regoulé, ée

REGOULÉ, ÉE

(re-gou-lé, ée) part. passé de regouler
Rassasié jusqu'au dégoût.
Vous devez être regoulé de Tancrède ; il n'y a que votre bonté qui vous soutienne ; on n'a jamais fait pour un pauvre diable d'auteur ce que vous avez daigné faire pour moi [VOLT., Lett. d'Argental, 16 déc. 1760]
Il [Linguet dans une plaidoirie] a ennuyé beaucoup de ses lecteurs, regoulés de tout ce bavardage absolument intolérable, sans la méchanceté qui en fait l'âme [BACHAUMONT, Mém. secrets, t. XXXIV, p. 138]