reposer

(Mot repris de reposions)

1. reposer

v.t.
1. Poser un objet que l'on a soulevé : Reposer son verre sur la table.
2. Remettre en place ce qui a été enlevé, déposé : Reposer un radiateur.
3. Formuler, présenter qqch de nouveau : Reposer sa question autrement la reformuler

se reposer

v.pr.
Se poser de nouveau : Le problème se reposera chaque fois.

2. reposer

v.t. [ du lat. pausare, s'arrêter ]
Mettre le corps, l'esprit dans des conditions propres à les délasser : Repose ta jambe sur le pouf appuyer, poser détendre
v.i.
1. Être au repos : Pas de bruit, il repose il sommeille, il dort
2. Sout. En parlant d'un défunt, être étendu ou enseveli en tel endroit : Reposer sur son lit de mort. Ici repose Édith Piaf ci-gît Édith Piaf 
3. En parlant d'un liquide, d'un mélange, rester au repos, sans être remué : Laisser reposer du vin. décanter
v.t. ind. (sur)
1. Être posé sur qqch qui sert de support : Cet édifice repose sur des piliers s'appuyer
2. Fig. Être établi, fondé sur : Sa théorie ne repose sur rien de certain.

se reposer

v.pr.
Cesser de travailler pour éliminer la fatigue : Tu devrais te reposer un peu se délasser, se détendre
Se reposer sur qqn,
lui faire confiance ; s'en remettre à lui : Elle se repose entièrement sur son adjointe compter sur, se fier à
Se reposer sur ses lauriers,
vivre sur une gloire, un succès passés sans chercher à se renouveler.

reposer


Participe passé: reposé
Gérondif: reposant

Indicatif présent
je repose
tu reposes
il/elle repose
nous reposons
vous reposez
ils/elles reposent
Passé simple
je reposai
tu reposas
il/elle reposa
nous reposâmes
vous reposâtes
ils/elles reposèrent
Imparfait
je reposais
tu reposais
il/elle reposait
nous reposions
vous reposiez
ils/elles reposaient
Futur
je reposerai
tu reposeras
il/elle reposera
nous reposerons
vous reposerez
ils/elles reposeront
Conditionnel présent
je reposerais
tu reposerais
il/elle reposerait
nous reposerions
vous reposeriez
ils/elles reposeraient
Subjonctif imparfait
je reposasse
tu reposasses
il/elle reposât
nous reposassions
vous reposassiez
ils/elles reposassent
Subjonctif présent
je repose
tu reposes
il/elle repose
nous reposions
vous reposiez
ils/elles reposent
Impératif
repose (tu)
reposons (nous)
reposez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais reposé
tu avais reposé
il/elle avait reposé
nous avions reposé
vous aviez reposé
ils/elles avaient reposé
Futur antérieur
j'aurai reposé
tu auras reposé
il/elle aura reposé
nous aurons reposé
vous aurez reposé
ils/elles auront reposé
Passé composé
j'ai reposé
tu as reposé
il/elle a reposé
nous avons reposé
vous avez reposé
ils/elles ont reposé
Conditionnel passé
j'aurais reposé
tu aurais reposé
il/elle aurait reposé
nous aurions reposé
vous auriez reposé
ils/elles auraient reposé
Passé antérieur
j'eus reposé
tu eus reposé
il/elle eut reposé
nous eûmes reposé
vous eûtes reposé
ils/elles eurent reposé
Subjonctif passé
j'aie reposé
tu aies reposé
il/elle ait reposé
nous ayons reposé
vous ayez reposé
ils/elles aient reposé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse reposé
tu eusses reposé
il/elle eût reposé
nous eussions reposé
vous eussiez reposé
ils/elles eussent reposé

