renvoi

(Mot repris de renvois)

renvoi

n.m.
1. Action de renvoyer : Le renvoi du matériel défectueux est à nos frais retour licenciement ; embauche
2. Action d'ajourner ou de renvoyer devant une autre juridiction : Le renvoi d'une audience à huitaine report
3. Indication par laquelle le lecteur d'un livre est invité à se reporter à un autre endroit du texte.
4. Émission, par la bouche, de gaz provenant de l'estomac éructation

RENVOI

(ran-voi) s. m.
Envoi d'une chose à la personne qui l'avait envoyée. Renvoi de marchandises. Chevaux de renvoi, voitures de renvoi, chevaux, voitures qui s'en retournent ou qui devaient s'en retourner à vide.
Renvoi du son, des paroles par l'écho, leur répercussion.
Terme de serrurerie. Tringle qui sert à transmettre le mouvement d'un cordon de sonnette.
Action de congédier. Le renvoi des troupes. Le renvoi d'un ministre. Il se dit aussi pour répudiation.
Je ne me persuaderai jamais que ni Burrhus ni Sénèque aient approuvé le renvoi d'Octavie [DIDER., Claude et Nér. I, 68]
Action de renvoyer une proposition, une demande à ceux qui doivent l'examiner. L'assemblée a ordonné le renvoi dans les bureaux.
Terme de jurisprudence. Action de renvoyer une partie, une affaire devant tel ou tel juge. Arrêt de renvoi. Le renvoi d'un procès.
Ajournement, remise. On a demandé le renvoi de la discussion au lendemain.
Marque qui, dans un livre, adresse le lecteur à une marque pareille placée hors du texte, et sous laquelle il doit trouver une citation, une explication, etc.
Avertissement qui indique qu'on trouvera à une autre page du même livre la suite de ce qui est interrompu, ou qui, dans un dictionnaire, indique les rapports de différents articles.
Les renvois [dans l'Encyclopédie] indiquent visiblement les impiétés des derniers volumes : au mot arithmétique voyez fraction ; au mot astre voyez lune.... [VOLT., Lett. d'Alembert, 19 oct. 1764]
Les renvois dans ce dictionnaire [Encyclopédie] ont cela de particulier, qu'ils servent principalement à indiquer la liaison des matières ; au lieu que, dans les autres ouvrages de cette espèce, ils ne sont destinés qu'à expliquer un article par un autre [D'ALEMB., Disc. prélim. Encycl. Œuv. t. I, p. 244, dans POUGENS.]
10° La marque qui, dans un acte, dans un écrit, indique qu'une addition est écrite en marge ou au bas de la page, et qu'il faut la joindre au texte.
Noailles se mit à vouloir faire la lettre de M. le duc d'Orléans au roi d'Espagne ; au bout de quelques mots, pauses longues et un peu de conversation, puis une ligne ou deux et pause encore, puis ratures et renvois [SAINT-SIMON, 447, 246]
L'addition même. Un renvoi parafé.
11° Terme de musique. Signe qui, correspondant à un signe semblable, indique qu'il faut revenir à l'endroit où ce dernier est placé.
12° Synonyme d'éructation.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Telle aposteme se termine quelquesfois par delitescence, c'est à dire par renvoy occult en autre partie [PARÉ, VI, 8]
    Le renvoy qu'ilz [les sept sages] feirent du tripié [attribué par la pythie au plus sage], quand ilz le refuserent tous [AMYOT, Solon, 7]
    Les Athéniens s'en retournerent fort mal contens de ce renvoy [ID., Cimon, 31]
    Tant y a, que Alexandre fut bien mal content de ce second renvoy [message] [ID., Alex. 63]
    Qu'est-ce aultre chose [la philosophie conseillant de sortir de la vie pour échapper aux maux] qu'une confession de son impuissance et un renvoi non seulement à l'ignorance, mais à la stupidité mesme, au non sentir et au non estre ? [MONT., II, 221]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et envoi.

renvoi

RENVOI. n. m. Action de renvoyer. Renvoi de marchandises. Renvoi d'une lettre de change. Le renvoi d'un présent.

Le renvoi du son, des paroles par l'écho, Leur répercussion.

RENVOI se dit spécialement de l'Action de renvoyer une demande, une proposition, etc., à ceux qui doivent l'examiner, y faire droit, ou en rendre compte. La Chambre des Députés a ordonné le renvoi de cette pétition au ministre de la Guerre. Le renvoi d'une proposition dans les bureaux, à l'examen des bureaux.

Il désigne particulièrement, en termes de Jurisprudence, l'Action de renvoyer une partie, un procès en matière civile ou criminelle devant un autre tribunal que le tribunal saisi. Il a obtenu son renvoi devant ses juges naturels. Demande en renvoi. Demander un renvoi. Arrêt de renvoi.

Il signifie aussi Ajournement, remise. Le renvoi de la cause à huitaine, aux prochaines assises. Plusieurs députés demandaient le renvoi de la discussion au lendemain.

