rejaillir

(Mot repris de rejaillirai)

rejaillir

v.i.
1. Jaillir avec force, en parlant des liquides : La boue rejaillit sur les jambes des cyclistes éclabousser, gicler
2. Fig. Atteindre qqn en retour : Le scandale a rejailli sur lui retomber

rejaillir

(ʀəʒajiʀ)
verbe intransitif
1. liquide être projeté à nouveau L'eau de la cascade rejaillit sur les rochers.
2. figuré
avoir des conséquences sur Le succès du joueur rejaillit sur son équipe.

rejaillir


Participe passé: rejailli
Gérondif: rejaillissant

Indicatif présent
je rejaillis
tu rejaillis
il/elle rejaillit
nous rejaillissons
vous rejaillissez
ils/elles rejaillissent
Passé simple
je rejaillis
tu rejaillis
il/elle rejaillit
nous rejaillîmes
vous rejaillîtes
ils/elles rejaillirent
Imparfait
je rejaillissais
tu rejaillissais
il/elle rejaillissait
nous rejaillissions
vous rejaillissiez
ils/elles rejaillissaient
Futur
je rejaillirai
tu rejailliras
il/elle rejaillira
nous rejaillirons
vous rejaillirez
ils/elles rejailliront
Conditionnel présent
je rejaillirais
tu rejaillirais
il/elle rejaillirait
nous rejaillirions
vous rejailliriez
ils/elles rejailliraient
Subjonctif imparfait
je rejaillisse
tu rejaillisses
il/elle rejaillît
nous rejaillissions
vous rejaillissiez
ils/elles rejaillissent
Subjonctif présent
je rejaillisse
tu rejaillisses
il/elle rejaillisse
nous rejaillissions
vous rejaillissiez
ils/elles rejaillissent
Impératif
rejaillis (tu)
rejaillissons (nous)
rejaillissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais rejailli
tu avais rejailli
il/elle avait rejailli
nous avions rejailli
vous aviez rejailli
ils/elles avaient rejailli
Futur antérieur
j'aurai rejailli
tu auras rejailli
il/elle aura rejailli
nous aurons rejailli
vous aurez rejailli
ils/elles auront rejailli
Passé composé
j'ai rejailli
tu as rejailli
il/elle a rejailli
nous avons rejailli
vous avez rejailli
ils/elles ont rejailli
Conditionnel passé
j'aurais rejailli
tu aurais rejailli
il/elle aurait rejailli
nous aurions rejailli
vous auriez rejailli
ils/elles auraient rejailli
Passé antérieur
j'eus rejailli
tu eus rejailli
il/elle eut rejailli
nous eûmes rejailli
vous eûtes rejailli
ils/elles eurent rejailli
Subjonctif passé
j'aie rejailli
tu aies rejailli
il/elle ait rejailli
nous ayons rejailli
vous ayez rejailli
ils/elles aient rejailli
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse rejailli
tu eusses rejailli
il/elle eût rejailli
nous eussions rejailli
vous eussiez rejailli
ils/elles eussent rejailli

