remontage

remontage

n.m.
1. Action d'assembler de nouveau les diverses pièces d'un objet : Le remontage d'une armoire.
2. Action de tendre le ressort d'un mécanisme : Le remontage d'un réveil.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

REMONTAGE

(re-mon-ta-j') s. m.
Action de remonter une rivière.
Droit de remontage des bateaux : pour le remontage de tous les bateaux à la pointe de l'île de Notre-Dame.... [, Déclaration, 22 oct. 1715, tarif]
Action de remonter une horloge.
Terme d'art militaire. Ajustement des pièces d'une arme à feu, séparées par le démontage. Se dit aussi de l'opération qui consiste à remettre un bois neuf à une arme.
Terme de cordonnier. Action de remonter des bottes. L'ouvrage qui en résulte. Un bon remontage.
Terme de commerce. Remontage des eaux-de-vie, opération par laquelle on augmente le degré d'une eau-de-vie trop faible, en la coupant avec de l'eau-de-vie naturelle plus rectifiée et plus forte.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Remontage d'artillerie [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Remonter.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

remontage

REMONTAGE. n. m. Action de remonter ou Résultat de cette action. Le remontage d'une montre. Payer tant pour le remontage d'une paire de bottes.

Il se dit spécialement du Travail d'ajustement de pièces qui ont été démontées. Le remontage du moteur de votre automobile n'est pas encore terminé.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5