repomper

REPOMPER

(re-pon-pé) v. a.
Pomper de nouveau.
Quand le bois est parvenu aux deux tiers de son desséchement, il commence à repomper l'humidité de l'air [BUFF., Expér. sur les végét. 2e mém.]
Les liqueurs.... sont continuellement repompées par de petits vaisseaux qui les conduisent dans d'autres vaisseaux plus grands [BONNET, Consid. corps org. Œuv. t. V, p. 168, dans POUGENS.]
Une lame argentée [chez le végétal].... Chassant l'air altéré, repompe un air plus frais [DELILLE, Trois règnes, VI]
Traductions

repomper

[ʀ(ə)pɔ̃pe] vt (= plagier) → to rip off >