REPOSER

(re-pô-zé) v. a.
Mettre dans un état de repos. Reposer la jambe sur un tabouret, sa tête sur un oreiller.
Heureux celui qui, connaissant tout le prix d'une vie douce et tranquille, repose son cœur au milieu de sa famille ! [MONTESQ., Lett. pers. 155]
Fig. N'avoir pas où reposer sa tête, être sans asile.
Ce Dieu pauvre, qui dans tout le cours de sa vie n'eut pas même où se retirer ni où reposer sa tête [BOURDAL., Exhort. Crucif. et mort de J. C. t. II, p. 198]
Reposer sa vue, ses yeux sur un objet, les y arrêter avec plaisir.
Procurer du repos, du calme, avec un nom de chose pour sujet.
Un jour égal et pur y repose les yeux [à la Roche-Guyon] [LAMART., Méd. I, 26]
Cela repose la vue, se dit des parties d'un tableau, ou d'un ensemble d'objets, qui n'attirent pas l'attention et permettent à l'œil de se reposer. Le sommeil repose le teint, le rend frais. Cela repose les humeurs, les calme. Reposer la tête, l'esprit, l'âme, leur procurer du calme. Se reposer l'esprit, se donner du calme.
Il y a sept jours que je suis revenue de Rennes, et que je me repose l'esprit [SÉV., 18 août 1680]
V. n. Dormir.
Portons-le reposer dans la chambre prochaine [CORN., Théod. V, 9]
Une potion anodine et astringente, pour faire reposer monsieur [MOL., Mal. imag. I, 1]
À la nuit qu'il fallut passer en présence des ennemis, comme un vigilant capitaine il reposa le dernier ; mais jamais il ne reposa plus paisiblement [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Je fais pour reposer un effort inutile [BOILEAU, Sat. VI]
....Les chagrins qu'il [Néron] me cause M'occuperont assez tout le temps qu'il repose [RAC., Brit. I, 1]
Que s'étant mise au lit, elle reposait [HAMILT., Gramm. 11]
Il se dit d'un état de repos, de tranquillité. Il ne dort pas, il repose.
Qui se plaît à bien faire et sait l'art d'obliger Repose sans péril au milieu du danger [ROTR., Bélis. II, 8]
Allez, et laissez-moi reposer un moment [RAC., Mithr. II, 2]
Fig.
Si je voyais partout les marques d'un créateur, je reposerais en paix dans la foi [PASC., Pens. XIV, 2, édit. HAVET.]
Terme de manége. Reposer ou se reposer sur la main, se dit d'un cheval qui, ayant la bouche dure, pèse trop sur la main.
Être placé, déposé pieusement en quelque endroit. Le saint Sacrement repose dans cette chapelle. C'est sous cette pierre que son corps repose.
Il y avait quatre jours que le corps d'Alexandre reposait sur son lit de parade [VAUGEL., Q. C. X, 10]
Je reposerai avec mes pères [SACI, Genèse, XLVII, 30]
Les tombeaux où reposaient leurs cendres bénites [BOSSUET, Hist. II, 3]
Que tes cendres reposent en paix [FÉN., Tél. XVII]
Ici repose.... ou ci-dessous repose... inscription que l'on met sur des tombes.
Fig. Résider.
L'espérance que j'ai et qui reposera toujours dans mon cœur [SACI, Bible, Job, XIX, 27]
Le Saint-Esprit repose invisiblement dans les reliques de ceux qui sont morts [PASC., Lett. sur la mort de son père]
Lieu terrible où de Dieu la majesté repose [RAC., Athal. V, 2]
Être établi, fondé sur. La base de l'édifice repose sur le roc.
Les villes de Clermont, de Riom, d'Issoire ne sont bâties qu'avec des laves, et ne reposent que sur des laves [BUFF., Min. t. IX, p. 23]
Fig. Ce raisonnement ne repose sur rien. Son crédit ne repose que sur de faibles bases.
En parlant de liqueurs, se rasseoir, de manière que les parties grossières tombent au fond. Il faut laisser reposer ce vin.
Il faut se presser de travailler le suc de la betterave à mesure qu'on l'extrait ; si on le laisse reposer plusieurs heures, surtout quand il n'est pas concentré, il éprouve des altérations qui dénaturent le sucre [CHAPTAL, Instit. Mém. Acad. des scienc. t. I, p. 369]
Alors, retiré du feu, il [le sirop d'érable] repose pendant douze heures [CHATEAUB., Amér. Récolte du sucre d'érable]
Fig. Laisser reposer ses esprits, se calmer.
10° Se reposer, v. réfl. Être dans le repos, goûter le repos.
Castor et Pollux se reposent tour à tour ; mais moi, je ne repose jamais, et ne fais que courir haut et bas [D'ABLANC., Lucien, dial des dieux, Mercure et sa mère.]
Est-on, disait-il, dans les places pour se reposer et pour vivre ? ne doit-on pas sa vie à Dieu, au prince et à l'État ? [BOSSUET, le Tellier.]
L'Inde se reposait dans une paix profonde [RAC., Alex. II, 2]
Ami, reposons-nous sur ce siége sauvage [VOLT., Scythes, I, 3]
