reployer

(Mot repris de reploie)

REPLOYER

(re-plo-ié) v. a.
Il se conjugue comme ployer. Le même que replier.
Clymène ayant enfin reployé son ouvrage [LA FONT., Filles de Minée.]
Emmanuel pria Jéhova de reployer ses rayons, et de n'en laisser échapper qu'un seul [CHATEAUBR., Natchez, IV]
Se reployer, v. réfl. Faire un repli, présenter un repli.
Et plus loin, où la plage en croissant se reploie [LAMART., Harm. Il, 4]
Se retirer, en parlant d'un corps de troupes.
Un seul de leurs boulets [des Russes] eût suffi pour anéantir l'unique planche de salut qu'on allait jeter pour joindre les deux rives [de la Bérézina] ; mais cette artillerie se reployait à mesure que la nôtre se mettait en batterie [SÉGUR, Hist. de Nap. XI, 5]

REMARQUE

  • Saint-Simon, 515, 82, l'a employé neutralement, pour dire faire un détour : J'avançai lentement vers le greffier, et, reployant entre les deux bancs, je traversai la largeur de la salle. Cet emploi n'est plus usité.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il reploia et mua ce que tu entendoies [BRUN. LATINI, Trésor, p. 557]

reployer

REPLOYER. v. tr. Voyez REPLIER.