reluire

reluire

v.i.
Être lumineux ; briller, luire : L'escalier ciré reluit étinceler, miroiter
Passer ou manier la brosse à reluire,
Fam. flatter ostensiblement une personne.

reluire


Participe passé: relui
Gérondif: reluisant

Indicatif présent
je reluis
tu reluis
il/elle reluit
nous reluisons
vous reluisez
ils/elles reluisent
Passé simple
je reluisis
tu reluisis
il/elle reluisit
nous reluisîmes
vous reluisîtes
ils/elles reluisirent
Imparfait
je reluisais
tu reluisais
il/elle reluisait
nous reluisions
vous reluisiez
ils/elles reluisaient
Futur
je reluirai
tu reluiras
il/elle reluira
nous reluirons
vous reluirez
ils/elles reluiront
Conditionnel présent
je reluirais
tu reluirais
il/elle reluirait
nous reluirions
vous reluiriez
ils/elles reluiraient
Subjonctif imparfait
je reluisisse
tu reluisisses
il/elle reluisît
nous reluisissions
vous reluisissiez
ils/elles reluisissent
Subjonctif présent
je reluise
tu reluises
il/elle reluise
nous reluisions
vous reluisiez
ils/elles reluisent
Impératif
reluis (tu)
reluisons (nous)
reluisez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais relui
tu avais relui
il/elle avait relui
nous avions relui
vous aviez relui
ils/elles avaient relui
Futur antérieur
j'aurai relui
tu auras relui
il/elle aura relui
nous aurons relui
vous aurez relui
ils/elles auront relui
Passé composé
j'ai relui
tu as relui
il/elle a relui
nous avons relui
vous avez relui
ils/elles ont relui
Conditionnel passé
j'aurais relui
tu aurais relui
il/elle aurait relui
nous aurions relui
vous auriez relui
ils/elles auraient relui
Passé antérieur
j'eus relui
tu eus relui
il/elle eut relui
nous eûmes relui
vous eûtes relui
ils/elles eurent relui
Subjonctif passé
j'aie relui
tu aies relui
il/elle ait relui
nous ayons relui
vous ayez relui
ils/elles aient relui
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse relui
tu eusses relui
il/elle eût relui
nous eussions relui
vous eussiez relui
ils/elles eussent relui

RELUIRE

(re-lui-r') v. n.Il se conjugue comme luire, par conséquent il n'a ni prétérit défini ni imparfait du subjonctif usités ; cependant il n'y a aucune bonne raison pour ne pas employer ces temps, et pour ne pas dire : Le fanal reluisit toute la nuit ; je n'ai pas vu d'armes qui reluisissent aussi bien que celles de ce régiment.
Luire en réfléchissant la lumière.
Chrispe est comme un enfant qui voit un fer reluire, Et qui le veut avoir, quoiqu'il lui puisse nuire [TRISTAN, M. de Chrispe, III, 2]
Tout y reluisait d'or et de pierreries [BOSSUET, Hist. II, 4]
Il apprit dans ses voyages, que, dans la Bétique, l'or reluisait de toutes parts ; cela fit qu'il y précipita ses pas [MONTESQ., Lett. pers. 142]
Fig.
La reine d'Arménie est due à ses États, Et j'en vois les chemins ouverts par nos combats ; Il est temps qu'en son ciel cet astre aille reluire [CORN., Nicom., II, 2]
Fig. Se manifester avec éclat.
Et que tant de beautés qui reluisent au monde, Sont les ouvrages de ses mains [de Dieu] [MALH., I, 5]
J'étais chez une dame en qui.... Reluit, environné de la divinité, Un esprit aussi grand que grande est sa beauté [RÉGNIER, Sat. VIII]
À voir la sérénité qui reluisait sur ce front auguste [de Louis XIV] [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Où a-t-on pris que la prière et la récompense ne soient que pour les jugements humains, et qu'il n'y ait pas en Dieu une justice dont celle qui reluit en nous ne soit qu'une étincelle ? [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Dieu avait introduit l'homme dans le monde, où, de quelque côté qu'il tournât les yeux, la sagesse du créateur reluisait dans la grandeur, dans la richesse, dans la disposition d'un si bel ouvrage [ID., Hist. II, 11]
Ce caractère de soumission [aux puissances] reluit tellement dans toutes leurs apologies [des chrétiens], qu'elles inspirent encore aujourd'hui à ceux qui les lisent l'amour de l'ordre public [ID., II, 12]
Joas les touchera par sa noble pudeur, Où semble de son sang reluire la splendeur [RAC., Ath. I, 2]
Je m'embarquai avec les autres, et l'espérance commença à reluire au fond de mon cœur [FÉN., Tél. III]