Sitôt donc qu'une partie des hommes se repose, il faut que le concours des bras de ceux qui travaillent supplée au travail de ceux qui ne font rien [J. J. ROUSS., Ém. III]
Morellet, dont l'esprit trop souvent se repose, Enfant de soixante ans qui promet quelque chose [M. J. CHÉNIER, le Docteur Pancrace.]
Se délasser.
Vous me semblez tous deux fatigués du voyage ; Reposez-vous ; usez du peu que nous avons [LA FONT., Phil. et Bauc.]
Je me repose des autres lettres, quand je vous écris [SÉV., 479]
On voit des Calabrais qui se mettent en marche pour aller cultiver les terres avec un joueur de violon à leur tête, et dansant de temps en temps pour se reposer de marcher [STAËL, Corinne, XI, 1]
Fig.
Ô épée de la justice de Dieu, ne vous reposerez-vous point ? remplirez-vous toujours la terre de meurtres ? [NICOLE, Ess. mor. 3e traité, ch. 5]
Fig. Familièrement. Se reposer sur ses lauriers, demeurer inactif après un succès.
Il [Corneille] se reposait sur sa réputation ; sa gloire nuisait à son génie [VOLT., Comm. Corn. Rem. Perth. préface.]
On dit dans le même sens : reposer sur ses lauriers. Avec faire et laisser, on fait ellipse du pronom personnel. Faites reposer vos chevaux ; laissez reposer un moment ces hommes.
Laissez un peu reposer votre cœur et votre imagination dans la certitude d'une si grande chose [un bon mariage pour le jeune Grignan] [SÉV., 11 sept. 1680]
11° Se reposer, être en jachère, en parlant d'une terre. Fig.
Soit qu'en tout pays la nature se repose après de grands efforts, comme les terres après une moisson abondante.... [VOLT., Lett. au pr. roy. de Pr. 27 mai 1737]
Avec ellipse du pronom personnel. Laisser reposer une terre, la laisser en jachère, sans l'ensemencer. Fig. Laisser reposer un ouvrage, cesser de travailler à un ouvrage, pour le reprendre et le revoir à loisir.
12° S'arrêter pendant quelque temps, en parlant de la vue, de l'esprit, etc.
Expier tous les crimes de vos regards en les laissant reposer sur un objet désagréable [MASS., Carême, Mauv. riche.]
Il en est encore dont je n'ai pas voulu parler comme en passant, et sur lesquels mes souvenirs se plaisent à se reposer [MARMONTEL, Mém. X]
La vue, en parcourant l'horizon, se repose à droite sur cette mer qu'on appelle Propontide [BARTHÉL., Anach. ch. 2]
13° Se poser, résider.
La puissance du Seigneur se reposera sur cette montagne [SACI, Bible, Isaie, XXV, 10]
L'esprit s'étant reposé sur eux, ils commencèrent à prophétiser [ID., ib. Nomb. XI, 25]
Être posé sur.
[La réforme] En renversant le fondement sur lequel se reposait la foi des peuples [BOSSUET, 6e avert. III, 3]
14° Fig. Se reposer sur, avoir confiance en.
Sur leur ordre éternel [des dieux] mon esprit se repose [CORN., Hor. III, 5]
Chacun se dit ami ; mais fou qui s'y repose [LA FONT., Fabl. IV, 17]
Je me reposerai sur ma conscience et sur mon cœur, qui ne peut jamais me laisser faillir sur ce qui vous regarde [SÉV., 6 avr. 1672]
Le cœur de son père se repose sur elle, comme un voyageur abattu par les ardeurs du soleil se repose à l'ombre sur l'herbe tendre [FÉN., Tél. XXII]
Reposez-vous sur moi, je réponds de l'affaire [REGNARD, Fol. amour, III, 8]
C'est une des singularités de ma mémoire qui mérite d'être dite : quand elle me sert, ce n'est qu'autant que je me suis reposé sur elle ; sitôt que j'en confie le dépôt au papier, elle m'abandonne [J. J. ROUSS., Confess. VIII]
Lorédan n'est-il pas mon ami ? J'aime à me reposer sur sa reconnaissance [DELAV., Vêp. sicil. II, 2]
Se reposer de.... sur...., s'en remettre à.... pour la chose dont il s'agit.
Reposez-vous sur moi, seigneur, de tout son sort [CORN., Hér. II, 2]
Qu'un père si éclairé.... se soit reposé sur vous [le fils de Condé] de choses si importantes [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Il lui fut permis de se reposer des occupations de sa charge sur un fils [ID., le Tell.]
Vous savez qu'on s'en peut reposer sur ma foi [RAC., Esth. II, 1]
Ils se reposent de leur élévation sur leurs titres [MASS., Pet. carême, Tentat. des gr.]
Van Swieten a eu ordre de l'empereur et de l'impératrice de faire compliment à Marmontel, et il s'en est reposé sur son fils, qui s'en est acquitté on ne peut mieux [DIDER., Lett. à Mlle Voland, 11 oct. 1767]
On a dit aussi, avec le même sens, se reposer dans.
Nous sommes plaisants de nous reposer dans la société de nos semblables, misérables comme nous, impuissants comme nous [PASC., Pens. XIV, 1, édit HAVET.]

