettre en règle, Être, se mettre au point ou dans l'état que la loi, la coutume ou l'usage demande. Il s'est mis en règle, il a présenté ses comptes. Ses créanciers se sont mis en règle avec lui, ils l'ont fait assigner. Je suis en règle avec lui, je lui ai rendu visite, je lui ai rendu sa visite, ses visites. On dit dans un sens analogue : Votre affaire est en règle. Vos papiers sont en règle, ne sont pas en règle. Tout est en règle.

Un procès en règle, Un procès suivi par- devant les juges.

Un avertissement, une réclamation, une protestation en règle, etc., Un avertissement, une réclamation, une protestation faite dans les formes et de manière qu'il en soit tenu compte.

Fig. et fam., Un repas en règle, Un repas d'apparat, un repas où l'ordre du service est observé avec soin. Il est vieux.

Fam., Une sottise, une folie, une friponnerie dans toutes les règles, Une sottise, une folie, une friponnerie complète, à laquelle rien ne manque.

En bonne règle, Suivant la loi, l'usage, la bienséance. En bonne règle, il faudrait qu'il vînt vous trouver le premier. Donnez-moi un reçu pour la bonne règle.

Elliptiquement et familièrement, Règle générale, Généralement, dans tous les cas. Règle générale, il faut connaître les gens avant de se confier à eux.

Prov., Il n'y a point de règle sans exception, Une loi, une maxime, quelque générale qu'elle soit, n'est point applicable à tous les cas particuliers. On dit aussi proverbialement : L'exception confirme la règle, La nécessité où l'on est d'excepter les cas particuliers dans lesquels une loi, une maxime, une règle n'est point applicable, prouve qu'elle doit s'appliquer dans tous les autres cas.

RÈGLE, en parlant des Sciences, des arts, de la politique, des jeux, etc., se dit des Préceptes qui servent à les enseigner; des principes et des méthodes qui en rendent la connaissance plus facile et la pratique plus sûre; de la manière de les pratiquer qui est considérée comme seule exacte, autorisée. L'étude des règles. La connaissance des règles. Les règles générales. Les règles particulières. S'attacher, s'assujettir aux règles. Observer, suivre les règles. Négliger, violer, enfreindre les règles. Se mettre au-dessus des règles. Donner, prescrire des règles. Cela est selon les règles de l'art. Les règles de la grammaire, de la logique, de la poésie. Les règles du théâtre. La règle de l'unité de temps, de l'unité de lieu, de l'unité d'action. Attaquer une place dans les règles. Traiter un malade dans les règles, selon les règles. Apprendre une langue par règle, par les règles. Les règles du piquet, du trictrac, etc.

Cette tragédie, cette comédie est dans les règles, selon les règles, Toutes les règles du théâtre y sont exactement observées.

En termes de Jeu, Jouer la règle, Dans un jeu d'adresse ou dans une partie de cartes, Choisir, entre les combinaisons possibles, la plus classique. Fig., Ce général a été battu pour s'être trop obstiné à jouer la règle.

RÈGLE, en termes d'Arithmétique, désigne une Opération qui se fait sur des nombres donnés, pour trouver des sommes ou des nombres inconnus. Les quatre règles. La règle de trois ou de proportion.

Il désigne encore les Statuts que les religieux d'un ordre sont obligés d'observer. La règle de Saint-Augustin. La règle de Saint- Benoît. La règle de Saint-François. Observer, garder, maintenir la règle. Enfreindre, violer la règle. Se relâcher de la règle primitive. Rétablir la règle. Le pape a approuvé cette règle, l'a mitigée, l'a adoucie. Les règles et les statuts de l'ordre du Saint-Esprit.

