regorgement

REGORGEMENT

(re-gor-je-man) s. m.
Action d'un liquide qui regorge. Le regorgement de la Seine par les égoûts. Le regorgement des humeurs.
La principale pièce de la vaillance ne dépend point des organes du corps, et n'est pas un simple regorgement de bile [BALZ., la Gloire.]
Il en est de même d'un corps dont on presse toutes les parties, hors une seulement ; car il s'y fait une enflure par le regorgement des autres [PASC., Équil. des liqueurs, VI]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Toute la plaine, qui est entre deux, est noyée des regorgemens du fleuve de Melas [AMYOT, Pélop. 29]
    Il s'y fait [dans la hernie étranglée] un regorgement de la matiere fecale, que le malade rejette par la bouche [PARÉ, VI, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Regorger.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • REGORGEMENT. Ajoutez :
  • Fig.
    Cette sainte joie, en vrais plaisirs féconde, Qui toujours les remplit et toujours surabonde, Par un regorgement qu'on ne peut expliquer Fait que rien ne leur manque et ne leur peut manquer [CORN., Imit. III, 6397]
    Tu descends quelquefois avec telle abondance Qu'après l'âme remplie un doux regorgement En répand sur le corps le rejaillissement [ID., ib. IV, 234]

regorgement

REGORGEMENT. n. m. Action de ce qui regorge. Le regorgement de la rivière a inondé la prairie. Le regorgement de la bile. Le regorgement des humeurs.

regorgement

Regorgement, et trop grande abondance, Redundatio.

regorgement


REGORGEMENT, s. m. REGORGER, v. n. [Regorgeman, gé: 1re e muet; 3e e muet au 1er, é ferm. au 2d.] Regorger, au propre, s'épancher hors de ses bornes. Deborder. Il ne se dit que des eaux, du sang, des humeurs. "Les ruines du pont, qui s'est écroulé, ont fait regorger les eaux; quand on a trop de sang, il regorge par le nez. = Fig. Avoir une grande abondance de. "Il regorge de biens, de richesses. — Et familièrement, il regorge de santé.
   Ce n'est plus un honeur, que de se voir loué.
   D'éloges on regorge, à la tête on les jette;
   Et mon valet de chambre est mis dans la gazette.
       Misantr.
  Ce Palais plus rempli de malheurs et de crimes
  Que vos goufres profonds, regorgeants de victimes.
       Oreste.
Remarquez regorgeants, adjectif verbal. Dans d'autres éditions on lit; regorgent; et nous avons observé ailleurs, qu'il falait dire, ne regorgent.
   REGORGEMENT, action de ce qui regorge, ne se dit que dans le propre. "Le regorgement de la rivière, de la bile, des humeurs.