HISTORIQUE

  • Xe s.
    E repauser se podist [et se pût reposer] [, Fragm. de Valenc. p. 468]
  • XIe s.
    Dunc le menat androit [directement] suz [sous] le degret, Fait li sun lit o [où] il pot reposer [, St Alexis, XLVII]
  • XIIe s.
    Onques [il] ne fu un sol jor reposans De Sarasins ocirre et de Persans [, li Covenans Vivien, V. 70]
    Ne fausse amors ne vuet que s'entremete De moi laissier dormir ne reposer [, Couci, VI]
  • XIIIe s.
    Quar se je repose De fere chançon.... [COUSSEMAKER, l'Art harmonique, p. 183]
    Ne soies pas toz jors en oevre, mais aucune fois laisse reposer ton corage [BRUN. LATINI, Trésor, p. 348]
    En pes me dormiré et reposeré en Dieu meismes [, Psautier, f° 10]
    Laissez la [votre fille] reposer jusques à la vesprée [, Berte, LXXXII]
    Et on lor dist qu'il sejournoit à Nichole, une ferme sitée à XII lieues de Cantorbile où sains Thumas li martyrs repose [, Chr. de Rains, 132]
  • XIVe s.
    En ycelle abbaïe où il a lieu jolis, Reposerent trois jours nos François poestis [, Guesclin, 20456]
    En la ville se sont nos François reposé [, ib. 19513]
    Qui a à faire à bonnes gens, il se repose [, Ménagier, II., 3]
  • XVe s.
    La cheveleure qui lui reposoit sur les espaules [, Perceforest, t. IV, f° 69]
  • XVIe s.
    Homme reposé, non entreprenant [AMYOT, Solon, 61]
    ... Là où il se logea pour reposer ses gens qui estoient travaillez du chemin [ID., P. Aem. 24]
    Il les avoit remparez, et se reposoit sur lesdits remparemens [ID., Caton, 26]
    Il avoit besoing de quelque homme de faict et d'entendement, sur la foy duquel il se peust reposer de la garde de son estat [ID., Eumènes, 6]
    Jusques à ceste heure qu'elle commence à reposer, elle a esté vingt-quatre heures en extremité de douleurs du pied gauche [MARG., Lettre 15]
    Tout ce jour madame a fait bonne chere, se repousant sur son petit lict [ID., ib. 52]
    L'asseurance que j'ay de vous me faict entierement repouser sur vostre promesse [ID., ib. 58]
    Je vous supplie vous en repouzer sur moy [ID., ib. 38]
    Estant en nostre sens froid et reposé.... [MONT., II, 325]
    Nous avons fort peu de choses à dire de l'Espagne, pour ce qu'elle a reposé en soy, troublant les autres nations [D'AUB., Hist. I, 18]
    Monsieur sera à se reposer, ouy de bien faire [, Dial. de Tahureau, p. 80, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, arpouser ; wallon, rípoizé ; prov. repausar ; esp. reposar ; port. repousar ; ital. riposare ; du lat. repausare (QUICHERAT, Addenda), donner du loisir, de re, et pausa, pause (voy. POSER).

