repentant, ante

REPENTANT, ANTE

(re-pan-tan, tan-t') adj.
Qui se repent d'avoir péché.
Nestorius, patriarche de Constantinople.... obtint de cet empereur [Théodose Il] qu'on persécutât ceux qui pensaient qu'on devait rebaptiser les chrétiens apostats repentants [VOLT., Mœurs, introd.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    [Il] Batit sa coupe, moult fu bien repentant [, Ronc. p. 106]
  • XIIIe s.
    S'uns hom pooit vivre cent ans, Ne puet-il tant d'oneur conquerre, Com se il est bien repentans D'aleir le sepulchre requerre [RUTEB., 126]
    Et fu confiès [confès] et repentans de ses meffais [, Chron. de Rains, 161]
    Diex, qui tous repentens piteusement escoutes, à toi donne mon cuer et mes pensées toutes [J. DE MEUNG, Test. 2089]