renoncé, ée

RENONCÉ, ÉE

(re-non-sé, sée) part. passé de renoncer
Désavoué, renié.
Ces lépreux qui, renoncés de leurs proches, languissaient aux carrefours des cités, en horreur à tous les hommes [CHATEAUBR., Génie, IV, VI 2]
Il ne faut pas confondre le participe passé de renoncer actif avec celui de renoncer neutre. Ce dernier ne peut être employé au passif. Un fils peut être renoncé par son père ; mais le monde n'est pas renoncé par celui qui le quitte ; il faut dire : Le monde auquel celui qui le quitte a renoncé.