repasser

(Mot repris de repasses)

repasser

v.i.
1. Passer de nouveau dans un endroit : Je repasserai à la maison avant 18 heures revenir
2. Vérifier que qqch a été bien fait : Je dois toujours repasser derrière lui.
v.t.
1. Passer, franchir de nouveau un obstacle : Au retour, nous devrons repasser cette rivière retraverser
2. Affûter : Repasser un canif aiguiser
3. Défriper au moyen d'un fer chaud : Repasser une chemise chiffonner, froisser
4. Vieilli Relire pour s'assurer que l'on sait réviser, revoir

repasser


Participe passé: repassé
Gérondif: repassant

Indicatif présent
je repasse
tu repasses
il/elle repasse
nous repassons
vous repassez
ils/elles repassent
Passé simple
je repassai
tu repassas
il/elle repassa
nous repassâmes
vous repassâtes
ils/elles repassèrent
Imparfait
je repassais
tu repassais
il/elle repassait
nous repassions
vous repassiez
ils/elles repassaient
Futur
je repasserai
tu repasseras
il/elle repassera
nous repasserons
vous repasserez
ils/elles repasseront
Conditionnel présent
je repasserais
tu repasserais
il/elle repasserait
nous repasserions
vous repasseriez
ils/elles repasseraient
Subjonctif imparfait
je repassasse
tu repassasses
il/elle repassât
nous repassassions
vous repassassiez
ils/elles repassassent
Subjonctif présent
je repasse
tu repasses
il/elle repasse
nous repassions
vous repassiez
ils/elles repassent
Impératif
repasse (tu)
repassons (nous)
repassez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais repassé
tu avais repassé
il/elle avait repassé
nous avions repassé
vous aviez repassé
ils/elles avaient repassé
Futur antérieur
j'aurai repassé
tu auras repassé
il/elle aura repassé
nous aurons repassé
vous aurez repassé
ils/elles auront repassé
Passé composé
j'ai repassé
tu as repassé
il/elle a repassé
nous avons repassé
vous avez repassé
ils/elles ont repassé
Conditionnel passé
j'aurais repassé
tu aurais repassé
il/elle aurait repassé
nous aurions repassé
vous auriez repassé
ils/elles auraient repassé
Passé antérieur
j'eus repassé
tu eus repassé
il/elle eut repassé
nous eûmes repassé
vous eûtes repassé
ils/elles eurent repassé
Subjonctif passé
j'aie repassé
tu aies repassé
il/elle ait repassé
nous ayons repassé
vous ayez repassé
ils/elles aient repassé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse repassé
tu eusses repassé
il/elle eût repassé
nous eussions repassé
vous eussiez repassé
ils/elles eussent repassé

