renverser

(Mot repris de renversons)

renverser

v.t. [ de l'anc. fr. enverser, de envers, sur le dos ]
1. Mettre à l'envers, sens dessus dessous : Renverser un sablier retournser
2. Pencher, incliner en arrière une partie du corps : Elle renversa la tête en riant redresser
3. Faire tomber qqn, qqch ou lui faire quitter sa position d'équilibre : La voiture folle a renversé deux piétons faucher ; relever culbuter répandre
4. Éliminer qqch ; le réduire à néant : Renverser une dictature abattre ; instaurer
5. Fam. Plonger dans l'étonnement : La nouvelle de son départ nous a renversés ébahir, stupéfier
Renverser la vapeur,
changer totalement sa façon d'agir : Si tu veux que l'on te fasse confiance, il faut renverser la vapeur.

se renverser

v.pr.
1. Incliner le corps en arrière : Il se renversa sur sa chaise et se mit à réfléchir.
2. Se coucher sur le côté ; basculer : Le camion s'est renversé capoter

renverser


Participe passé: renversé
Gérondif: renversant

Indicatif présent
je renverse
tu renverses
il/elle renverse
nous renversons
vous renversez
ils/elles renversent
Passé simple
je renversai
tu renversas
il/elle renversa
nous renversâmes
vous renversâtes
ils/elles renversèrent
Imparfait
je renversais
tu renversais
il/elle renversait
nous renversions
vous renversiez
ils/elles renversaient
Futur
je renverserai
tu renverseras
il/elle renversera
nous renverserons
vous renverserez
ils/elles renverseront
Conditionnel présent
je renverserais
tu renverserais
il/elle renverserait
nous renverserions
vous renverseriez
ils/elles renverseraient
Subjonctif imparfait
je renversasse
tu renversasses
il/elle renversât
nous renversassions
vous renversassiez
ils/elles renversassent
Subjonctif présent
je renverse
tu renverses
il/elle renverse
nous renversions
vous renversiez
ils/elles renversent
Impératif
renverse (tu)
renversons (nous)
renversez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais renversé
tu avais renversé
il/elle avait renversé
nous avions renversé
vous aviez renversé
ils/elles avaient renversé
Futur antérieur
j'aurai renversé
tu auras renversé
il/elle aura renversé
nous aurons renversé
vous aurez renversé
ils/elles auront renversé
Passé composé
j'ai renversé
tu as renversé
il/elle a renversé
nous avons renversé
vous avez renversé
ils/elles ont renversé
Conditionnel passé
j'aurais renversé
tu aurais renversé
il/elle aurait renversé
nous aurions renversé
vous auriez renversé
ils/elles auraient renversé
Passé antérieur
j'eus renversé
tu eus renversé
il/elle eut renversé
nous eûmes renversé
vous eûtes renversé
ils/elles eurent renversé
Subjonctif passé
j'aie renversé
tu aies renversé
il/elle ait renversé
nous ayons renversé
vous ayez renversé
ils/elles aient renversé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse renversé
tu eusses renversé
il/elle eût renversé
nous eussions renversé
vous eussiez renversé
ils/elles eussent renversé

