renfermer

(Mot repris de renfermeraient)

renfermer

v.t.
1. Enfermer de nouveau : Renfermer un patient dans un hôpital psychiatrique.
2. Avoir en soi : Le sous-sol renferme des minerais receler comprendre, contenir

se renfermer

v.pr.
Se replier sur soi ; taire ses sentiments : L'accusé se renferme dans le silence.

renfermer


Participe passé: renfermé
Gérondif: renfermant

Indicatif présent
je renferme
tu renfermes
il/elle renferme
nous renfermons
vous renfermez
ils/elles renferment
Passé simple
je renfermai
tu renfermas
il/elle renferma
nous renfermâmes
vous renfermâtes
ils/elles renfermèrent
Imparfait
je renfermais
tu renfermais
il/elle renfermait
nous renfermions
vous renfermiez
ils/elles renfermaient
Futur
je renfermerai
tu renfermeras
il/elle renfermera
nous renfermerons
vous renfermerez
ils/elles renfermeront
Conditionnel présent
je renfermerais
tu renfermerais
il/elle renfermerait
nous renfermerions
vous renfermeriez
ils/elles renfermeraient
Subjonctif imparfait
je renfermasse
tu renfermasses
il/elle renfermât
nous renfermassions
vous renfermassiez
ils/elles renfermassent
Subjonctif présent
je renferme
tu renfermes
il/elle renferme
nous renfermions
vous renfermiez
ils/elles renferment
Impératif
renferme (tu)
renfermons (nous)
renfermez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais renfermé
tu avais renfermé
il/elle avait renfermé
nous avions renfermé
vous aviez renfermé
ils/elles avaient renfermé
Futur antérieur
j'aurai renfermé
tu auras renfermé
il/elle aura renfermé
nous aurons renfermé
vous aurez renfermé
ils/elles auront renfermé
Passé composé
j'ai renfermé
tu as renfermé
il/elle a renfermé
nous avons renfermé
vous avez renfermé
ils/elles ont renfermé
Conditionnel passé
j'aurais renfermé
tu aurais renfermé
il/elle aurait renfermé
nous aurions renfermé
vous auriez renfermé
ils/elles auraient renfermé
Passé antérieur
j'eus renfermé
tu eus renfermé
il/elle eut renfermé
nous eûmes renfermé
vous eûtes renfermé
ils/elles eurent renfermé
Subjonctif passé
j'aie renfermé
tu aies renfermé
il/elle ait renfermé
nous ayons renfermé
vous ayez renfermé
ils/elles aient renfermé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse renfermé
tu eusses renfermé
il/elle eût renfermé
nous eussions renfermé
vous eussiez renfermé
ils/elles eussent renfermé