REPASSER

(re-pâ-sé) v. n.
Passer de nouveau.
Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place Où la main ne passe et repasse [LA FONT., Fabl. V, 9]
Tiens, l'homme passe ainsi ; puis la femme repasse [dans une danse] [MOL., Fâch. I, 5]
Je vois errer toutes leurs ombres ; elles se promènent, passent et repassent sans cesse les unes après les autres, sans troubler le profond repos qui règne dans ce lieu saint [LESAGE, Diable boit. 12]
Comme ils [les brachmanes] croyaient que les âmes passaient et repassaient des corps humains dans ceux des bêtes [VOLT., Dict. phil. Viande.]
Tous les esprits étaient encore remplis de l'ancienne fable de cet Aldobrandin, surnommé Petrus igneus, qui, dans le onzième siècle, avait passé et repassé sur des charbons ardents au milieu de deux bûchers [ID., Mœurs, 108]
Sans cesse autour de moi l'on passe, l'on repasse ; C'est un mot, un coup d'œil, et cela me délasse [COLLIN D'HARLEV., Vieux célib. II, 2]
Comme lui [le voyageur], de nos pieds secouons la poussière ; L'homme par ce chemin [la vie] ne repasse jamais ; Comme lui, respirons au bout de la carrière Ce calme avant-coureur de l'éternelle paix [LAMART., Médit. I, 6]
Fig.
Au milieu de tant d'objets différents, qui, tour à tour et comme par des évolutions réglées, passent sans cesse et repassent [BOURDAL., 3e dim. apr. Pâq. Dom. t. II, p. 111]
Fig.
Plus d'une erreur passe et repasse Entre les branches d'un compas [BÉRANG., les Scienc.]
Après être allé d'un lieu à un autre, revenir de celui-ci au premier.
Elle ramasse quelques vaisseaux qu'elle charge d'officiers et de munitions, et repasse enfin en Angleterre [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Ricomer était repassé en Occident, pour en ramener un secours plus considérable [FLÉCH., Hist. de Théodose, I, 58]
Elle les avait engagés de venir dîner chez elle en repassant [MARIV., Pays. parv. 6e part.]
Vous serez plus fêté, plus honoré que tous nos ambassadeurs ; mais repassez par chez nous en revenant [de Berlin] [VOLT., Lett. d'Alemb. 1er mai 1763]
Ils [les tapirs] ont l'habitude de passer et repasser toujours par les mêmes lieux ; et il est à craindre de se trouver sur ces chemins dont ils ne se détournent jamais [BUFF., Quadrup. t. X, p. 4]
Xerxès, à la tête de la plus formidable des armées, y traversa la mer sur un double pont qu'il avait fait construire ; il y repassa peu de temps après, dans un bateau de pêcheur [BARTHÉL., Anach. ch. 2]
Repasser se dit quelquefois pour revenir.
Mille pardons ; ce soir ou demain repassez ; J'aime à croire qu'alors nous pourrons nous entendre [PICARD, Entrée dans le monde, II, 8]
Fig. Ce bien a repassé dans notre famille, après en être sorti il y a bien des années.
Il se dit quelquefois pour passer, avec l'idée d'un échange de place.
Au lieu de faire passer les Espagnols dans les Indes, il faudrait faire repasser les Indiens et les métis en Espagne [MONTESQ., Lett. pers. 121]
Fig. Aller d'un sentiment à un autre, d'une idée à une autre.
Du courroux à l'amour si le retour est doux, On repasse aisément de l'amour au courroux [CORN., Oth. IV, 7]
Fig. Revenir à l'esprit.
Et tout ce qui repasse en mon entendement [RÉGNIER, Élég. I]
Je ne sais pas ce qui vous repasse dans la tête ; pour moi, je ne vois que votre amitié, que vos soins [SÉV., 20 sept. 1679]
Revenir sur quelque chose par l'examen, en idée.
Ma jalousie à tout propos Me promène sur ma disgrâce ; Et plus mon esprit y repasse, Moins j'en puis débrouiller le funeste chaos [MOL., Amph. III, 1]
Nous avons relu des pièces de Corneille, et repassé avec plaisir sur toutes nos vieilles admirations [SÉV., 56]
Conservez bien vos sentiments, vos pensées, la droiture de votre esprit ; repassez quelquefois sur tout cela, comme on sent de l'eau de la reine d'Hongrie quand on est dans le mauvais air [ID., 17 avr. 1689]
Que j'aurais de choses à vous dire... si je voulais repasser sur tous les sujets de tristesse que vous avez eus de votre côté, et moi du mien ! [ID., à Pompone, 24 nov. 1695]
Alors, quand les malheurs nous ouvrent les yeux, nous repassons avec amertume sur tous nos faux pas [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Marchez en simplicité : ne repassez plus sur vos confessions [ID., Lett. Corn. 117]
