regretter

(Mot repris de regrettée)

regretter

v.t. [ de l'anc. scand. grâta, gémir ]
1. Ressentir comme un manque douloureux l'absence, la perte de ; déplorer : « Ce nom qui chante clair, je te parie cent sous... que / Tu le regretteras » [Tu le regretteras, P. Delanoë, G. Bécaud] pleurer
2. Se reprocher ce que l'on a fait : Elle regrette son choix. Je regrette de m'être emporté se repentir de, s'en vouloir ; se féliciter de

regretter


Participe passé: regretté
Gérondif: regrettant

Indicatif présent
je regrette
tu regrettes
il/elle regrette
nous regrettons
vous regrettez
ils/elles regrettent
Passé simple
je regrettai
tu regrettas
il/elle regretta
nous regrettâmes
vous regrettâtes
ils/elles regrettèrent
Imparfait
je regrettais
tu regrettais
il/elle regrettait
nous regrettions
vous regrettiez
ils/elles regrettaient
Futur
je regretterai
tu regretteras
il/elle regrettera
nous regretterons
vous regretterez
ils/elles regretteront
Conditionnel présent
je regretterais
tu regretterais
il/elle regretterait
nous regretterions
vous regretteriez
ils/elles regretteraient
Subjonctif imparfait
je regrettasse
tu regrettasses
il/elle regrettât
nous regrettassions
vous regrettassiez
ils/elles regrettassent
Subjonctif présent
je regrette
tu regrettes
il/elle regrette
nous regrettions
vous regrettiez
ils/elles regrettent
Impératif
regrette (tu)
regrettons (nous)
regrettez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais regretté
tu avais regretté
il/elle avait regretté
nous avions regretté
vous aviez regretté
ils/elles avaient regretté
Futur antérieur
j'aurai regretté
tu auras regretté
il/elle aura regretté
nous aurons regretté
vous aurez regretté
ils/elles auront regretté
Passé composé
j'ai regretté
tu as regretté
il/elle a regretté
nous avons regretté
vous avez regretté
ils/elles ont regretté
Conditionnel passé
j'aurais regretté
tu aurais regretté
il/elle aurait regretté
nous aurions regretté
vous auriez regretté
ils/elles auraient regretté
Passé antérieur
j'eus regretté
tu eus regretté
il/elle eut regretté
nous eûmes regretté
vous eûtes regretté
ils/elles eurent regretté
Subjonctif passé
j'aie regretté
tu aies regretté
il/elle ait regretté
nous ayons regretté
vous ayez regretté
ils/elles aient regretté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse regretté
tu eusses regretté
il/elle eût regretté
nous eussions regretté
vous eussiez regretté
ils/elles eussent regretté

