rejaillissement

rejaillissement

n.m.
1. Mouvement de ce qui rejaillit : Le rejaillissement de l'eau d'une cascade.
2. Fig. Fait de rejaillir sur : Le rejaillissement de son succès sur toute sa famille retombée

REJAILLISSEMENT

(re-ja-lli-se-man, ll mouillées, et non re-ja-yi-se-man) s. m.
Action, mouvement de ce qui rejaillit. Le rejaillissement de l'eau. Fig.
Que cet extérieur ne soit qu'une image et un rejaillissement de son cœur [NICOLE, Essais, t. V, p. 275, dans POUGENS]
L'excellence de la beauté appartient à l'homme [par-dessus les autres animaux], et c'est comme un admirable rejaillissement de l'image de Dieu sur sa face [BOSSUET, Élévat. sur myst IV, 10]
Je n'appelle pas majesté cette pompe qui environne les rois, ou cet éclat extérieur qui éblouit le vulgaire ; c'est le rejaillissement de la majesté, et non pas la majesté elle-même [ID., Polit. V, IV, 1]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Toute la campagne brilloit du rejallissement que fesoit sur elle la lueur de tant de casques [, Mém. s. du G. 10]
  • XVIe s.
    Tant que le renflement dure, au conduit de la fontaine n'y ait.... ouverture par où, escheant faire renfler l'eau, pour le rejaillissement, de necessité convient que l'eau ne puisse respirer [O. DE SERRES, 771]

ÉTYMOLOGIE

  • Rejaillir.

rejaillissement

REJAILLISSEMENT. n. m. Action, mouvement de ce qui rejaillit. Le rejaillissement de l'eau.