reine-claude

reine-claude

n.f. [ abrév. de [prune de la] reine Claude, femme de François Ier ] [reines-claudes].
Prune de couleur dorée ou verte : De la confiture de reines-claudes.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

REINE-CLAUDE

(rê-n'-glô-d' ; l'usage a prévalu de donner ici au c le son du g, voy. CLAUDE ; rè-neklo-d', que des puristes recommandent, est une prononciation affectée et réglée sur l'écriture) s. f.
Nom d'une prune qui est la meilleure de toutes pour son goût excellent et son parfum ; l'arbre qui la produit est une variété du prunus insititia, L.

REMARQUE

  • L'Académie écrit des reines-claude.
    Il n'y a qu'une reine Claude ; il faut écrire des reine-claude [GÉNIN, Récréat. t. II, p. 88]
    On simplifierait beaucoup l'orthographe de ce mot en écrivant des reines-claudes, comme on écrit des dames-jeannes, des saints-germains, PAUTEX., Il faut en effet opter entre l'avis de Génin et celui de Pautex ; l'orthographe de l'Académie est irrationnelle.

ÉTYMOLOGIE

  • La reine Claude, de qui on donna le nom à ce fruit ; il est probable qu'on prononçait Glaude, comme Crillon écrivait son nom Grillon, voy. Lett. de Henri IV, édit. BERGER DE XIVREY, t. V, p. 49 et 278.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

reine-claude

REINE-CLAUDE. n. f. Espèce de prune d'un vert tirant sur le jaune. Manger des prunes de reine-claude ou elliptiquement Manger des reines-claudes.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

reine-claude

greengage

reine-claude

reine-claude, reine-claude [pruim], groene pruim

reine-claude

[ʀɛnklod] nfgreengage
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005