RENFERMER

(ran-fèr-mé) v. a.
Enfermer de nouveau. Renfermez le serin, qui s'est échappé.
Enfermer.
Ne me répliquez plus et me la renfermez [CORN., Théod. III, 4]
Sommes-nous chez les Turcs pour renfermer les femmes ? [MOL., Éc. des mar. I, 2]
Il m'avait fait renfermer dans cette tour [FÉN., Tél. II]
Renfermer quelqu'un, le mettre en prison. Renfermer un prisonnier, le resserrer plus étroitement qu'auparavant.
Terme de manége. Renfermer un cheval, le tenir dans la main et dans les jambes.
Fig. Il se dit des passions, des sentiments que l'on enferme dans son cœur.
Renfermez votre amour dans le fond de votre âme [RAC., Brit. II, 3]
Vous semblez renfermer quelque chagrin profond [MARMONTEL, Bélis. ch. 5]
Avec un nom de personne pour sujet, comprendre, faire tenir dans. Il renferma le village dans l'enceinte de la ville.
Un rimeur, sans péril, de là les Pyrénées, Sur la scène en un jour renferme des années [BOILEAU, Art p. III]
Avec un nom de chose pour sujet, contenir. Babylone renfermait dans son enceinte des terres labourables. Ce livre renferme plusieurs vérités. Fig.
Le capitaine n'est pas accompli s'il ne renferme en soi l'homme de bien et l'homme sage [FLÉCH., Turenne.]
L'intervalle est rempli par un grand nombre de talents ordinaires, mais qui sont d'un grand usage, servent à la république, et renferment en soi l'utile et l'agréable [LA BRUY., XI]
Mme Beverlei : Il n'a qu'un seul défaut.... - Henriette : Qui les renferme tous [SAURIN, Beverlei, I, 1]
Fig. Restreindre, réduire dans de certaines bornes.
Maudit soit le premier dont la verve insensée Dans les bornes d'un vers renferma sa pensée ! [BOILEAU, Sat. II]
Se renfermer, v. réfl. Se tenir enfermé.
Il [Pygmalion] se renfermait dans le lieu le plus reculé de son palais [FÉN., Tél. VIII]
Si, en sortant de son logis, la première personne qu'il rencontrait était une vieille, si un lièvre traversait son chemin, Ticho-Brahé croyait que la journée devait être malheureuse, et retournait promptement se renfermer chez lui, sans oser commencer la moindre chose [FONTEN., Mondes, 4e soir.]
Par extension.
Les empereurs romains se renferment dans l'Orient et abandonnent le reste [BOSSUET, Hist. III, 7]
Sans pouvoir reculer, les deux généraux et les deux armées [à Rocroy] semblent avoir voulu se renfermer dans des bois et dans des marais, pour décider leur querelle, comme deux braves en champ clos [ID., Louis de Bourbon.]
Fig.
Il y a une fausse sagesse qui, se renfermant dans l'enceinte des choses mortelles, s'ensevelit avec elles dans le néant [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
C'est dans ce même esprit qu'il méprisa souvent les bruits du vulgaire, et que, se renfermant dans ses bonnes intentions, il lui abandonna les apparences [FLÉCH., Lamoignon.]
Une vaste capacité.... qui sache aussi se renfermer au dedans et comme dans tous les détails de tout un royaume [LA BRUY., X.]
Se renfermer en soi-même, se recueillir.
Dans ces jours de trouble et de deuil où l'on se sent comme frappé du spectacle sensible d'une mort récente et inopinée, on se renferme tout en soi-même, et l'on s'occupe de sa douleur [FLÉCH., Lamoignon.]
Mettre en quelque chose le principe de ce qu'on est.
Écoutez-le [Jésus-Christ], et regardez ce divin maître dans son Évangile, dans lequel il s'est lui-même renfermé [BOSSUET, Serm. Parole de Dieu, 1]
10° Être renfermé. Une haine qui se renferme en dedans.
11° Se restreindre, se réduire, se borner à.
Vous êtes bonne à toute sorte de choses ; vous ne vous renfermez pas à la parfaite capacité d'un procès [SÉV., 10 nov. 1688]
Je me renferme dans les paroles de mon texte [FLÉCH., Duc de Montaus.]
Pourquoi nous renfermer dans l'usage de ne célébrer après leur mort que ceux qui, ayant été donnés en spectacle au monde par leur élévation, ont été fatigués d'encens pendant leur vie ? [VOLT., Mél. litt. Él. officiers.]
Il [Burrhus] se renferme dans le devoir de sa place, le soin des armées [DIDER., Claude et Nér. I, 38]
Nous nous renfermerons dans les seules Écritures, de peur de nous égarer dans un sujet si vaste [CHATEAUBR., Génie, II, IV, 7]
Se renfermer à, avec un infinitif, se borner à.
Depuis votre dernière lettre, je me renferme à comprendre qu'on vous fait des méchancetés ; je ne puis les deviner [SÉV., 13 mai 1672]
Renfermons-nous donc à observer.... [BOULAINVILLIERS, Réfut. de Spinoza, p. 256]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Mais il ne volt, ço dit, n'en plait, n'en cause entrer, Tresque li reis li ait fait del tut restaurer, E à lui e as suens e rendre e renfermer [confirmer de nouveau] Lur chose.... [, Th. le mart. 106]
  • XVIe s.
    Ceulx de Lacedaemone se plaignoient que les Atheniens renfermoient leur ville de murailles [AMYOT, Thém. 37]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et enfermer.

renfermer

RENFERMER. v. tr. Enfermer de nouveau. Ce prisonnier s'était échappé, on l'a repris et on l'a renfermé.