La vie est un sommeil ; les vieillards sont ceux dont le sommeil a été plus long : ils ne commencent à se réveiller que quand il faut mourir ; s'ils repassent alors sur tout le cours de leurs années, ils ne trouvent souvent ni vertus, ni actions louables qui les distinguent les unes des autres [LA BRUY., XI]
En repassant sur les divers rôles que vous avez remplis sur la terre [MASS., Avent, Jugem.]
Relire.
Il a fallu repasser sur ces endroits [de votre lettre] [SÉV., 15 août 1685]
Repasser, v. n. se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on veut marquer l'action : Il a repassé par le même chemin ; avec être, quand on veut marquer l'état : Il est repassé depuis longtemps.
V. a. Traverser de nouveau.
Encore une campagne, et nos seuls escadrons Aux aigles de Sylla font repasser les monts [CORN., Sertor. II, 2]
Comme nous sortions du coucher, le roi eut des nouvelles de M. de Turenne, qui a en effet passé le Rhin, parce que les impériaux l'avaient repassé [PELLISSON, Lett. hist. t. II, p. 295]
Je ne voudrais point que vous allassiez repasser la Durance, ni remonter à Lambesc ; cela vous jette trop loin dans l'hiver [SÉV., 291]
On dit.... que.... Il [Thésée] a vu le Cocyte et les rivages sombres.... Mais qu'il n'a pu sortir de ce triste séjour, Ni repasser les bords qu'on passe sans retour [RAC., Phèd. II, 1]
Troupes fugitives, Repassez les monts et les mers, Rassemblez-vous des bouts de l'univers [ID., Esth. III, 9]
En repassant la grande muraille, ils [les Tartares] retombèrent dans la barbarie, et vécurent dans leurs déserts aussi grossiers qu'ils en étaient sortis [RAYNAL, Hist. phil. V, 17]
Transporter de nouveau. Le même batelier qui vous a passé vous repassera. Fig.
Repassant mon esprit sur tous les objets qui s'étaient jamais présentés à mes sens [DESC., Méth. VI, 3]
Mouvoir en allant et venant. Repasser la lime sur quelque ouvrage de fer, de cuivre, etc. le polir de nouveau avec la lime. Fig. Repasser la lime sur un ouvrage de prose ou de vers, le polir par un nouveau travail.
10° Repasser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc. sur la meule, sur la pierre, les aiguiser, leur donner de nouveau le fil.
11° Repasser des cuirs, leur donner un nouvel apprêt. Repasser un vieux chapeau, le reteindre, lui donner un nouvel apprêt. Repasser la laine, lui donner la dernière préparation avant la filature. Repasser des étoffes par la teinture, à la teinture, les remettre à la teinture, lorsqu'elles n'ont pas bien pris la couleur, ou qu'elles l'ont perdue par le temps. Chez les doreurs sur bois, c'est, après que le champ a été vermillonné, donner une seconde couche de vermillon beaucoup plus vif sur toutes les parties de l'ouvrage.
12° Repasser une allée, passer le râteau sur une allée pour la nettoyer, la ratisser entièrement. Repasser une planche, chez les layetiers, y donner la dernière façon pour la rendre lisse et polie. Terme de beaux-arts. Repasser, retoucher un ouvrage, travailler de nouveau aux endroits négligés, ou qui n'ont pas la perfection requise. On dit mieux rechercher. Terme de chaudronnier. Polir une pièce au marteau. Terme d'épinglier. Passer la pointe d'une épingle au dernier degré de finesse qu'elle doit avoir. Terme de marine. Visiter et réparer le gréement d'un navire. Passer de nouveau, ou, simplement, passer les manœuvres.
13° Remettre du pain rassis au four pour lui rendre l'apparence du pain frais. Repasser les crasses chez les fondeurs, refondre les scories. Repasser du vin, jeter du vin usé, affaibli ou de mauvaise qualité sur un râpé de raisin, ou le mêler avec du vin nouveau pour lui donner de la force et le rendre potable.
14° Repasser un chapeau neuf au fer, en aplatir le poil avec un instrument de fer chaud. Repasser du linge, des étoffes, passer un fer chaud sur du linge, sur des étoffes, pour les rendre plus unies. Repasser les coutures d'une robe.
N'en est-il pas de même de celui qui eut la première chemise ? pour celui qui la fit blanchir et repasser, je le crois un génie plein de ressources et capable de gouverner un État [VOLT., Dict. phil. Luxe.]
J'ai démoli mon théâtre, j'en fais des cnambres à coucher et à repasser le linge [ID., Lett. Richelieu, 21 janv. 1765]