RENVERSER

(ran-vèr-sé) v. a.
Mettre à l'envers, mettre en bas ce qui était en haut. Les milieux de l'œil que le rayon traverse renversent sur la rétine l'image de l'objet. Fig. Renverser le verre, défendre de boire.
Mon Esculape a renversé mon verre ; Plus de gaîté ! mon front se rembrunit [BÉRANG., Malade.]
Renverser sens dessus dessous, ou, simplement, renverser, retourner quelque chose de manière que ce qui était en haut soit en bas, et réciproquement.
Terme de manége. Renverser un cheval, le faire pencher fortement en arrière, pour qu'il change de pied.
Transposer. Renverser un accord. Renverser les termes d'un rapport. Renverser une fraction.
Saint Augustin disait : celui-là sait bien vivre, qui sait bien prier ; et je dis en renversant la proposition : celui-là sait bien prier qui sait bien vivre [BOURDAL., Pens. t. II, p. 94]
Déranger, confondre l'arrangement des choses. Il a renversé tous mes papiers.
Ce mage, qui d'un mot renverse la nature, N'a choisi pour palais que cette grotte obscure [CORN., l'Illus. com. I, 1]
La stabilité d'un si bel ordre [du monde] ....Dieu en renversant dans des occasions éclatantes cet ordre qui.... [BOSSUET, Hist. II, 1]
Venait-il renverser l'ordre des éléments ? Sur ses antiques fondements Venait-il ébranler la terre ? [RAC., Ath. I, 4]
Renversez ce mauvais ordre qui accable les bons, qui récompense le vice [FÉN., Tél. XI]
Les hommes ont devant eux des terres immenses qui sont vides et incultes, et ils renversent le genre humain pour un coin de cette terre si négligée [ID., Exist. 11]
Cet effort [de se contraindre] lui renversa la santé, qui depuis fut toujours languissante [SAINT-SIMON, 4, 62]
Tout cela renverse également les idées de l'honneur, celles de la morale et celles de la religion [MONTESQ., Esp. XXIX, 16]
Renverser l'esprit de quelqu'un, à quelqu'un, lui troubler l'esprit, lui inspirer des idées fausses ou mauvaises. On dit dans un sens analogue : renverser la tête, la cervelle. Cet événement lui a renversé la cervelle.
Demandez.... ce que c'est que d'avoir affaire à des bas Bretons ; il n'y a point de tête qui n'en soit renversée [SÉV., à Moulceau, 1er mars 1684]
Faire tomber une personne ou une chose.
Ils renversèrent sur eux [les ennemis] une machine qui, tombant avec un grand fracas, écrasa tout ce qu'elle rencontra [PERROT D'ABLANCOURT, Tacite, Hist. III, 4]
La province fut désolée par une tempête qui renversa les blés [ID., ib. Ann. XVI, 4]
Qu'elle même [Rome] sur soi renverse ses murailles [CORN., Hor. IV, 5]
Il voulut reculer, et il tomba à la renverse sur un homme qui était derrière lui, et le renversa lui et son siége sur le malheureux Ragotin, qui fut renversé sur un autre, qui fut aussi renversé sur un troisième, et ainsi de suite jusqu'où finissaient les siéges, dont une file entière fut renversée comme des quilles [SCARR., Rom. com. II, 17]
Il livra l'idole de Bel en la puissance de Daniel, qui la renversa et son temple [SACI, Bible, Daniel, XIV, 21]
Le ciel et la terre peuvent être renversés sans l'entraîner [le sage imaginaire] dans leur chute [LA BRUY., XI]
Ces regards puissants et terribles qui pouvaient convertir il n'y a qu'un moment des disciples infidèles, ou renverser des sacriléges au jardin des Oliviers, sont éteints [MASS., Carême, Passion.]
Souza faisait renverser toutes les pagodes sur les côtes du Malabar ; et l'on égorgeait inhumainement les malheureux Indiens qui allaient pleurer sur les ruines de leurs temples [RAYNAL, Hist. phil. I, 24]
Dans ce jour glorieux.... Que d'époux sont tombés ! que de fils ne sont plus ! Elles cherchent en vain leurs restes confondus ; La foudre a renversé la force, la jeunesse [MASSON, Helvét. VI]
Terme de guerre. Renverser les travaux des ennemis, les abattre, les combler, etc. Renverser un corps de troupes, le mettre en déroute. Notre aile droite renversa l'aile gauche des ennemis. Renverser un corps de troupes sur un autre, le faire reculer de manière que, tombant sur un autre corps, il le mette en désordre et l'entraîne dans sa déroute.
Nos sentinelles sont renversées sur leurs postes, les postes sur leurs bataillons, les bataillons sur la division [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 2]
Fig. Faire tomber ce que l'on compare à des choses debout.
Il n'y aurait véritablement point d'apparence qu'un particulier fît dessein de réformer un État, en y changeant tout dès les fondements, et en le renversant pour le redresser [DESC., Méth. II, 2]
....vous qui renversez les lois de la nature, Qui, barbare, aux défunts niez la sépulture [ROTR., Antig. V, 5]
Ne vous mettez pas en peine, je vous réponds de renverser tout cet obstacle, et j'y vais travailler de ce pas [MOL., Fourber. II, 1]
Nous avons préparé un bon nombre de batteries pour renverser ce dessein ridicule [ID., Pourc. I, 3]
Nos jugements sur les apparences sont si souvent renversés, que je m'étonne qu'on ne s'en désaccoutume point [SÉV., 10 août 1680]
Dieu me garde de tout ce qui pourrait renverser une si bonne philosophie [la résignation à la Providence] ! [ID., 24 juill. 1689]
Les novateurs ne trouvant point de plus fort rempart contre toutes leurs nouveautés que la sainte autorité de l'Église, ils ont été obligés de la renverser [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Les livres sacrés des Romains, où Numa auteur de leur religion en avait écrit les mystères, ont péri par les mains des Romains mêmes, et le sénat les fit brûler comme tendants à renverser la religion [ID., Hist. II, 14]
La Providence autant attachée à lui conserver la vie qu'à renverser sa puissance [ID., Reine d'Anglet.]
