regretté, ée


Recherches associées à regretté, ée: feu

REGRETTÉ, ÉE

(re-grè-té, tée) part. passé de regretter
M. de la Rochefoucauld est mort.... cette perte est fort regrettée [SÉV., 5 avr. 1680]
Une mère si chérie et si regrettée [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Le cardinal de Richelieu était mort peu regretté de son maître, qui craignit de lui devoir trop [ID., le Tellier.]
M. le duc de Choiseul.... regretté [dans sa disgrâce] non-seulement de tous ses amis, mais de toute la France.... [VOLT., Comment. Œuv. aut. Henr.]
Que celui de nous deux qui précédera l'autre se sente regretté, se sente aimé de l'ami qu'il laissera au monde ! [STAËL, Corinne, XX, 3]