Absolument. La blanchisseuse repasse aujourd'hui. Populairement. Repasser le buffle à quelqu'un, ou, simplement, repasser quelqu'un, le rosser.
Par la jernie ! il faut le repasser [, Théât. ital. de Gherardi, t. I, p. 586]
Après cela, nous lui avons repassé son buffle d'importance [, ib. p. 589]
Par ma foi, tu es un drôle de corps, tu ne l'as pas mal repassé [CAMPISTRON, l'Amante amant, IV, 7]
Maltraiter de paroles, réprimander. Il a été bien repassé par le chef d'atelier.
15° Fig. Examiner une seconde fois. Repasser un compte. Relire.
Qu'on repasse sa vie [de saint Augustin] depuis le temps de sa conversion, on verra que ce cœur, naturellement grand et élevé, ne pouvait avoir d'autres bornes que dieu même [FLÉCH., Panég. de St Augustin, III]
16° Fig. Se remettre dans l'esprit, en mémoire.
Repasse mes bontés et tes ingratitudes [CORN., Tois. d'or, III, 3]
Ce que nous venons de vous dire est très véritable, écoutez-le donc, et le repassez dans votre esprit [SACI, Bible, Job, V, 27]
Nous te prions qu'il n'y ait point de jour où tu ne le repasses [un conseil] en ta mémoire [PASC., Lett. à Mme Périer, 1er avr. 1648]
Trois mois entiers furent employés à repasser avec larmes ses ans écoulés parmi tant d'illusions, et à préparer sa confession [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Je trouve, en repassant ma vie, que, depuis l'âge de trente-deux ans, qui fut le commencement de ma fortune, je n'ai pas été un moment sans peines [MAINTENON, Lett. à Mme de Caylus, 10 avr. 1717]
Si je n'eusse sans cesse repassé dans mon esprit ma triste aventure [FÉN., Tél. X]
Repasser un souvenir, le rappeler.
Je vous vois chaque jour.... sans cesse repasser Le souvenir des traits qui vous ont su blesser [CORN., Toison d'or, I, 1]
17° Fig. Étudier à plusieurs reprises.
Çà, tandis que nous voici seuls, repassons un peu les leçons que je t'ai données [BRUEYS, Muet, I, 2]
À chaque pas [en Italie], Tite Live, Salluste, Tacite, Horace revenaient à ma mémoire ; je repassais mes auteurs sans livres [DUCLOS, Œuv. t. VII, p. 45]
Je portais toujours avec moi quelque livre qu'avec une peine incroyable j'étudiais et repassais tout en travaillant [J. J. ROUSS., Conf. VI]
Embrasse-moi, ma fille ; repasse encore ta sonate [PICARD, Manie de briller, I, 6]
Redire, répéter ce qu'on a appris par cœur, afin d'être plus sûr de sa mémoire. Repasser sa leçon.
Il faut repasser ces mots souvent, de peur de les oublier : medicus sum [HAUTEROCHE, Crisp. méd. III, 1]
Pour jouer mon rôle sans peine, Je le veux un peu repasser [MOL., Amph. I, 1]
Ils repassent leurs vers ; S'ils n'ont un peu de temps, tout ira de travers [TH. CORN., l'Inconnu, V, 3]
18° Se repasser, v. réfl. se dit en parlant d'une étoffe qui peut supporter sans s'altérer le contact du fer chaud. La mousseline se repasse très bien. Le crêpe noir ne se repasse pas.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Se vous voulez honorer Vos prudommes et amer [aimer], Il feroient repasser Les Anglois outre la mer [HUES DE LA FERTÉ, Romancero, p. 192]
    [Il commande à son ser viteur] Qu'il die au marinier loial, Que il les passe [les chevaliers] outre sans mal, Et rapasse à leur revenir [, Bl. et Jeh. V. 5076]
  • XVe s.
    Et [les Français] rappasserent toutes les montagnes de Roncevaux, et tout au long du pays des Basques, et entra le duc de Bourbon en Bearn [FROISS., II, III, 87]
    Repasser la mer [COMM., IV, 11]
  • XVIe s.
    Isabelle ayant à repasser de Zelande en son royaume [MONT., I, 154]
    Cette mine fut inutile, comme aussi le siege, qui attendit pourtant la cour à repasser.... ils furent sans exploit de guerre jusqu'au repasser du roi [D'AUB., Hist. II, 135]
    Puis soit passé [un médicament composé] par dedans la chausse d'Hippocras, et après repassé avec six onces de sucre rosat [PARÉ, XXIV, 24]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et passer. L'ancienne langue avait un verbe respasser, et quelquefois repasser, qui signifiait rétablir, guérir, reposer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    REPASSER.
    12° Ajoutez :
  • Terme de technologie générale. Repasser un objet fabriqué à la machine, le polir, l'ajuster, lui donner la dernière façon à la main. Repasser un fusil, une montre.