REGRETTER

(re-grè-té) v. a.
Être fâché de ne plus avoir ce qu'on a eu. Il regretta l'occasion qu'il avait laissée fuir.
Ce qu'on donne aux méchants, toujours on le regrette [LA FONT., Fabl. II, 7]
Un jour les peines et les soucis cruels qui environnent les rois vous feront regretter sur le trône la vie pastorale [FÉN., Tél. II]
On dit qu'elle [Mme de Pompadour] est morte avec une fermeté digne de vos éloges ; toutes les paysannes meurent ainsi ; mais à la cour la chose est plus rare, on y regrette plus la vie, et je ne sais pas trop bien pourquoi [VOLT., Lett. d'Alemb. 8 mai 1764]
Quelqu'un demandait au philosophe Fontenelle âgé de quatre-vingt-quinze ans, quelles étaient les vingt années de sa vie qu'il regrettait le plus ; il répondit qu'il regrettait peu de chose, que néanmoins l'âge où il avait été le plus heureux était de cinquante-cinq ans à soixante et quinze ans [BUFF., Suppl. à l'hist. nat. Œuv. t. XI, p. 146]
Et tandis que le vice, amoureux des ténèbres, Ferme les yeux au jour et regrette la nuit [LAMART., Harm. II, 6]
Être affligé de la mort, de la perte, de l'absence de quel qu'un.
Vous ne seriez pas fâché d'être pris [M. de Montausier prisonnier], si vous saviez combien vous êtes plaint ; il y a, sans mentir, moins de plaisir d'être à Paris, que d'y être regretté comme vous êtes [VOIT., Lett. 141]
On perd quelquefois des personnes qu'on regrette plus qu'on n'en est affligé, et d'autres dont on est affligé, et qu'on ne regrette guère [LA ROCHEFOUC., Max. 355]
Ruyter est mort, je laisse aux Hollandais le soin de le regretter [SÉV., 286]
Enfin je vous ai regrettée, et je vous regrette encore tous les jours ; je ne m'accoutume point à ne plus voir ni rencontrer ma chère fille, après une si aimable et si longue habitude [ID., 504]
Afin que nous la vissions honorée au-dessus de toutes les femmes de son siècle, pour avoir été chérie, estimée, et trop tôt, hélas ! regrettée par le plus grand de tous les hommes [Louis XIV] [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Regretter ce que l'on aime est un bien en comparaison de vivre avec ce que l'on hait [LA BRUY., IV]
Les vrais philosophes doivent regretter Mme de Pompadour ; elle pensait comme il faut ; personne ne le sait mieux que moi [VOLT., Lett. Damilaville, 23 avril 1764]
Il [M. de Melun] est plus regretté qu'il n'était aimé ; c'était un homme qui avait peu d'agrément, mais beaucoup de vertu, et qu'on était forcé d'estimer [ID., Lett. Mme de Bernières, juill. 1722]
Absolument.
Venez, venez, dit-il à l'amour qui regrette, Au génie opprimé sous un ingrat oubli [LAMART., Harm. I, 11]
Être fâché d'avoir fait ou de n'avoir pas fait quelque chose. Je regrette de m'être mis en colère.
Le renard seul regretta son suffrage [donné au singe pour être roi], Sans toutefois montrer son sentiment [LA FONT., Fabl. VI, 6]
Éprouver un déplaisir quelconque.
Regrettant un hymen tout prêt à s'achever [RAC., Andr. III, 1]
Quelle gloire pour un roi, de régner encore après sa mort sur les cœurs de ses sujets ! d'être sûr que, dans tous les temps à venir, les peuples, ou regretteront de n'avoir pas vécu sous son règne, ou se féliciteront d'avoir un roi qui lui ressemble ! [MASS., Pet. carême, Grand. de J. C.]
En jouissant de ce que nous avons [feux d'artifices], je regrette un peu ce que nous n'avons pas [amélioration de Paris] [VOLT., Lett. au pr. roy. de Pr. sept. 1739]
Ces recherches annoncent une étendue de connaissances qu'on est étonné que M. le comte de Tressan ait eu le temps d'acquérir, et montrent une sagacité qu'on regrette de n'avoir pas été plus constamment employée [CONDORCET, Tressan.]
Regretter son argent, être fâché d'avoir fait une dépense.
En vérité, je crains que vous ne regrettiez bientôt votre argent [PICARD, Petite ville, II, 7]
Regretter son lit, être fâché de s'être levé, ou de ne s'être pas couché.
Brontin en est ému [d'un bruit redoutable] ; le sacristain pâlit ; Le perruquier commence à regretter son lit [BOILEAU, Lutr. III]
Se regretter, v. réfl. Éprouver du regret au sujet de soi-même, au sujet de ce qu'on a perdu.
Que voulez-vous savoir de moi, lui dit-elle un jour qu'il insistait pour lui parler ? je me regrette, et voilà tout ; j'avais quelque orgueil de mon talent [STAËL, Corinne, XV, 2]

REMARQUE

  • Regretter se dit avec de et l'infinitif ; avec que et le subjonctif : Je regrette qu'il ne soit point ici.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Sovent [ils] regretent Olivier et Roland [, Ch. de Rol. CXIV]
    Tel as occis dont al cuer me regrette [, ib. CXX]
  • XIIIe s.
    Oriolans, en haut solier, Souspirant prist à lermoier, Et regrate son dru Helier [, Romancero, p. 42]
    La mort me fait regreter et complaindre Vostre clair vis, bele, et vostre cors gent [ANONYME, dans Couci.]
    Fu l'amirans Balans huciés et regretés [appelé au secours] : Sire, c'or venès tost et si nous secourés [, Fierabr. 152, 12]
    Et quant li rois vit qu'il ardoit tout et que morir li convenoit, si comencha à plaindre soy meyme et à regretter, et disoit ensi.... [, Chr. de Rains, p. 80]
    Mais riens n'i vaut à regreter [, la Rose, 13130]
  • XIVe s.
    Poingdestre feri le suppliant de son coustel sur la teste, en disant qu'il le tueroit ; et lors ledit exposant commença à regreter [invoquer] nostre dame de Montfort [DU CANGE, regreta.]
  • XVIe s.
    Je regrette de tout mon cueur que n'est icy Picrochole [RAB., Garg. I, 50]
    Ces affaires leur firent bien sentir et regretter la perte qu'ilz avoient faitte en luy [AMYOT, Péric. 75]
    Il dit qu'il ne regrettoit point sa mort [de mourir] [ID., Arist. 41]
    Regrettans leur misere et malheur, de ce qu'il leur falloit ainsi pauvrement mourir [ID., Crassus, 48]
    Le repentir ne touche pas proprement les choses qui ne sont pas en notre force ; ouy bien le regretter [MONT., III, 268]

ÉTYMOLOGIE

  • Regret ; wallon, rigreté ; génev. regretter une chose à quelqu'un, la lui envier ; prov. regretar, dans Gir. de Ross. p. 294.

regretter

REGRETTER. v. tr. Avoir du chagrin de l'absence, de la perte, de la mort de quelqu'un.

