remous

remous

n.m. [ du moyen fr. remoudre, de moudre ]
1. Tourbillon d'eau qui se forme derrière un navire en marche ou lorsque de l'eau qui s'écoule rencontre un obstacle.
2. Mouvement en sens divers : Le remous de la foule agitation
3. Fig. Mouvements divers qui divisent et agitent l'opinion : Ce scandale politique va provoquer des remous il va faire des vagues

remous

(ʀəmu)
nom masculin
1. tourbillon qui se forme dans l'eau un bain à remous les remous dangereux d'une rivière les remous causés par un bateau à moteur
2. mouvement confus qui se forme dans une foule Son discours a provoqué des grands remous dans le public.

REMOUS

(re-mou) s. m.
Terme de marine. Retour sur elle-même que l'eau, déplacée par le navire pendant sa marche, fait en arrière du gouvernail.
Refoulement de l'eau qui se brise contre un obstacle, contre un corps solide quelconque.
Mon canot était resté sur le rivage ; un morceau de glace qui tomba dans l'eau à plus de quatre cents toises de distance occasionna sur le bord de la mer un tel remous, qu'il en fut renversé et jeté assez loin sur le bord du glacier [LAPÉROUSE, Voy. t. II, p. 160, dans POUGENS]
Contre-courant formé à chaque bord d'une rivière par les portions du liquide qui se dirigent vers la source après avoir frappé la rive.
Dans les grands fleuves, il y a le long des bords un remous considérable, et d'autant plus considérable qu'on est moins éloigné de la mer, et que le lit du fleuve est plus large [BUFF., Hist. nat. preuv. théor. terre, Œuv. t. II, p. 49]
Il se dit d'un mouvement analogue, en parlant des fluides aériformes.
Ceux [les vents] que nous ressentons ne sont que les remous dont l'origine n'est souvent rien moins qu'éloignée [RAMOND, Instit. Mém. scienc. 1806, 2e sem. p. 17]

ÉTYMOLOGIE

  • On a fait venir remous du lat. removere ; mais il ne paraît pas possible de séparer remous de remole (voy. ce mot), qui conduit à remoudre ; le mouvement de l'eau étant comparé à l'action d'une meule ou d'un moulin ; l'espagnol y conduit aussi qui dit remolino pour tourbillon. Par la même analogie, sur la Mer de glace à Chamounix, on donne le nom de moulins à des trous où l'eau s'engouffre en tournoyant. L'ancien français avait remous ou remours qui signifiait querelle, dispute, et dont l'étymologie n'est pas apparente.

remous

REMOUS. n. m. T. de Marine. Retour de l'eau sur elle-même à l'arrière d'un navire en marche.

Il se dit aussi du Tournoiement d'un fluide autour d'un obstacle.

Il se dit spécialement des Contre-courants qui se forment sur les bords d'une rivière.

Il s'emploie également au figuré et se dit des Mouvements en sens divers. Les remous de la foule. Les remous de l'opinion.

Synonymes et Contraires

remous

nom masculin remous
Traductions

remous

Wirbel

remous

gorgo

remous

Whirlpool

remous

Whirlpool

remous

[ʀəmu] nm
[rivière] → swirl, eddy
(fig) [affaire] → stir sg
[navire] → wash no pl, backwash no pl