repasser

REPASSER. v. intr. Passer de nouveau. La chasse a passé et repassé devant nous. Il a passé par ici ce matin, il m'a dit qu'il repasserait demain. Je ne veux pas repasser par le même chemin. Cela repassera par mes mains.

Il signifie aussi Retourner à l'endroit d'où l'on est venu. Il vient de repasser en Angleterre. Fig., Ce domaine a repassé dans notre famille, après en être sorti depuis un siècle.

Il signifie, au figuré, Revenir par la pensée sur quelque chose. Il repassait sans cesse sur les sujets d'affliction qu'il avait eus.

REPASSER est aussi verbe transitif et signifie Traverser de nouveau. Repasser la mer. Repasser les monts. L'armée repassa les Alpes. Il fallut repasser la rivière.

Il signifie aussi Faire passer de nouveau. Le même batelier qui vous a passé vous repassera.

Repasser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc., sur la meule, sur la pierre et absolument Repasser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc., Les aiguiser, leur donner de nouveau le taillant et le fil.

Repasser la lime sur quelque ouvrage de fer, de cuivre, etc., Le polir de nouveau avec la lime.

Fig., Repasser la lime sur un ouvrage de prose ou de vers, Y travailler de nouveau, pour achever de le polir.

Repasser du linge, une étoffe, un chapeau, Passer un fer chaud sur du linge, etc., pour le rendre plus uni, pour lui donner de bons plis et en ôter les mauvais.

Repasser des étoffes par la teinture, à la teinture, Les remettre à la teinture lorsqu'elles n'ont pas bien pris d'abord la couleur qu'on voulait leur donner, ou qu'elles l'ont perdue avec le temps.

Repasser des cuirs, Leur donner un nouvel apprêt.

Repasser un plat, Le présenter de nouveau.

REPASSER s'emploie encore figurément et signifie Parcourir de nouveau dans sa pensée, se remettre dans l'esprit, dans la mémoire. Quand je repasse dans ma mémoire tout ce qu'il a fait pour moi... Vous ne sauriez trop repasser dans votre esprit les obligations que vous avez à cette personne. On dit aussi quelquefois simplement dans ce sens Repasser. En repassant toute sa vie, il y trouve peu de jours heureux.

Repasser un sermon, un discours, un rôle, etc., Répéter un sermon, un discours, un rôle, etc., qu'on a appris par coeur, afin d'être plus sûr de sa mémoire. Ce comédien repasse toujours son rôle avant d'entrer en scène. Il a besoin de repasser sa leçon avant de vous la réciter.

repasser

Repasser, aidez vous de Passer.

Repasser la mer, Mare remetiri. Virg.

Repasser par où l'on estoit venu, Iter reuoluere, Virg.

