renfort

renfort

n.m. [ de renforcer ]
1. Accroissement du nombre des personnes ou des moyens matériels permettant de renforcer un groupe : Les sauveteurs ont reçu le renfort de bénévoles.
2. (Souvent au pl.) Effectifs ou matériels supplémentaires : Les policiers demandent qu'on leur envoie des renforts.
3. Pièce qui sert à augmenter la résistance d'une autre : Des renforts de cuir aux genoux d'un pantalon.
À grand renfort de,
en employant une grande quantité de : Justifier ses propos à grand renfort de citations.

RENFORT

(ran-for ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas : un ranfor inattendu ; au pluriel, l's ne se lie pas : des ranfor inattendus ; cependant quelques uns la lient : des ranfor-z inattendus) s. m.
Augmentation de force.
Nous n'étions que cinq cents ; mais, par un prompt renfort, Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port [CORN., Cid, IV, 3]
Pour hâter les renforts et d'hommes et d'argent [ID., Nicom. IV, 2]
M. de Turenne va avoir un renfort considérable de dix-neuf escadrons et neuf bataillons, s'il ne l'a déjà reçu [PELLISSON, Lett. hist. t. II, p. 160]
Il arriva à Alexandre, dans ce temps-là même, un renfort de trente éléphants, qui lui fut d'un grand secours [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 469, dans POUGENS]
Par les nouveaux renforts que les deux flottes avaient reçus, celle des Perses montait à douze cent sept vaisseaux, celle des Grecs à trois cent quatre-vingts [BARTHÉL., Anach. Introd. part. 2, sect. 2]
Pièce de fer qu'on soude à une autre trop faible. Terme de charpenterie. Espèce d'épaulement qu'on observe au collet d'un tenon et à la contrepartie sur une des arêtes de la mortaise. Terme d'artillerie. Dans les bouches à feu, les parties voisines de la culasse, où l'épaisseur du métal est augmentée. Premier renfort, celui de la culasse ; second renfort, celui du milieu de la pièce. Terme de marine. Pièce de bois, de toile, qui rend plus forte une partie, une toile ou une pièce de bois.
Fig. et familièrement. Il se dit de ce qui augmente, rend plus fort.
On en chanta Te Deum à renfort [LA FONT., Fér.]
Renfort de joie ; on s'en trouva si bien, Qu'encore un coup on pratiqua la ruse [ID., Gageure.]
La comtesse est là-bas qui lui sert de renfort ; Le moyen qu'il résiste à leur commun effort ? [BOISSY, Deh. tromp. IV, 12]
Il faut être sorcier pour le lire [le manuscrit de Longus] ; j'espère pourtant en venir à bout, à grand renfort de besicles, comme dit maître François [P. L. COUR., Lett. à Clavier, 16 oct. 1809]
Renfort de potage, s'est dit des plats dont on renforçait, escortait les potages. Fig. Pour renfort de potage, pour augmenter la chose, pour comble de folie.
J'ai encore ouï dire, madame, qu'il a pris aujourd'hui, pour renfort de potage, un maître de philosophie [MOL., Bourg. gent. III, 3]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Car vos rempars, bastillons et ranfors Furent gagnez, et lors prinstes la fuitte [J. MAROT, V, 43]
    Oultre plus fist venir pour son renfort Le tiers scadron, qui feist terrible effort [ID., V, 130]
    Ce muscle [digastrique] est gresle et tendineux en son milieu pour son renfort, et charneux en ses extremités [PARÉ, IV, 9]
    À grant renfort de bezicles [RAB., Garg. I, 1]
    Quand Sylla y fut arrivé de renfort, ilz forcerent aiséement leurs ennemis [AMYOT, Sylla, 42]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., en, et fort.

renfort

RENFORT. n. m. Augmentation de force; Ce qui sert à renforcer. Un renfort de troupes. L'armée était faible, on y a envoyé des renforts considérables. On va vous envoyer du renfort.

Un cheval de renfort, Un cheval que l'on ajoute à un attelage dans les endroits difficiles.

RENFORT se dit, en termes d'Arts, de Pièces qui servent à en renforcer d'autres.

À GRAND RENFORT DE, loc. prép. À l'aide d'un grand nombre, d'une grande quantité de. Il a défendu son opinion à grand renfort d'arguties. Il a développé cette thèse à grand renfort de citations.

renfort

Renfort, Supplementum.

Envoyer du renfort, Augere auxilia.

renfort


RENFORT, s. m. [Ranfor: 1re lon.] Augmentation de force. Il se dit surtout des Troupes: "On a envoyé à l'armée un renfort considérable. = * En Provence, et âilleurs, plusieurs le disent pour redoublement, en parlant de la fièvre. "Il a eu un renfort cette nuit: il est dans le renfort. C'est un barbarisme.

Synonymes et Contraires

renfort

nom masculin renfort
Ce qui vient soutenir.
Traductions

renfort

versterkingתִּגְבּוּרreinforcementrincalzo, rinforzoVerstärkung加固forstærkningvahvistaminenförstärkning (ʀɑ̃fɔʀ)
nom masculin
1. personnes ou matériel en plus envoyer des renforts
2. avec une grande quantité de annoncer qqch à grand renfort de publicité

renfort

[ʀɑ̃fɔʀ]
nm
(MILITAIRE)reinforcements pl
Un renfort de 500 hommes est arrivé → Reinforcements of 500 men arrived.
(fig) (= contribution, soutien) → backing
Il ne pourra pas être élu sans le renfort de ses alliés → He can't be elected without the backing of his allies.
venir en renfort → to back up
à grand renfort de → with a great deal of
en renfort → as a back-up renforts
nmplreinforcements