remisier

REMISIER

(re-mi-zié) s. m.
Dans la langue de la bourse, tout commis d'agent de change qui apporte des affaires à la charge et reçoit une remise sur le courtage exigé du client ; la remise varie suivant l'importance du remisier, soit 1/16, le courtage étant de 1/8 pour la plupart des opérations.
Avant la guerre, les relations entre notre place [Francfort] et Paris étaient si nombreuses, qu'il s'était établi des remisiers qui prenaient des ordres pour les agents de Paris et les transmettaient le matin par le télégraphe.... aussitôt après la paix, ces remisiers ont repris leurs affaires, mais leurs dépêches n'arrivent pas pour la Bourse, ou bien la réponse ne vient que le lendemain, et l'arbitrage entre les deux places en souffre, [, Extrait de la Semaine financière du 30 sept. 1871, p. 461, 2e col.]

remisier

REMISIER. n. m. T. de Bourse. Celui qui, moyennant une remise, apporte à un agent de change, à un coulissier des ordres d'achat ou de vente pour le compte d'un tiers.