reposer

REPOSER. v. tr. Poser de nouveau; Poser une chose à l'endroit où on l'avait prise. Reposer son verre sur la table.

Il signifie aussi Mettre dans une situation tranquille, mettre en état de repos, pour délasser, pour détendre. Reposer sa jambe sur un tabouret. Reposer sa tête sur un oreiller.

Fig., N'avoir pas où reposer sa tête, Être sans asile et dans un extrême dénuement.

Fig., Reposer sa vue, ses yeux sur un objet, Les y arrêter avec plaisir, avec complaisance. On dit aussi : Sa vue, ses yeux se reposent sur tel objet.

Le sommeil repose le teint, Il lui rend un aspect de fraîcheur.

Fig., Reposer la tête, reposer l'esprit, reposer l'âme, Lui procurer du calme. Cet amusement me repose la tête. Cette nouvelle me repose l'esprit. Cette espérance me repose l'âme. On dit de même : Cela repose la vue, les yeux. La verdure repose la vue.

REPOSER est aussi intransitif et signifie Être établi, appuyé, fondé. La base de l'édifice repose sur le roc, sur des pilotis.

Il s'emploie figurément dans la même acception. Ce raisonnement ne repose sur rien, repose sur de solides principes. Ma confiance en lui repose sur une expérience de vingt ans. Son crédit, son autorité ne repose que sur de faibles bases.

Il signifie aussi Être en état de repos, de tranquillité. Il ne dort pas, il repose. Il est là, qui repose.

Il signifie encore Dormir. Il n'a pas reposé de toute la nuit.

Il signifie également Être déposé, placé en quelque endroit. Dans ce sens, on ne le dit guère que du Saint Sacrement, des reliques d'un saint, des restes mortels d'une personne. Le Saint Sacrement repose dans cette chapelle, dans ce tabernacle. C'est dans cette église que reposent les reliques de tel saint. Voici la tombe où il repose, la pierre sous laquelle il repose. ICI REPOSE est l'inscription qu'on grave ordinairement sur les pierres tombales.

Il se dit aussi des Liquides qu'on tient immobiles afin qu'ils se clarifient. Cette eau est trouble, il faut qu'elle repose quelque temps. Il faut laisser reposer le vin qui a voyagé.

Fig., Laisser reposer ses esprits, Les laisser rasseoir, se calmer. Vous êtes trop agité, laissez reposer vos esprits.

Laisser reposer une terre labourable, La laisser en guéret, en jachère, sans l'ensemencer.

Fig., Laisser reposer un ouvrage, Le garder pendant un certain temps, sans le relire, sans le montrer, sans le rendre public, afin de le revoir ensuite à loisir et de sang-froid.

SE REPOSER signifie Cesser de travailler, d'agir, d'être en mouvement, pour faire disparaître la fatigue. Se reposer après le travail. Il y a dix heures qu'il travaille sans se reposer. Reposez-vous, vous devez être las. Nous nous reposâmes sur le gazon. Après s'être reposé quelques instants, il reprit la parole. Il faut que l'esprit se repose.

Fig., Se reposer sur quelqu'un, Avoir confiance en lui.