RENVOI se dit, en parlant d'une Personne, de l'Action de retirer à quelqu'un sa fonction, son emploi, de le congédier. Le renvoi d'un ministre. Le renvoi d'un employé.

RENVOI, en parlant d'un Livre, désigne une Marque, chiffre, lettre ou signe, qui renvoie le lecteur à une marque semblable placée hors du texte et après laquelle se trouve une note. Une trop grande quantité de renvois fatigue le lecteur.

Il se dit aussi d'un Avertissement qui indique qu'on trouvera à une autre page du même livre la suite de ce qui est Interrompu. Il y a dans ce bréviaire, dans ce livre de prières beaucoup de renvois.

Il se dit également en parlant d'un Acte notarié, d'un écrit, et désigne la Marque qui renvoie à une addition écrite en marge ou au bas de la page et qui doit se joindre au texte; il se dit aussi de l'Addition même. Il y a dans cette minute des renvois qui ne sont point parafés.

Il se dit, en termes de Musique, d'un Signe qui, correspondant à un autre signe semblable, indique qu'il faut recommencer à l'endroit où ce dernier se trouve placé.

RENVOI, en termes de Médecine, se dit d'une Éructation produite par une contraction de l'estomac.

renvoi


RENVOI, s. m. RENVOYER, v. act. [Ran-voa, voa-ié.] Le verbe se conjugue comme Envoyer. Voy. ce mot. = 1°. Envoyer une seconde fois. Il avait refusé ce présent, je le lui ai renvoyé. = On dit aussi renvoyer pour refuser. "On lui avait envoyé un présent, il l' a renvoyé. = 2°. Faire reporter ce qu'on avait perdu, ou prété, ou laissé par oubli. = 3°. En parlant des persones, faire retourner. Renvoyer une escorte, des domestiques, des chevaux, etc. = 4°. Doner son congé à... Renvoyer un domestique. = 5°. Adresser à quelqu'un pour avoir des éclaircissemens. "Je m'étais dabord adressé à lui; il m'a renvoyé à sa femme, à son Avocat, etc. = 6°. Remettre à un aûtre tems: il m'a renvoyé à Noèl, à Pâque. Voy. DIFFÉRER. = 7°. En parlant de certaines chôses, repousser, répercuter. Renvoyer la balle: la plaque de la cheminée renvoie la chaleur dans la chambre: la lune renvoie la lumière du soleil: l'écho renvoie les sons. = 8°. Voy. RENVOI, n° 4°.
   RENVOI est aussi 1°. Envoi d' une chôse déjà envoyée à la même persone, au même lieu. = 2°. Action de faire retourner: chevaux, carrosse de renvoi. — Quelques-uns disent de retour; mais de renvoi est plus français. = 3°. Dans un livre, marque qui renvoie à un aûtre endroit du même livre. C'est aussi un Avertissement, qui enseigne qu'on trouvera à une autre page la suite, ou une plus ample explication d'un article; ou un autre article, qui a raport à celui-là. = Dans un acte, c'est la marque qui renvoie à une addition, qui est à la marge, ou au bâs de la page. = 4°. En termes de Palais, Jugement, par lequel les parties sont renvoyées devant les Juges, qui doivent conaître de leurs diférends.

Synonymes et Contraires

renvoi

nom masculin renvoi
2.  Action de retourner une lettre.
réexpédition, retour.
4.  Rejet bruyant.
éructation -familier: rot.
Traductions

renvoi

dismissal, expulsion, return, cross-reference, suspension, job dismissal, sackגיהוק (ז), הידחות (נ), מראה מקום (ז), סילוק (ז), ציון (ז), תימוכין (ז״ר), מַרְאֵה מָקוֹם, גִּהוּק, תִּמּוּכִין, סִלּוּק, צִיּוּןontslag, (het) terugslaan, oprisping, terugzending, verdaging, verwijdering, verwijzing, verwijzingsteken, weerkaatsing, wegzending, boerrichiamo, rigurgito, rimando, rinvio, licenziamentoصَرْفvyhazovfyringEntlassungαπόλυσηdespidopotkutotkaz解雇해고oppsigelsezwolnieniedemissãoувольнениеsparkenไล่ออกişten atmasự sa thải解雇參考 (ʀɑ̃vwa)
nom masculin
1. action de licencier, d'exclure le renvoi d'un employé le renvoi d'un élève du lycée
2. indication qui dirige vers un autre endroit du texte signe qui indique un renvoi
3. fait de rejeter des gaz par la bouche avoir des renvois
4. action d'envoyer à qqn ce qu'on a reçu de lui le renvoi d'une marchandise au fabricant

renvoi

[ʀɑ̃vwa] nm
(= réexpédition) [courrier] → return
[+ employé] → dismissal
(= dans un texte) → cross-reference
[lumière] → reflection
(à une date ultérieure)postponement
(= éructation) → belch
avoir des renvois → to repeat on you