repiquage

repiquage

n.m.
1. Action de mettre en terre une jeune plante provenant de semis : Le repiquage du riz.
2. Opération consistant à copier un disque, une bande magnétique ; enregistrement ainsi obtenu : C'est le repiquage d'une cassette audio.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

REPIQUAGE

(re-pi-ka-j') s. m.
Terme de construction. Action d'enlever les pavés enfoncés ou cassés d'une chaussée, pour les remplacer par d'autres pavés.
Terme de jardinage. Transport d'un jeune plant ligneux ou autre, du lieu où il a crû spontanément, ou du lieu dans lequel il a été semé, dans celui où il doit rester définitivement.
Action de faire des clairs et des ombres sur un papier velouté, une moulure, une feuille d'ornement, etc.

ÉTYMOLOGIE

  • Repiquer.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

repiquage

REPIQUAGE. n. m. Action de repiquer. Il se dit spécialement, en termes de Jardinage, de l'Action de replanter dans un autre endroit un jeune plant venu en semis.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

repiquage

[ʀ(ə)pikaʒ] nm
(BOTANIQUE, BIOLOGIE)pricking out, planting out
(= enregistrement) → re-recording
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005