Fig., Se reposer sur quelqu'un de quelque affaire, S'en remettre à lui de la conduite d'une affaire, s'en rapporter à lui comme à une personne en qui l'on a une entière confiance. Je me repose de ce soin sur vous. Je m'en repose sur vous entièrement. Je m'en repose sur votre parole, sur votre probité, sur votre capacité, sur votre amitié pour moi.

Fig., Se reposer sur ses lauriers. Voyez LAURIER.

Le participe passé REPOSÉ s'emploie adjectivement. Un teint reposé, une mine reposée, un visage reposé, Un teint, une mine, un visage qui a retrouvé sa fraîcheur.

À TÊTE REPOSÉE, loc. adv. À loisir, avec réflexion. J'y songerai à tête reposée. Nous examinerons cette question à tête reposée.

reposer

Reposer et dormir, Dare corpus quieti vel somno.

Reposer son vin, Obdormire crapulam, Vinum edormiscere.

Se reposer, Quiescere, Conquiescere, Acquiescere, Requiescere, Otiari, Otio se dare, In otio se considere, Feriari, Vacuum tempus laboris dare sibi, Frui quiete, Capere quietem.

Se reposer par fois, Interquiescere.

Se reposer apres avoir travaillé, Dare se quieti ex labore.

Se reposer, et repaistre pour estre plus fraiz à combatre, Curare corpora sua somno et cibo.

Il n'est rien qui ne se vueille reposer par fois, Nihil est in operae naturae quod non aliquas vices feriarum velit.

Nous nous reposons en un mesme lieu, Vno in loco conquiescimus.

Je me repose parmi ces estudes, In his studiis conquiesco.

Repose toy, Quietus esto.

Soy reposer à quelque chose, y passer sa douleur, et sa fantasie ou melancolie, In re aliqua, aut in aliquo homine acquiescere.

Se reposer sur le propos d'aucun, Requiescere in sermone alicuius.

Qui est reposé, Requietus.

Plus reposé, Requietior.

En reposant ou dormant, Secundum quietem.

Synonymes et Contraires

reposer

verbe transitif reposer
Poser de nouveau.

reposer

verbe transitif reposer

reposer

verbe transitif indirect reposer

reposer (se)

verbe pronominal reposer (se)
2.  S'arrêter pour éliminer la fatigue.
Traductions

reposer

(ʀəpoze)
verbe intransitif
1.
a. être posé, mis sur qqch reposer sur le sol
b. figuré avoir comme origine Sa théorie repose sur une idée simple.
2. laisser immobile, ne plus toucher laisser reposer une pâte
3. être enterré Il repose au cimetière du village.

reposer


verbe transitif
1. faire disparaître la fatigue Cette musique me repose.
2. mettre, appuyer sur qqch reposer sa tête sur l'épaule de qqn

reposer

slapen, herplaatsen, terugplaatsen, terugzetten, (uit)rusten, laten rusten, neerzetten, opnieuw stellen [vraag], rusten (op), liggenrest, pillow, relax, reposeripozidescansar休息ausrasten, ausruhen, fußenrelaxarpoggiare, riposare (ʀəpoze)
verbe transitif
poser de nouveau ce que l'on avaitsoulevé reposer son verre

reposer

[ʀ(ə)poze]
vt
(= délasser) → to rest
(= remettre à sa place) [+ verre, livre] → to put down
Elle a reposé son verre sur la table → She put her glass back down on the table.
(= poser à nouveau) [+ rideaux] → to put back up; [+ carreaux] → to put back on; [+ problème] → to reformulate
vi
[liquide, pâte] → to settle, to rest
laisser reposer pendant 20 minutes → leave to rest for 20 minutes
[personne] → to lie
ici repose Jean Blanc → here lies Jean Blanc
reposer sur → to rest on [ʀ(ə)poze] vpr/vi
(= prendre du repos) → to rest, to have a rest
Tu pourras te reposer demain → You'll be able to rest tomorrow., You'll be able to have a rest tomorrow.
se reposer de qch → to recover from sth
Il doit maintenant se reposer de la fatigue du match → He must now recover from the strain of the match.
(= se décharger) se reposer sur qn → to rely on sb