repassé, ée

REPASSÉ, ÉE

(re-pâ-sé, sée) part. passé de repasser
Traversé de nouveau. Le détroit passé et repassé.
Soumis au repassage. Des couteaux repassés. Du linge repassé. Fig. et familièrement. Soumis à une vive censure.
C'était en ces séances [des roués] où chacun était repassé, les ministres et les familiers comme les autres [SAINT-SIMON, 436, 61]
Écriture repassée, celle sur laquelle on a remis de l'encre pour raviver les caractères et remplacer les parties effacées, et aussi celle sur laquelle on a repassé la plume pour donner plus de corps aux pleins.