RÈGLES, au pluriel, désigne les Menstruations des femmes. Elle a ses règles. Ses règles ont cessé.

règle


RèGLE, s. f. RèGLEMENT, s. m. RÉGLÉMENT, adv. RÉGLER, v. a. [Les deux prem. ont un è moy. à la 1re syll. un e muet à la 2de; les 2 dern. ont un é fer. aux deux prem. On doit remarquer sur-tout la diférence du s. m. et de l'adv. Règleman, régléman.] Règle est 1°. instrument long, droit et plat, de bois ou de métal, qui sert à tirer des lignes droites. Se servir de la règle et du compâs. = 2°. Figurément, Principe, maxime, loi, etc. qui sert à conduire, à diriger l'esprit et le coeur. "Règle de Foi, de conduite, de moeurs.
   Que l'exacte équité soit ta règle suprème.
       Le Franc.
= 3°. Bon ordre. "On vit sans règle, ou il n' y a point de règle dans cette maison. = 4°. Exemple, modèle. "Il est la règle de tous ceux de son âge. = Règle, modèle, (synon.) La règle prescrit ce qu'il faut faire: le modèle le montre tout fait. On doit suivre l'une et imiter l'aûtre. — Cicéron fournit tout à la fois d'excellentes règles et de parfaits modèles d'éloquence. = On peut apliquer à la règle et au modèle, ce que Rousseau dit de la loi et de l'exemple.
   Contre une loi, qui nous gène,
   La Nature se déchaîne,
   Et cherche à se révolter;
   Mais l'exemple nous entraîne,
   Et nous force à l'imiter.
= 5°. Loi particulière, règlement. "Telle est la règle établie par la loi. "Procédure qui est dans les règles, selon les règles. — Les règles de la politesse. = 6°. Les préceptes, les principes, les méthodes des Arts et des Sciences. "L'étude, la conaissance des règles. Doner, prescrire des règles: observer, ou négliger, violer les règles. Traiter un malade dans les règles, selon les règles. "Ceux même qui s'y étoient le plus divertis, eurent peur de n'avoir pas ri dans les règles. Racine, préface des Plaideurs. = 7°. Institut, Statuts que les Religieux sont obligés d'observer. La Règle de St. Basile, de St. Benoît, de St. Augustin, de St. François, etc..
   Rem. 1°. On dit être, ou se mettre en règle. L'Abé Coyer dit, dans la règle, contre l'usage. "On vous trouve levée à huit heures. Si vous sortiez du bal, vous seriez dans la règle. Il eut été mieux de dire, vous seriez en règle. = On dit, au pluriel: dans toutes les règles, entièrement, parfaitement. "Les abrégés et les Dictionaires ne feront que des ignorans dans toutes les règles. L'Ab. de Fonten. = Dans la règle et en bone règle, suivant les règles, les lois ou la bienséance, etc.
   Si c'est lui, dans la règle, il faut qu'il vous prévienne.      le Méchant.
= Il est de règle que, régit l'indicatif dans la phrâse afirmative, et le subjonctif dans la phrâse négative ou interrogative. "Il est de règle que dans certaines conditions un mari doit se repentir du moins une fois par jour, d'avoir une femme. Coyer. "Il n'est pas de règle, ou, est-il de règle qu'une femme ne se repente pas aussi souvent d'avoir un mari?
   Rem. 2°. Bien des gens regardent les Règles comme des entraves qu'on done au génie; et comme des pédans, ceux qui en recomandent l'observation. Il est vrai que le génie et le goût peuvent s'élever quelquefois au-dessus des règles et de l'usage: mais ils risqueraient beaucoup à les mépriser et à s'en afranchir souvent. D'âilleurs les persones d'un vrai génie sont râres, et un goût sage et délicat n'est pas comun: souvent de bons originaux forment de mauvaises copies. Les persones du comun et les jeunes gens ont besoin de conaître les règles: ils ne peuvent manquer en les observant, et souvent ils manqueraient grossièrement, en ne les observant pas. = Ces principes, aplicables à tous les arts, le sont surtout à l'art de parler et d'écrire, plus assujéti que les aûtres aux lois et même aux bisarreries de l'usage; et où tout, en un certain sens, est arbitraire.
   RÉGLER, c'est 1°. Tirer des lignes sur du papier, etc. pour servir de règle ou d' ornement. Régler du papier pour une exemple à écrire, pour noter de la musique. = 2°. Conduire, diriger suivant la règle. "Régler sa vie, ses actions, ses moeurs, ses desirs. Régler sa maison, son Diocèse. "Il faut régler sa dépense sur son revenu. Réglez-vous là dessus.
   Je ne me règle point sur la rumeur publique.
       Palissot.
= 3°. Déterminer. Régler les séances, l' ordre, la marche, etc. Cela n'a pas encôre été réglé. = 4°. Il a d'aûtres sens, suivant les mots qu'il régit. = Régler sa dépense, sa table: y mettre de l'ordre. Régler une pendule, une montre; la mettre en état d'aler juste et bien. = Régler les diférends; les terminer. = Régler un compte, l'arrêter. Régler le mémoire d'un ouvrier; en mettre toutes les parties à leur juste valeur.
   RÉGLÉ, ÉE, adj. se dit au propre et au figuré. Papier réglé; vie, maison réglée; dispute réglée. Mouvement réglé; pendule, montre bien réglée. = En parlant des persones, sage, régulier. "Homme, esprit réglé, etc.
   RèGLEMENT; Ordonance, Statut qui doit servir de règle, qui prescrit ce que l'on doit faire. Règlement de Police. Arrêt en forme de Règlement. "Faire, publier un Règlement. = Action de régler. "Règlement de Juges. Il se dit au Palais. "Plaider; instance; Arrêt en règlement de Juges.
   RÉGLÉMENT; avec règle, d'une manière réglée. Il vit réglément. = Toujours dans le même ordre et de la même manière. "Il étudie réglément ses six heures par jour. "Il soupe réglément à neuf heures.