Déjà plus d'une fois.... Le Bosphore m'a vu.... chassant les Romains de l'Asie étonnée, Renverser en un jour l'ouvrage d'une année [RAC., Mithr. III, 1]
[Les pythagoriciens] avaient fait de si grands progrès dans cette science [l'astronomie], qu'ils osèrent renverser les sentiments reçus de tout le monde sur l'ordre de la nature [ROLLIN, Hist. anc. XXVII, 2]
On présente d'abord des requêtes ; on expose des griefs ; on finit par renverser le trône [VOLT., Mœurs, 128]
Il est certain que, si quelqu'un eût pu renverser l'empire des Persans et des Turcs, et passer ensuite en Italie, c'était Charles XII [ID., Charles XII, 3]
Renverser une entreprise sur son auteur, la faire tourner à sa ruine.
L'ordre mal concerté, l'occasion mal prise Peuvent sur son auteur renverser l'entreprise [CORN., Cinna, I, 1]
Voyez si de nouveau vous le pourrez dompter, Et renverser sur lui ce qu'il ose attenter [ID., Att. IV, 7]
Fig. Renverser un homme, lui faire perdre la position, le rang qu'il occupe.
[ô Dieu] Que de ton bras la force les renverse [les méchants] ! [RAC., Esth. III, 3]
Il ne faut qu'une injure faite à un citoyen pour soulever tout le peuple ; et le tyran est renversé : Hipparque et Hippias en sont la preuve [CONDILL., Hist. anc. Lois, ch. 6]
Fig. Causer stupéfaction, trouble, découragement. Cette nouvelle le renversa.
La tête tourne à nos pauvres ennemis ; la vue de M. de Turenne les renverse [SÉV., 12 juin 1675]
10° Terme de marine. Synonyme, aujourd'hui inusité, de transborder. Ancien terme de marine. Mettre à la bande pour espalmer.
À cause que la galère était renversée, [, Comptes des dépenses, 1641, dans JAL]
11° V. n. Être renversé, tomber.
Je comprends que vous n'oseriez demander des nouvelles de votre grande dépense ; c'est une machine à quoi il ne faut pas toucher, de peur que tout ne renverse [SÉV., 21 août 1680]
12° Se renverser, v. réfl. Tomber ou se jeter à la renverse. Le cheval, en se cabrant, se renversa sur son cavalier. Mettre son corps à la renverse. Il y a de certains sauts périlleux où l'on se renverse pour les faire.
En se renversant dans le fauteuil où elle était assise [MARIV., Pays. parv. part. 2]
Elles se renversaient sur leurs chaises en levant les yeux et les mains au ciel [GENLIS, Ad. et Théod. t. I, p. 270, dans POUGENS]
Vous êtes assis sur des selles de mamelouks.... au moindre faux mouvement, le pommeau élevé de la selle vous crève la poitrine ; et, si vous vous renversez en arrière, le haut rebord de la selle vous brise les reins [CHATEAUBR., Itin. 1re part.]
Se renverser sur le dos, se renverser en arrière, ou, simplement, se renverser, se mettre, se coucher sur le dos. Être infléchi.
Sa tête [du paon] et son cou se renversent noblement en arrière [BUFF., Ois. t. IV, p. 3]
13° Terme de chirurgie. Se renverser, se dit d'un organe qui éprouve le renversement.
14° Être transposé. Les termes de cette proposition peuvent se renverser.
Il est à remarquer que les accords de cette gamme ne se renversent point [GRÉTRY, Méth. pour préluder, leçon 2]
15° Se jeter réciproquement par terre. Les deux athlètes se sont renversés au premier choc.
16° En parlant de corps de troupes, reculer en désordre. La première ligne des ennemis se renversa sur la seconde.
17° Être jeté bas. La table s'est renversée.
Granger : Ah ! Pierre Paquier, le monde s'en va renverser. - Paquier : Tant mieux ; car autrefois j'entendais dire la même chose que tout était renversé ; or, si l'on renverse aujourd'hui ce qui était renversé, c'est le remettre en son sens [CYR. DE BERG., Péd. joué, I, 2]
Temple, renverse-toi ; cèdres, jetez des flammes [RAC., Ath. III, 7]
Fig.
C'est cette douleur [de la pénitence] qui a apaisé Dieu sur les Ninivites.... Dieu les menaçait de les renverser, et ils se sont renversés eux-mêmes, en détruisant par les fondements toutes leurs inclinations corrompues [BOSSUET, Sermons, Satisfaction, I]
18° Être troublé, bouleversé.
Je ne suis pas bien maître de moi et mon esprit se renverse, quand je songe que.... [VOIT., Lett. 69]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Comment les boyaux [du cochon] seront renversés pour laver [, Ménagier, II, 5]
  • XVe s.
    Là eut en celle journée grand enchas et dur, et maint homme renversé [FROISS., I, I, 327]
    Et le pillard renversa là devant l'autel, qui mourut là de male mort [ID., II, II, 215]
  • XVIe s.
    Aegeus tout soudain la recognut [une bague], et incontinent renversa la couppe où estoit le poison [AMYOT, Thés. 14]
    Il donnoit audience estant assis en une chaire à dossier renversé en arriere [ID., Rom. 41]
    Les chevaulx le renverserent avec son chariot près de la porte que l'on appelle maintenant Ratumene [ID., Publ. 26]
    L'autre luy renversa la teste en arriere en le tenant par les cheveux [ID., Pélop. 66]
    Voyant tant de milliers d'hommes fouillans en la terre, et renversans ce champ.... [ID., Pomp. 11]
    On luy peult renverser [rétorquer] sa raison en luy alleguant que.... [ID., Com. discern. le flat. 31]
    Les excessives chaleurs et les grands bruits souvent renversent et font tourner les vins [O. DE SERRES, 228]
    Tu regardes la mer, et vois en seureté De mille tourbillons son onde renversée [DU BELLAY, VI, 12, verso.]
    Et quand le blanc des yeux renverser je leur vois [ID., VI, 28, recto.]
    Renversez [couchés] dans la plume, nous.... [MONT., I, 91]
    L'ennemy, aprez les avoir renversez, s'amusant à les poursuyvre [ID., I, 341]
    La morsure d'un chien malade estonne et renverse toutes ses facultez [ID., II, 300]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et envers 2 ; bourg. renvarsé. On disait aussi reverser, dans un sens analogue.

