renifler

(Mot repris de reniflasse)

renifler

v.i. [ de l'anc. fr. nifler, aspirer par le nez ]
Aspirer fortement par le nez en faisant du bruit : Cet enfant ne cesse de renifler.
v.t.
1. Aspirer par le nez : Le chien renifle l'odeur du sanglier humer, sentir
2. Fam. Flairer ; avoir l'intuition de : Elle a immédiatement reniflé un danger pressentir, subodorer

renifler


Participe passé: reniflé
Gérondif: reniflant

Indicatif présent
je renifle
tu renifles
il/elle renifle
nous reniflons
vous reniflez
ils/elles reniflent
Passé simple
je reniflai
tu reniflas
il/elle renifla
nous reniflâmes
vous reniflâtes
ils/elles reniflèrent
Imparfait
je reniflais
tu reniflais
il/elle reniflait
nous reniflions
vous renifliez
ils/elles reniflaient
Futur
je reniflerai
tu renifleras
il/elle reniflera
nous reniflerons
vous reniflerez
ils/elles renifleront
Conditionnel présent
je reniflerais
tu reniflerais
il/elle reniflerait
nous reniflerions
vous renifleriez
ils/elles renifleraient
Subjonctif imparfait
je reniflasse
tu reniflasses
il/elle reniflât
nous reniflassions
vous reniflassiez
ils/elles reniflassent
Subjonctif présent
je renifle
tu renifles
il/elle renifle
nous reniflions
vous renifliez
ils/elles reniflent
Impératif
renifle (tu)
reniflons (nous)
reniflez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais reniflé
tu avais reniflé
il/elle avait reniflé
nous avions reniflé
vous aviez reniflé
ils/elles avaient reniflé
Futur antérieur
j'aurai reniflé
tu auras reniflé
il/elle aura reniflé
nous aurons reniflé
vous aurez reniflé
ils/elles auront reniflé
Passé composé
j'ai reniflé
tu as reniflé
il/elle a reniflé
nous avons reniflé
vous avez reniflé
ils/elles ont reniflé
Conditionnel passé
j'aurais reniflé
tu aurais reniflé
il/elle aurait reniflé
nous aurions reniflé
vous auriez reniflé
ils/elles auraient reniflé
Passé antérieur
j'eus reniflé
tu eus reniflé
il/elle eut reniflé
nous eûmes reniflé
vous eûtes reniflé
ils/elles eurent reniflé
Subjonctif passé
j'aie reniflé
tu aies reniflé
il/elle ait reniflé
nous ayons reniflé
vous ayez reniflé
ils/elles aient reniflé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse reniflé
tu eusses reniflé
il/elle eût reniflé
nous eussions reniflé
vous eussiez reniflé
ils/elles eussent reniflé

RENIFLER

(re-ni-flé) v. a.
Retirer, en aspirant un peu fort, l'humeur ou l'air qui est dans les narines.
Nous reniflâmes à l'envi ; Car ce tonnerre fut suivi De certaine odeur sulfurée [SCARR., Virg. II]
Un vieillard qui sue, qui crache, qui se mouche, qui renifle [COMTE DE CAYLUS, Acad. de ces dames, etc. Œuv. t. XII, p. 86, dans POUGENS]
Le boa se déroule et siffle, Le tigre fait son hurlement, Le buffle en colère renifle ; Lui dort ou paît tranquillement [THÉOPH. GAUTIER, Poésies, l'Hippopotame]
Fig. et familièrement. Marquer de la répugnance pour quelque chose.
Le roi dit à Cavoie que, pour lui tenir lieu de dot, il lui ferait présent de la charge de grand maréchal des logis de sa maison ; Cavoie renifla encore, mais il y fallut passer [SAINT-SIMON, 34, 142]
Mes anges, je suis épuisé, rebuté, je renifle sur cette Olympie [VOLT., Lett. d'Argental, 18 juin 1763]
Ce cheval renifle sur l'avoine, il refuse d'en manger. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
V. a. Faire entrer dans le nez en reniflant.
Là [dans le Paradis perdu] c'est la Mort qui lève le nez pour renifler l'odeur des cadavres qui n'existent pas encore [VOLT., Dict. phil. Épopée, Milton.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Souvent Marsault, comme tout courroucé, Soufle, renifle, et d'un nez retroussé Maudit ses aulx.... [DU BELLAY, VII, 5, verso.]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, r'nonflé ; picard, nifler, flairer en faisant du bruit ; génev. nifler. Ce mot vient de re, et du verbe nifler ; picard, niflette, narine ; Berry, gnoufe, gnoufle, nez, muffle, grouin ; prov. nefa, gros bec de l'oiseau de proie ; ital. niffa, niffo, museau ; du germanique : anglo-sax. neb, bec, nez ; bas-allem. nibbe ; anc. scandin. nebbi ; suisse, niffen, froncer le nez ; bavarois, niffela, parler par le nez.

renifler

RENIFLER. v. intr. Aspirer fortement par le nez.

Il se dit, figurément et très familièrement, de Ceux qui marquent de la répugnance pour quelque chose. Cet enfant renifle sur sa soupe. Ce cheval renifle sur l'avoine.

Il s'emploie aussi transitivement.

renifler

Renifler, Mucum vel nasi pituitam resorbere.

renifler


RENIFLER, v. n. RENIFLEUR, EûSE, s. m. et fém. [1re e muet, 3e é fer. au 1er, lon. au dern.] Renifler, au propre, c'est retirer, en respirant un peu fort, l'humeur qui remplit les narines. "Il a la mauvaise habitude de renifler. = Au fig. (st. fam.) Marquer de la répugnance pour quelque chôse. Cheval qui renifle sur l'avoine, qui répugne à en manger. "Il a reniflé sur cette proposition. On dit, populairement, en ce sens, renâcler et renasquer. = Renifleur, eûse; celui, celle qui renifle. "Ce renifleur, cette renifleûse est bien incomode.

Synonymes et Contraires

renifler

verbe renifler
1.  Absorber par le nez.
aspirer, respirer, sentir -littéraire: humer.
2.  Familier. Avoir l'intuition de.
Traductions

renifler

sniff, snuffle, sniffleהסניף (הפעיל), משך באפו, רחרח (פיעל)snuiven, (op)snuiven, de lucht krijgen (van), ruiken (aan)schnüffeln, schnuppernhusmear, bufar, olfatearszimatolannusareφρουμάζω, ρουθουνίζωيَشْتِمُّpopotáhnout nosemsnøfteniiskuttaašmrcati鼻で吸う코를 킁킁거리다snusepowąchaćfungarвдыхать через носluktaสูดจมูกฟุดฟิตburnunu çekmekhít嗅探 (ʀənifle)
verbe intransitif
faire entrer de l'air par le nez en faisant du bruit

renifler

[ʀ(ə)nifle]
vi → to sniff
vt
[+ tabac] → to sniff
[+ odeur] → to sniff