releveur

1. releveur, euse

adj.
Qui relève, est destiné à relever : Les muscles releveurs des paupières.

2. releveur, euse

n.
Personne qui relève les compteurs d'eau, de gaz, d'électricité.

RELEVEUR

(re-le-veur) adj. m.
Terme d'anatomie. Il se dit des différents muscles dont l'action est de relever momentanément les parties auxquelles ils sont attachés, lorsque celles-ci sont habituellement abaissées, ou de ramener dans leur position naturelle les parties qui n'ont été abaissées que momentanément. Le muscle releveur de l'aile du nez. Substantivement. Le releveur de l'aile du nez.
S. m. Ouvrier qui ne fait que relever des ornements sur le fer.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Deffenderes de pelerins, Sires de poures et de rices, Haeres [haïsseur] de fos et de nices, Releveres de sainte eglise [PH. MOUSKES, ms. p. 219, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Le muscle, à cause de son action nommé releveur [de l'omoplate] [PARÉ, IV, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Relever.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RELEVEUR. Ajoutez :
    Engin nouveau qui soulève les tiges des blés versés et les présente dans une position favorable à la coupe.
    Le releveur Samuelson [, Bullet. de la Soc. centr. d'agriculture, t. XXXVI, p. 460]

releveur

RELEVEUR. adj. m. T. d'Anatomie. Il se dit de Différents muscles dont la fonction est de relever les parties auxquelles ils sont attachés. Muscles releveurs.

Il s'emploie aussi comme nom masculin. Le releveur de l'oeil.

releveur

Un releveur de vieux proces, Un renoüeur de vieux proces, Homo litium diuulsarum lacerarumque sarcinator, B.