remanent

Recherches associées à remanent: revenant

REMANENT

(re-ma-nan) s. m.
Ancien terme forestier. Ce qui reste d'arbres qu'on abat.
Les branchages, coupeaux et remanents des arbres ainsi retenus pour nos bâtiments [, Ordonn. des eaux et forêts, titre XXI, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. remanere, rester, de re...., et manere, demeurer (voy. MANOIR).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    REMANENT. Ajoutez :
    Adj. Terme technique. Remanent, remanente, qui persiste, qui demeure.
    Quand, après ces fermetures successives [d'un courant électrique], on vient à renverser le sens du courant, les polarités remanentes opposent nécessairement une certaine résistance à l'action électro-statique inverse qui est alors produite [TH. DU MONCEL, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXXI, p. 428]
  • Magnétisme remanent, aimantation que conservent les électro-aimants après la cessation du courant électrique.
  • REMARQUE

    • 1. Remanent, substantif, qui est dit ancien dans le Dictionnaire, est encore usité :
      Il n'y a pour ainsi dire rien à demander à la sapinière en dehors du bois d'œuvre ; les remanents, branches et rebuts, sont minimes et n'ont souvent aucune valeur sur l'arbre [BROILLIARD, Rev. des Deux-Mondes, 15 avril 1876, p. 92]
    • 2. On le trouve écrit (à tort) remanant, dans un décret du 16 octobre 1868, art. 7 : Les pièces rebutées, de même que les remanants de toute nature, resteront à la charge de l'administration des forêts.