renverser

RENVERSER. v. tr. Mettre à bas, faire tomber une personne, une chose. Renverser une chaise, une table. Renverser un mur, une maison. Renverser son verre sur la table. La table s'est renversée. Le cheval, en se cabrant, se renversa sur son cavalier. Fig., Renverser un ministère.

Se renverser sur le dos, se renverser en arrière ou simplement Se renverser, Se mettre, se coucher sur le dos.

Se renverser sur sa chaise, Se pencher fortement en arrière.

RENVERSER signifie aussi Mettre à l'envers. L'image d'un objet est renversée sur la rétine.

Renverser la vapeur se dit, en parlant d'une machine à vapeur, des Modifications effectuées dans l'appareil joignant le piston et une roue, de manière à changer le sens de rotation de celle-ci.

RENVERSER se dit, en termes de Médecine, en parlant d'un Organe qui se trouve être à l'envers de la position normale. Cet organe se renverse, il est renversé.

En termes de Guerre, Renverser un corps de troupes signifie Défaire, mettre en déroute. Notre aile droite renversa l'aile gauche des ennemis. Nos troupes ont renversé tout ce qui s'est présenté devant elles.

Renverser un corps de troupes sur un autre, Pousser un corps de troupes de manière qu'en reculant il mette le désordre dans un autre et qu'il l'entraîne dans sa déroute. La première ligne fut renversée sur la seconde.

RENVERSER signifie aussi Mettre sens dessus dessous. Il a renversé tous mes papiers. Il a vieilli en ce sens.

Il signifie, au figuré, Détruire, troubler l'État, l'ordre des choses politiques ou morales. Renverser un État. Renverser un système. C'est renverser toute la jurisprudence. Renverser les lois, la religion. Renverser des projets, des espérances. C'est renverser toute la morale. Il a renversé toutes mes idées sur ce sujet.

Fig. et fam., Cet événement le renversa, Il lui causa un trouble extrême et de la stupéfaction. Ce que vous me dites là me renverse, Cela m'étonne extrêmement.

RENVERSER signifie aussi Transposer. Renverser un accord. Renverser les termes d'une traction, d'un rapport. Renverser les termes d'une proposition. Voyez RENVERSEMENT.