Il s'est fait regretter universellement. Il a été regretté par tous les gens de bien. On le regrettera. Regretter la perte de ses amis. La conduite de ce ministre fait regretter son prédécesseur.

Il signifie aussi Avoir du déplaisir de la perte, de la privation de quelque chose. Regretter son argent. Regretter le temps passé, le temps perdu. Regretter son temps, sa peine. Regretter une occasion qu'on a laissé échapper. Il est mort sans regretter la vie. Je regrette ce tableau qu'il n'a tenu qu'à moi d'acheter.

Il signifie encore Éprouver un repentir, un déplaisir de quelque chose. Regretter ses fautes. Je regrette de lui avoir parlé trop durement. Je regrette qu'il soit parti si tôt.

Le participe passé REGRETTÉ s'emploie substantivement. Le regretté Un tel se dit d'un Défunt.

regretter

Regretter aucun, Capere desiderium ex aliquo, Desyderio alicuius moueri, Vrgeri, Requirere, B.

Ils le regrettent fort, Desyderium sui magnum reliquit apud eos.

Regretter son pays, Agi desyderio patriae.

Regretter fort la ville, Vrbis desyderio flagrare.

Sans regretter la ville, Sine desyderio vrbis, Bud. ex Liu.

Qui le regrettoyent, Quibus inerat Neronis desyderium, Bud. ex Tacit.

Faire regretter aucun, Desyderium alicuius facere.

Tascher à faire regretter aucun, Desyderabilem efficere aliquem.

La Cour ne regrette point ma force, Curia vires meas non desyderat.

Ceste chose est regrettée, In desyderium venit haec res.

Synonymes et Contraires

regretter

verbe regretter
1.  Ressentir la disparition de.
pleurer sur -littéraire: déplorer.
2.  Se reprocher quelque chose.
Traductions

regretter

bedauern, bejammern, betrauern, dauern, kargen mit, leid tun, schonen, verschonen, zu schade sein, vermissenregret, be sorry about, begrudge, feel sorry for, repent, repent of, miss, mourn, bewail, spare, think a pitybetreuren, bejammeren, bewenen, ontzien, sparen, berouwhebbenvan, hetjammervindenvan, spijthebbenvan, missen, spijt hebben (van), berouw hebben van, het jammer vinden van, spijt hebben vanהצטער (התפעל), הצר (הפעיל), התחרט (התפעל), ניחם (נפעל), הִצְטַעֵר, הֵצֵר, הִתְחָרֵטbejammer, beroue, jammer weesdoldre, lamentar, recar, saber greu, témer un mal, tenir llàstima debeklage, være ked af, fortrydebedaŭrilamentar, arrepentirse de, deplorar, llorarkatuasajnálmenyesaliiðrastrincrescere, rimpiangere, dolere, dolersi, lamentare, pentirsi, pentirsi di, rammaricarsi diangre på, angre, beklageopłakać, żałować, pożałowaćdeplorar, lamentar, sentir, ter medo de gastar, ter pena, arrepender-seångraacıkmak, pişman olmakμετανιώνω, λυπάμαιсожалетьيَنْدَمُ عَلَىlitovatzažaliti後悔する후회하다เสียใจtiếc后悔 (ʀəgʀete)
verbe transitif
1. être triste de ne plus avoir qqch regretter sa jeunesse
2. être triste de l'absence de qqn regretter un ami
3. ne pas être content d'avoir fait qqch Je regrette de lui avoir dit.
4. ne pas être content de qqch Je regrette qu'il n'ait rien dit à ce sujet.

regretter

[ʀ(ə)gʀete]
vt
→ to regret
Elle regrette ce qu'elle a dit → She regrets saying what she did.
regretter d'avoir fait → to regret doing
regretter que → to regret that, to be sorry that
je ne regrette rien → I have no regrets
[+ personne] → to miss
[+ chose, temps] → to miss
Je regrette mon ancien travail → I miss my old job.
vi (= être désolé) → to be sorry
Je regrette → I'm sorry.
Non, je regrette → No, I'm sorry.
Je regrette, je ne peux pas vous aider → I'm sorry, I can't help you.