Synonymes et Contraires

règle

nom féminin règle
Traductions

règle

Regel, Lineal, Bestimmung, Tagrule, ruler, regulation, cycle, oddsregel, meetlat, menstruatie, liniaalהלכה (נ), כלל (ז), סרגל (ז), סרך (ז), קנון (ז), תקנה (נ), קָנוֹן, סַרְגֵּל, תַּקָּנָה, הֲלָכָה, כְּלָלreëlreglaregel, linealreguloreglaacuan, kaidah, ketertiban, patokan, penggarisregola, righello, massima, norma, riga, schema, regoleregra, preceito, réguaправило, линейкаκανόνας, Γνώμων, ρίγα, χάρακαςحُكْم, مَسْطَرَةpravidlo, pravítkosääntö, viivoitinpravilo, ravnalo定規, 規則규칙, 자linjal, regellinijka, regułalinjal, regelไม้บรรทัด, หลักเกณฑ์cetvel, kuralquy tắc, thước尺子, 规则правило規則 (ʀɛgl)
nom féminin
1. instrument qui sert à tracer des lignes, à mesurer une règle graduée
2. ce que l'on doit faire les règles du jeu une règle de grammaire respecter les règles
le plus souvent En règle générale, je me lève à 8h.
qui respecte la loi des papiers d'identité en règle être en règle
3. sang qui coule chaque mois chez la femme avoir ses règles

règle

[ʀɛgl]
nf
(= instrument) → ruler
Il a souligné son nom avec une règle → He underlined his name with a ruler.
(= loi, prescription) → rule
une exception à la règle → an exception to the rule
être la règle → to be the rule
C'est la règle → That's the rule.
avoir pour règle de → to make it a rule to
en règle générale → as a rule, as a general rule
être en règle [papiers] → to be in order
Mes papiers sont en règle → My papers are in order.
se mettre en règle [personne] → to put o.s. straight with the authorities
être de règle (= être de mise) → to be usual règles
nfpl (PHYSIOLOGIE)period sg