repoussement

REPOUSSEMENT

(re-pou-se-man) s. m.
Action de repousser, de pousser en arrière.
Il y a dans tous les corps et dans toutes leurs parties un effort actuel de repoussement et de pression en tous sens [LE P. CASTEL, dans Mém. de Trévoux, 1725, t. I, p. 299]
Particulièrement, en parlant d'une arme à feu, le coup en recul que le tireur en reçoit.
Fig. Action d'écarter de soi avec brusquerie, mauvaise humeur.
Le ministre taisait quelquefois les mauvaises nouvelles, pour éviter, a-t-il dit, les brusques repoussements dont alors il était accueilli [SÉGUR, Hist. de Nap. I, 5]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Repoussement [MONET, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Repousser.

repoussement

REPOUSSEMENT. n. m. Action de repousser. Il ne se dit guère que du Recul produit par une arme à feu. Cette contusion a été causée par le repoussement de son fusil.