repentance

repentance

n.f.
Litt. Regret douloureux de ses erreurs, de ses péchés ; remords, repentir.

REPENTANCE

(re-pan-tan-s') s. f.
Douleur qu'on a de ses péchés, de ses fautes.
Ils continuent leurs fautes, à cause qu'ils ne pensent pas qu'on se contentât de leur repentance [BALZ., le Prince, ch. 3]
Qui gai fait une erreur, la boit à repentance [RÉGNIER, Sat. X]
Ô Jésus, faites que je ne pèche plus, et que j'efface par la repentance mes péchés, qui vous ont couvert de tant de plaies [BOSSUET, Élévat. sur myst. XIII, 8]
Ne dédaignons pas la bonté de Dieu qui nous attend à repentance depuis longtemps [ID., Sermons, Ascension, 3]
Lui-même le sentit, reconnut son péché, Se confessa prodigue, et, plein de repentance, Offrit sur ses avis [de sa femme avare] de régler sa dépense [BOILEAU, Sat. X]
Un pécheur ému d'une humble repentance [ID., Épît. XI]
Changement de résolution.
Les dons et la vocation de Dieu sont sans repentance [BOSSUET, Hist. II, 7]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Petit e petit est venuz à repentance [, Th. le mart. 101]
    Nel di [Je ne le dis] pour ce que soie en repentance [regret d'aimer] [, Couci, XVII]
  • XIIIe s.
    S'ele n'a repentance d'oevre si maleoite [maudite] [, Berte, CXXXVI]
    Il est en vraie repentance Près de faire tel penitance Cum cele enjoindre li saura, Puis que pardonné li aura [, la Rose, 9879]
  • XIVe s.
    Mes la chose faite pour ygnorance, de laquelle.... l'en a tristece, desplaisance, et pesance ou repentance [ORESME, Eth. 60]
  • XVe s.
    Tost lui en vint le dommage et grant repentance [COMM., I, 10]
    Et selon sa grand repentance [de Louis XI] il est à esperer que son ame est glorieuse en paradis [ID., VII, 11]
  • XVIe s.
    Quitta toutes ses bombances et pompes, pour espouser une repentance tranquille, saincte et religieuse [BRANT., Charles-Quint.]

ÉTYMOLOGIE

  • Repentant ; provenç. repentensa ; ital. ripentenza.

repentance

REPENTANCE. n. f. Regret, douleur qu'on a de ses péchés. Il est mort avec beaucoup de repentance, avec une grande repentance de ses péchés. Il ne s'emploie guère que dans le langage de la piété.

repentance

Repentance, Poenitentia.

Par repentance, Ex poenitentia.

repentance


REPENTANCE, s. f. REPENTANT, ANTE, adj. REPENTIR, s. m. SE REPENTIR, v. réc. [Repantance, tan, tante, tir: 1re e muet, 2e lon. 3e lon. aux 3 1ers.] Repentance et Repentir ont le même sens sans avoir le même emploi. Regret, douleur d'avoir fait ce qu'on ne devait pas faire, ou de n'avoir pas fait ce qu'on aurait dû faire. On ne se sert du 1er qu'en termes de dévotion, et en parlant des péchés. "Il est mort avec beaucoup de repentance, avec une grande repentance de ses péchés. Même en ce sens, repentir est plus noble. Repentir sincère de ses péchés. "Le repentir suit ordinairement le crime. "Concevoir, témoigner du repentir, un grand repentir: être touché de repentir. Il s'emploie quelquefois au pluriel:
   Malheureux, qui trop tard conoit son imprudence,
   Préviens les repentirs de l'inexpérience.
       Le Franc.
= Mde de Sévigné emploie joliment repentir au figuré. "On prend le moment entre deux nuages pour le repentir du tems, qui enfin veut changer de conduite, et l'on se trouve noyés.
   REPENTANT, qui se repent. "Il est repentant de ses faûtes: il en est repentant. "Je suis ce publicain humble et repentant. Rempli des mêmes regrets, j' obtiendrai les mêmes grâces. L. F. Poème de S. Grég.
   SE REPENTIR: je me repens, tu te repens, il se repent, nous nous repentons; je me repentois ou repentais; je me repentis; je me suis repenti; je me repentirai, je me repentirois ou repentirais; repens-toi, qu'il se repente, que je me repente, que je me repentisse. Repentant, repenti. = Avoir un veritable regret, une veritable douleur. — Il régit de devant les noms, et les verbes. "Il se repent trop tard de ce qu'il a dit, d'avoir trop parlé. "Il ne faut pas se repentir d'une bone action, d'avoir bien fait. "Quand vous repentirez-vous de tant de calomnies; d'avoir persécuté injustement tant de gens de bien et de mérite? = On dit quelquefois, par menace: il s'en repentira; je l'en ferai repentir.
   Quand on a fait une telle injustice,
   Sachez de moi que l'on ne doit rougir
   Que de ne pas assez se repentir.
       Nanine.

Synonymes et Contraires

repentance

nom féminin repentance
Littéraire. Regret de ses péchés.
Traductions

repentance

Buße

repentance

pentimento

repentance

arrependimento

repentance

التوبة

repentance

pokuta

repentance

忏悔

repentance

懺悔

repentance

pokání

repentance

회개

repentance

ånger

repentance

[ʀ(ə)pɑ̃tɑ̃s] nfrepentance
faire acte de repentance → to show repentance