Il signifie aussi Enfermer étroitement. Il se renferma dans sa maison. Fig., Il s'est renfermé dans son mutisme.

Se renfermer en soi-même, Se recueillir, afin de penser avec plus d'attention aux choses dont on est occupé.

RENFERMER signifie aussi, tant au propre qu'au figuré, Comprendre, contenir. Cette région renferme plusieurs villages. Le genre renferme les espèces. Ce livre renferme nombre d'erreurs. Cette phrase renferme un sens profond. Un corps mal fait peut renfermer une belle âme.

Il signifie encore, figurément, Restreindre, réduire dans de certaines bornes. L'exercice de ce droit fut renfermé dans certaines limites. Cet auteur s'est renfermé dans son sujet et ne s'est pas permis le moindre écart. Le commerce, au lieu de s'étendre, se renfermait tous les jours dans un cercle plus étroit.

En termes de Manège, Renfermer un cheval, Le bien tenir dans la main et dans les jambes.

Le participe passé RENFERMÉ s'emploie comme nom masculin. Cela sent le renfermé se dit des Choses qui ont contracté une odeur spéciale pour avoir été trop longtemps renfermées. On dit de même : Une odeur de renfermé, en parlant d'un Appartement, d'une chambre où l'on n'a pas ouvert les fenêtres depuis un certain temps.

renfermer

Renfermer, aidez vous de Enfermer.

renfermer


RENFERMER, v. a. [Ranfermé, 1re lon. 2e ê ouv. 3e é fer.] 1°. Enfermer une seconde fois. "Il s'étoit échapé: on l'a repris et renfermé. = 2°. Resserrer plus étroitement. "On a renfermé ce criminel d'État. = 3°. Comprendre, contenir. "La terre renferme bien des trésors. "Ce livre renferme de grandes vérités, de grandes beautés. "Jamais on ne vit une telle ingratitude: et cette mauvaise qualité renferme toutes les aûtres. Cic. à Atticus: MONG. = 4°. Restreindre, réduire dans certaines bornes. "Cet Orateur a renfermé son sujet en deux points; sa caûse en trois moyens. "Peu d'Auteurs savent se renfermer dans leur sujet, et s'interdire les écarts. = Se renfermer en soi-même, se recueuillir. = * Mde. de Sévigné lui done le sens et le régime de se borner. "Renfermez-vous à faire tomber la tromperie (dans ce mariage) sur l'intérèt, et non pas sur la vache et le veau.

Synonymes et Contraires

renfermer

verbe renfermer

renfermer (se)

verbe pronominal renfermer (se)
Traductions

renfermer

einschließen, enthalten, beinhaltencontain, comprise, include, hold, admit, encompassbehelzen, bevatten, houden, inhouden, vervatten, omsluitenהכיל (הפעיל), קיפל בתוכו, תפס (פ'), הֵכִילbehels, bevatcontenirindeholdeenhavi, entenicontenercontenere, accludere, rinchiuderezawieraćabarcar, abraçar, conter, incluirconţine, cuprinde, includeinnehållaсъдържа包含obsahujíประกอบด้วย (ʀɑ̃fɛʀme)
verbe transitif
avoir en soi Cette boîte renferme des lettres.

renfermer

[ʀɑ̃fɛʀme] vt → to contain [ʀɑ̃fɛʀme] vpr/vi
se renfermer sur soi-même → to withdraw into o.s