Le participe passé RENVERSÉ s'emploie adjectivement et se dit, surtout, en termes de Géométrie et d'Optique, des Objets qui sont ou qui paraissent dans une situation opposée à leur situation la plus habituelle. Un cône renversé. Une pyramide renversée.

Fig. et fam., Avoir la physionomie renversée, Avoir le visage défait, les traits fort altérés par l'effet de quelque émotion violente ou profonde.

Fig. et fam., La marmite est renversée dans cette maison, Le maître de cette maison n'a plus à dîner chez lui, n'a plus de service.

C'est le monde renversé, se dit d'une Chose qui est contre l'ordre naturel et la raison.

En termes de Manège, Une encolure renversée, Une encolure qui n'est pas incurvée dans le sens normal. On dit aussi Encolure de cerf.

renverser

Renverser, Invertere.

Renverser tout et gaster, Omnia vertere, Percellere.

Renverser abolir et destruire, Interuertere.

Renverser quelque affaire ce que dessus dessoubs, Negotium aliquod inuertere, Peruertere, Omnia miscere, Subuertere, Euertere.

Renverser et retourner ce que dedans dehors, Replicare.

Renverser les bleds, Aratrare vel artrare segetes, Ex Plin. C'est labourer derechef une terre qui est emblavée, quand la semence est levée.

Renverser le ventre en haut, Resupinare.

Estre renversé le ventre en haut, In dorsum verti.

A demi renversé le ventre en haut, Semisupinus.

Renverser beaucoup d'ennemis par terre, Stragem hostium facere, vel edere.

Renverser les choses qu'a fait aucun pendant son administration, Conuellere acta alicuius.

Nouvelles craintes renversent tout, Noui timores retexunt omnia.

Main renversée, Inuersa manus.

Synonymes et Contraires

renverser

verbe renverser
2.  Rejeter une partie du corps en arrière.
3.  Faire tomber quelqu'un.
5.  Provoquer la chute de.

renverser (se)

verbe pronominal renverser (se)
Se retourner sens dessus dessous.
Traductions

renverser

kappen, umstoßen, umstürzen, umwerfen, kippen, stürzen, niederschlagen, verschüttenoverthrow, spill, upset, turn, turn over, topple, knock, knock over, lie back, capsize, overturn, reverse, subvert, scatter, tip, knock downomkeren, omgooien, kantelen, omvergooien, omverwerpen, tenvalbrengen, van richting veranderen, omvaren, ten val brengen, morsen, neerhalenהפך (פ'), מיגר (פיעל), הָפַךְbolcar, capgirar, enderrocar, subvertirrenversiderribar, invertir, poner al revés, tumbar, volcar, voltear, derramarkumota, iskeä maahan, läikyttääbalik, berbalik, menjatuhkanrovesciare, abbattere, versare, capovolgere, investire, ribaltare, rivolgere, sconvolgere, travolgerekantre, slå ned, søledeitar por terra, derribar, entornar, revirar, derramar, derrubar, derrubar com uma pancadaيُهَدِّمُ, يُهْرِقُrozlít (se), strhnoutslå ned, spildeρίχνω κάτω με ένα χτύπημα, χύνωproliti, srušitiこぼす, 打ち倒す...을 엎지르다, 때려 부수다rozlać, wywrócićпроливать, сноситьslå ner, spillaทำหก, ทุบทิ้งdevirmek, dökmeklàm đổ, phá hủy击倒, 溢出 (ʀɑ̃vɛʀse)
verbe transitif
1. faire tomber renverser un verre se faire renverser par une voiture
2. répandre un liquide renverser du café
3. figuré changer renverser la situation
4. figuré faire disparaître renverser le pouvoir

renverser

[ʀɑ̃vɛʀse] vt
(= faire tomber) [+ chaise, verre] → to knock over, to overturn; [+ liquide, contenu] → to spill, to upset
J'ai renversé mon verre → I knocked my glass over.
Il a renversé de l'eau partout → He has spilt water everywhere.
[+ piéton] → to knock down
Elle a été renversée par une voiture → She was knocked down by a car.
[+ gouvernement] → to overthrow
(= pencher) renverser la tête en arrière → to tip one's head back
renverser la vapeur (fig) → to change course
(= stupéfier) → to bowl over, to stagger [ʀɑ̃vɛʀse]
vpr/pass
[récipient] → to fall over
(liquide) → to spill
(véhicule) → to overturn
vpr/vi [personne] se renverser en arrière → to lean back