¶ Repasser, és Romans souvent signifie Reguarir, Reualescere, Ainsi que Thiery fut presque guari et repassé. Et pource que Thiery estoit tout guary et repassé, vint en courage à messire Guy partir d'illec Guy de Waruich.

repâsser


REPâSSER, v. act. et n. [Répâcé: 1re e muet, 2e lon. 3e é fer.] 1°. Neutre: pâsser une autre fois ou plusieurs fois. Il a pâssé ce matin: il repâssera ce soir. Il ne fait que pâsser et repâsser devant cette maison. "Il repâssa dans la même ville. L'armée repâssa sur le même pont. = Il est aussi actif, en ce sens, comme pâsser. "L'armée repâssa les monts: j' ai repâssé la rivière dans une aûtre barque. "Le Prince Charles, qui avait passé le Rhin, malgré l'armée de France, le repassa presque sans perte vis-à-vis une armée supérieure. Volt. = 2°. Actif, il régit plusieurs noms. Repâsser des étofes par la teinture. Repâsser des cuirs, leur doner un nouvel aprêt. — Repâsser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc. sur la meule, sur la pierre; les aiguiser. — Repâsser du linge, du ruban, un chapeau, etc. les rendre plus unis, plus propres. = Repâsser la lime sur, etc. polir de nouveau. Il se dit au propre du fer, et au figuré, des ouvrages d'esprit. = Repâsser dans son esprit, dans sa mémoire; se remettre, se rapeler. — Repâsser un Sermon, un Discours; le répéter aprês l'avoir apris, afin d'être plus sûr de sa mémoire. = Populairement, repâsser quelqu'un, le batre; ou le réprimander.

Synonymes et Contraires

repasser

verbe repasser
1.  Passer de nouveau ou en retour.
2.  Aiguiser une lame.
affiler, affûter, aiguiser -vieux: émoudre.
3.  Se remettre en mémoire.
4.  Enlever les plis à l'aide d'un fer.
défriper, défroisser, déplisser.
Traductions

repasser

(ʀəpɑse)
verbe intransitif
1. passer de nouveau Je suis repassée devant chez lui.
2. venir de nouveau Je repasserai chez lui demain.

repasser

iron, press, come back, cross, go over, pass, recross, resit, retakeגיהץ (פיעל), גִּהֵץstrijken, oversteken, repeteren, slijpen, weer draaien, weer langskomen, weer overzetten, overtrekken, herkansenplanchar, volver a examinarse, volver a presentar un examenmenyeterikastryke, gjøre på nyttbügeln, die Prüfung wiederholenξαναπερνώ, ξαναδίνω εξετάσεις, σιδερώνωripassare, sostenere nuovamente un esame, stirareيُعيدُ اِمْتِهاناً, يَكْوِيopakovat, žehlitgå op igen, strygesilittää, suorittaa uudelleenglačati, ponovno polagatiアイロンをかける, 再受験する다림질하다, 시험을 다시 치르다powtórzyć egzamin, uprasowaćpassar a ferro, refazer uma prova, repetir um exameгладить, пересдавать экзаменgöra om tentamen, strykaรีดด้วยเตารีด, สอบใหม่ütülemek, yeniden sınava girmekthi lại, ủi烫平, 补考желязо
verbe transitif
1. aller de nouveau au-delà de repasser la frontière
2. se soumettre de nouveau à qqch repasser un examen
3. donner de nouveau à voir, à entendre repasser un film Il a repassé le disque trois fois.
4. faire disparaître les plis du linge repasser une chemise

repasser

[ʀ(ə)pɑse]
vi
(= revenir) → to come back
(= retourner) → to go back
Je repasserai demain → I'll come back tomorrow.
vt
[+ vêtement, tissu] → to iron
J'ai repassé ma chemise → I've ironed my shirt.
[+ examen] → to retake, to resit
Elle doit repasser son examen de maths → She's got to resit her maths exam.
[+ film] → to show again
[+ lame] → to sharpen
[+ leçon, rôle] → to go over again
(= redonner) [+ plat, pain] repasser qch à qn → to pass sth back to sb