REJAILLIR

(re-ja-llir, ll mouillées, et non re-ja-yir) v. n.Il se conjugue comme jaillir.
Jaillir en sens inverse, rebondir.
De sorte que le plus faible doit rejaillir avec un mouvement égal à la quantité du choc, ou continuer son mouvement avec une augmentation égale aussi à la quantité du choc [MALEBR., Rech. vér. lois des mouv. part. 1]
Ils se choquèrent rudement, et de ce coup ils rejaillirent chacun de leur côté [MONTESQ., Lett. pers. 128]
Le mouvement d'une balle de paume qui, après avoir touché le mur vers lequel on la lance, rejaillit vers celui qui l'a lancée [BRISSON, Traité de phys. t. I, p. 73]
Il se dit de la lumière.
Une lumière qui tombe sur un miroir et qui en rejaillit en formant un angle de réflexion égal à celui d'incidence [BUFF., Hist. min. introd. part. exp. Œuv. t. VII, p. 317]
Fig.
Elles nous accablèrent d'abord de traits plaisants et fins, qui, tombant toujours sans rejaillir, épuisèrent bientôt leur carquois [J. J. ROUSS., Hél. II, 21]
En parlant des liquides, il ne signifie souvent rien de plus que jaillir.
Leur sang a rejailli sur ma robe, et tous mes vêtements en sont tachés [SACI, Bible, Isaïe, LXIII, 3]
De mille coups mortels son audace est punie, Son infidèle sang rejaillit sur Junie [RAC., Brit. V, 8]
Ceux qui, sous le même règne [de Charles VI], firent rejaillir sur le Dauphin le sang de deux maréchaux de France, et qui massacrèrent dans les rues de Paris trois mille cinq cents gentilshommes [VOLT., Philos. Disc. de Bellegier.]
Fig. Il se dit du bien, du mal, de l'honneur, du déshonneur qui s'étend de quelque chose à quelqu'un ou à quelque chose.
Tu veux à ce héros rendre un devoir suprême ; L'honneur que tu lui rends rejaillit sur toi-même [CORN., Pomp. V, 4]
D'où il s'ensuit que la malice n'en doit pas être seulement attribuée au médisant, mais qu'elle doit rejaillir sur tous ceux qui contribuent à la médisance [BOURDAL., Exhort. Faux témoignages rendus contre J. C. t. II, p. 28]
Et pourquoi me cacher ? et par quelle injustice Faut-il que sur mon front sa honte [d'Hélène] rejaillisse ? [RAC., Iphig. III, 2]
Le siècle fut plus grand que Louis XIV ; mais la gloire en rejaillit sur lui [VOLT., Dict. phil. Arts.]
L'humeur que lui donnait sa situation [censeur] rejaillissait sur les ouvrages qui avaient le malheur de tomber entre ses mains [D'ALEMB., Éloges, Crébillon.]
La bassesse d'un secrétaire rejaillit sur son maître [GENLIS, Théât. d'éduc. le Magistrat, I, 1]
Quelques-uns [des vainqueurs dans les jeux] font rejaillir les distinctions qu'ils reçoivent sur les chevaux qui les leur ont procurées ; ils leur ménagent une vieillesse heureuse ; ils leur accordent une sépulture honorable.... [BARTHÉL., Anach. ch. 38]
Nos fautes rejailliront sur nos fils ; nous sommes tous solidaires [CHATEAUBR., Génie, I, I, 6]
Fig. Résulter.
....Ou plutôt sans pâlir Considérez l'honneur qui doit en rejaillir [RAC., Iphig. I, 5]
Il se conjugue avec le verbe avoir.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le dos en gemissoit, Et sans playe l'espée en haut rejaillissoit [RONS., 843]
    Ce qu'on void journellement au cours des fontaines qui rejaillissent en haut [O. DE SERRES, 771]
    Une ame forte et solide, contre laquelle les traicts de la fortune venants à donner, il est force qu'ils rejaillissent et s'esmoussent [MONT., I, 388]
    Cette piperie rejaillit sur celui qui la faict [ID., III, 285]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et jaillir.

rejaillir

REJAILLIR. v. intr. En parlant des Liquides, Jaillir à la suite d'un choc, d'une pression, etc. L'eau rejaillit jusqu'à sa figure. Faire rejaillir de la boue contre quelqu'un.

Il se dit aussi d'un Corps solide qui, ayant frappé un autre corps, est repoussé, renvoyé en sens inverse. La pierre a rejailli du mur contre lequel elle était lancée, sur le mur opposé, a rejailli du mur sur un passant.

Il se dit aussi de la Lumière qui est réfléchie. Les rayons qui rejaillissent d'un miroir.

Il se dit figurément de l'Honneur, du déshonneur, de la gloire, de la honte, du bien ou du mal qui revient de quelque chose à une personne, L'honneur de cette action rejaillit sur lui. Cette injure tombe sur un tel, mais elle rejaillit jusqu'à vous. La gloire de l'action qu'il a faite rejaillit sur tous ceux qui l'ont secondé. La honte en a rejailli sur nous.

rejaillir


REJAILLIR, v. n. [Reja-gli: 1ree muet: mouillez les ll.] En parlant des liquides, c'est la même chôse que jaillir. "Faire rejaillir de l'eau, de la boûe sur, etc. "Quand on lui ouvrit la veine, le sang rejaillit jusqu'aux pieds du lit.
   Entrer, voler vers nous, s'élancer sur Gusman,
   L'ataquer, le fraper, n'est pour lui qu' un moment.
   Le sang de ton époux rejaillit sur ton père.       Alzire.
= En parlant des corps solides, être repoussé et réfléchi. "La lumière rejaillit du soleil. La bale frapa contre la muraille, et rejaillit jusqu'à moi. = Fig. Retomber sur. "La gloire ou le déshoneur des pères rejaillit sur leurs enfans. "La honte en a rejailli sur nous.
   REJAILLISSEMENT~, s. m. [Reja-gli-ceman: 1re et 4e e muet.] Le moûvement de ce qui rejaillit. Il ne se dit qu'au propre. On dit le rejaillissement de l'eau, du sang, de la lumière. On ne dit point le rejaillissement de la gloire ou de la honte.

Synonymes et Contraires

rejaillir

verbe rejaillir
1.  Jaillir brusquement sur.
2.  Atteindre quelqu'un en retour.
Traductions

rejaillir

[ʀ(ə)ʒajiʀ] vi
rejaillir sur [succès, gloire] → to reflect on; [crise, échec, scandale] → to rebound on
[liquide] → to splash up