rentrée

(Mot repris de rentree)

rentrée

n.f.
1. Action de mettre qqch à l'intérieur : La rentrée des récoltes.
2. Action de revenir dans un lieu que l'on avait quitté : La rentrée des voitures vers la capitale.
3. Action de reprendre ses activités après les vacances ; période à laquelle a lieu cette reprise : La rentrée scolaire. Rendez-vous à la rentrée.
4. Retour d'un engin spatial dans l'atmosphère terrestre.
5. Recouvrement de fonds ; somme recouvrée : Nous avons eu des rentrées inespérées dépense

RENTRÉE

(ran-trée) s. f.
Action de rentrer. La rentrée des soldats dans la caserne.
En parlant des productions du sol, enlèvement des récoltes. On est occupé à la rentrée des foins et des légumes.
Terme de chasse. Le temps que le gibier rentre dans le bois le matin, et auquel on se met à l'affût pour le tirer.
Action de rentrer en fonctions après vacation, de reprendre ses travaux après les vacances. La rentrée des tribunaux. La rentrée des classes.
Un beau mémoire qu'il avait lu à une rentrée publique de l'Académie royale des sciences [BONNET, Paling. phil. XI, 4]
M. de Condorcet a lu, à la rentrée de la Saint-Martin, un éloge charmant du P. Lesueur, un des deux minimes commentateurs de Newton, et ami de notre pauvre P. Jacquier [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 23 nov. 1776]
La réouverture des théâtres.
Je ne demande que deux représentations d'Irène à la rentrée, pour égaler la gloire de M. Barthe [VOLT., Lett. d'Argental, 20 avr. 1778]
Ce mot n'est plus usité dans ce sens. parce qu'il n'y a plus, comme autrefois, de relâche général pour les théâtres pendant la quinzaine de Pâques. On dit réouverture, quand un théâtre a fermé par une cause quelconque.
Rentrée d'un acteur, son retour sur la scène après une absence prolongée. Cet acteur a fait sa rentrée par tel rôle.
Recouvrement d'une somme, perception d'un revenu. La rentrée des impôts, des contributions.
J'attends des rentrées, elles ne me manqueront pas [PICARD, Manie de briller, I, 13]
Terme de jeux. Ce que l'on prend de cartes dans le talon, après avoir écarté.
Les joueurs n'ont pas mal écarté, et la rentrée a fait gagner la partie [VOLT., Lett. au pr. roy. de Prusse, 5 août 1738]
Terme de musique. Effet d'une partie d'un instrument, qui, après un silence, reprend un chant bien prononcé, Retour du sujet dans une fugue, une imitation, etc.
Chacune des différentes planches préparées pour l'impression en couleur.
10° Terme de marine. Quantité dont tendent à se rapprocher, par en haut, les deux cornes d'un couple qui, s'il était sans rentrée, affecterait la forme d'un U.
L'extrême rentrée qu'on donne à présent aux navires [DAVID LEROY, Instit. Mém. litt. et beaux-arts. t. 1, p. 189]

ÉTYMOLOGIE

  • Rentré.

rentrée

RENTRÉE. n. f. Action de rentrer. La rentrée des soldats dans leur caserne.

Il se dit particulièrement des Tribunaux, des collèges, etc., lorsqu'ils recommencent leurs fonctions, leurs exercices après les vacations, après les vacances. La rentrée des tribunaux. Discours de rentrée. La rentrée des classes. L'époque de la rentrée.

Il se dit aussi en parlant d'un Acteur, lorsqu'il reparaît sur la scène après une absence un peu longue. Cet acteur a fait sa rentrée dans tel rôle.

En termes de Chasse, il désigne le Retour des animaux dans le bois au point du jour, après qu'ils ont été faire leur nuit en plaine. On se met à l'affût à la rentrée. Attendre le cerf, le sanglier à la rentrée. Aller à la rentrée.

RENTRÉE se dit, en parlant des Productions du sol, de l'action d'enlever et d'emmagasiner une récolte. Faire la rentrée des foins, des betteraves.

Il signifie encore Perception d'un revenu, recouvrement d'une somme. Je comptais sur la rentrée de mes fonds, mais personne ne m'a payé. Il attend des rentrées importantes. La rentrée des impôts, des contributions.

Il désigne, à certains Jeux, les Cartes que l'on prend dans le talon, à la place de celles qu'on a écartées. Il a eu une heureuse rentrée.

rentrée


RENTRÉE, s. f. RENTRER, v. n. [Ran-tré-e, tré: 1re lon. 2e é fer.] Rentrer au propre, c' est entrer de nouveau. "À~ peine j'étais sorti que je fus obligé de rentrer.
   Je ne veux de trois mois, rentrer dans la maison,
   De sacs et de procès j'ai fait provision.
       Les Plaideurs.
= Au figuré, il se joint avec plusieurs noms, avec dans ou en. "Rentrer dans les bones grâces de, etc.dans son devoir, en son bon sens, en soi-même. "Rentre en toi-même, fils de Tydée, retire-toi; et ne sois pas assez insensé pour prétendre t'égaler aux Dieux. Mde Dacier, Iliade.
   Vous m'entendez. Je vous ferai rentrer
   Dans le néant, dont j'ai su vous tirer.       Volt.
RENTRÉE, action de rentrer, de recomencer les fonctions, en parlant des Tribunaux. La rentrée du Parlement. = En termes de chasse, le retour des animaux dans le bois au point du jour. "Atendre le cerf, le sanglier à la rentrée. = À~ certains jeux de cartes, celles qu'on prend au talon, à la place de celles qu'on a écartées. "Avoir une heureuse, ou une vilaine rentrée.

Traductions

rentrée

Wiederkehr, Zurückkunft, Wiedererscheinenreturn, comeback, re-entry, come-backterugkeer, terugkomst, hervatting, wederkeer, wederkomst, comeback, come‐back, (het) innen [geld], (het) naar binnen halen, hervatting van werkzaamheden, opening, come-backreapero, rekomenco, revenopowrótregressoentrata, riapertura (ʀɑ̃tʀe)
nom féminin
moment où l'on reprend l'école

rentrée

[ʀɑ̃tʀe] nf
(aussi rentrée d'argent) → cash no pl coming in
(ÉDUCATION) la rentrée, la rentrée des classes → the start of the new school year
(POLITIQUE) la rentrée parlementaire → the reopening of parliament
[artiste, acteur] faire sa rentrée → to make a comeback