remuable

REMUABLE

(re-mu-a-bl') adj.
Que l'on peut remuer.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quant [une femme] bien promet, c'est trop grant faulcetez De rendre mal, et d'estre remuable [à qui on ne peut se fier] [E. DESCH., Poés. mss. f° 162]
  • XVIe s.
    Gouvernail remuable [de rechange] [, dans JAL.]

ÉTYMOLOGIE

  • Remuer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    REMUABLE. Ajoutez :
    Fig. Qui peut être remué, agité par les passions ou les événements.
    Il faut [dans les discordes civiles] des organisations de fer et d'airain, des âmes froides et fermes, qui tiennent la règle du devoir comme un câble durant la tempête, et non des âmes vives et remuables qui cherchent leur étoile dans tout le ciel et qui suivent le vent qui passe [X. DOUDAN, Mélanges et lettres, t. II, p. 165, 1876]