renaissant, ante

RENAISSANT, ANTE

(re-nê-san, san-t') adj.
Qui renaît.
Pouvez-vous redouter sa haine renaissante, S'il est en votre main de la rendre impuissante ? [CORN., Rodog. III, 4]
Je peindrai les plaisirs en foule renaissants [BOILEAU, Ép. I]
Télémaque s'avança vers ces rois, qui étaient dans des bocages odoriférants sur des gazons toujours renaissants et fleuris [aux Champs-Élysées] [FÉN., Tél. XVIII]
Cette princesse [Marie de Médicis], pour mieux affermir son autorité renaissante, voulait faire entrer dans le conseil le cardinal de Richelieu, son favori, son surintendant, et qui lui devait la pourpre [VOLT., Mœurs, 175]
Tous les plaisirs que la nature nous donne sont des besoins toujours renaissants, des jouissances nécessaires [ID., Dict. phil. Rare.]
Là, devant ce péristyle, Un tribunal impuissant Au bûcher livra l'Émile, Phénix toujours renaissant [BÉRANG., Muse en fuite.]
Et le siècle qui meurt racontant ses misères Au siècle renaissant [LAMART., Médit. le Désespoir.]