PROVERBE

    Tout ce qui reluit n'est pas or, il ne faut pas se fier à l'éclat de l'apparence.
Encore un coup il le peut prendre, En essayer, et puis le rendre, Si ce qui reluit n'est pas or [SCARR., Virg. IV]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Contre soleil reluisent cil adoub [armures] [, Ch. de Rol. CXXXV]
    Tout li païs en reluist et esclaire [, ib. CLXXXVI]
  • XIIe s.
    Reis, se tu es enuinz [oint], curune d'or portant, Ne deiz estre en orgueil, mais en bien reluisant [, Th. le mart. 30]
  • XIIIe s.
    Mais il est droituriers sans doute ; Car bontés reluit en li toute [, la Rose, 17390]
    Et vit lonc de lui reluire l'or et l'azur des armeures [, Chr. de Rains, p. 69]
  • XVe s.
    Tout n'est pas or ce qui reluit [E. DESCH., Poésies mss. f° 55]
    La cité de Jennes commençait jà à reluire en prosperité [, Bouciq. II, 10]
  • XVIe s.
    Afin que, le commencement du monde estant cognu, l'eternité de Dieu reluise plus clairement [CALV., Instit. 101]
    L'heur et la beatitude qui reluit en la vertu [MONT., I, 70]
    Et si est ce que partout où sa pureté reluict, la nature faict honte à l'art [ID., I, 235]
    Ciceron, tout aussi tost qu'il s'y fut mis, reluisit en estime de bien dire par dessus tous les autres orateurs [AMYOT, Cicér. 6]
    Tout ainsi que nous voyons nos yeux reluisans dedans les prunelles de ceulx de nos prochains.... [ID., Comm. ouir, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. relure ; wallon, rilûr ; provenç. reluzer, reluzir ; espagn. relucir ; ital. rilucere ; du lat. relucere, de re..., et lucere, luire.

reluire

RELUIRE. v. intr. Briller, luire en réfléchissant la lumière. Les diamants, les pierreries reluisent. Toutes les surfaces extrêmement polies reluisent et renvoient la lumière. Tout est bien frotté dans cette maison, tout y reluit. Faire reluire un harnais, des chaussures.

Prov. et fig., Tout ce qui reluit n'est pas or, Ce qui a beaucoup d'éclat n'est pas toujours ce qui est le plus précieux, le plus solide. Il mène grand train, mais tout ce qui reluit n'est pas or.

RELUIRE signifie, au figuré, Paraître avec éclat. La vertu reluit davantage dans l'adversité.

reluire

Reluire, Ardere, Nitere, Enitere, Renitere, Fulgere, Effulgere, Confulgere, Splendere, Resplendere, Lucere, Collucere, Elucere, Relucere, Perlucere.

Reluire par fois, et non point par une lumiere continuelle, Micare.

Reluire entre deux, Intermicare.

Faire reluire, Nitidare, Rutilare, Nitorem inducere.

Faire reluire et brunir quelque chose, Dare in splendorem.

Faire reluire comme l'or, Aurare.

Doulceur reluist et apparoist és esprits, Illucet comitas in ingeniis.

Ce qui reluit parmi le sablon comme verre, ou argent, Mica.

Reluisant, Candidus, Relucens, Fulgens, Effulgens, Splendens.

Reluisant d'or, Squalens auro.

Fort reluisant, Compellucidus.

reluire


RELUIRE, v. n. RELUISANT, ANTE, adj. [Re-lui-re, zan, zante: 1re e muet, 2e lon. au 1er, 3e lon. aux deux aûtres.] Reluire, c'est, au propre, luire par réflexion. "Les diamans reluisent. "Tout reluit dans cette maison. = Au figuré, paraître avec éclat. "La vertu reluit davantage dans l'adversité. "Ces calomnies n'ont servi qu'à faire reluire toujours plus son inocence et son mérite.
   RELUISANT, qui reluit. Il n'est d'usage qu'au propre. "Armes reluisantes: étofe extrêmement reluisante. "Cette femme a le visage tout reluisant de fard.

Synonymes et Contraires

reluire

verbe reluire
Briller en ayant des reflets.
Traductions

reluire

glistenglimmenγυαλίζω (ʀəlɥiʀ)
verbe intransitif
briller faire reluire ses chaussures

reluire

[ʀ(ə)lɥiʀ] vi → to gleam