requinquer

(Mot repris de requinquerions)

requinquer

v.t. [ mot picard ]
Fam. Redonner des forces, de l'entrain à : Un thé bien chaud va te requinquer remonter, revigorer

se requinquer

v.pr.
Fam. Se rétablir après une maladie récupérer, se remettre

requinquer

(ʀəkɛ̃ke)
verbe transitif familier
redonner des forces à qqn Ces vacances l'ont bien requinqué.

requinquer


Participe passé: requinqué
Gérondif: requinquant

Indicatif présent
je requinque
tu requinques
il/elle requinque
nous requinquons
vous requinquez
ils/elles requinquent
Passé simple
je requinquai
tu requinquas
il/elle requinqua
nous requinquâmes
vous requinquâtes
ils/elles requinquèrent
Imparfait
je requinquais
tu requinquais
il/elle requinquait
nous requinquions
vous requinquiez
ils/elles requinquaient
Futur
je requinquerai
tu requinqueras
il/elle requinquera
nous requinquerons
vous requinquerez
ils/elles requinqueront
Conditionnel présent
je requinquerais
tu requinquerais
il/elle requinquerait
nous requinquerions
vous requinqueriez
ils/elles requinqueraient
Subjonctif imparfait
je requinquasse
tu requinquasses
il/elle requinquât
nous requinquassions
vous requinquassiez
ils/elles requinquassent
Subjonctif présent
je requinque
tu requinques
il/elle requinque
nous requinquions
vous requinquiez
ils/elles requinquent
Impératif
requinque (tu)
requinquons (nous)
requinquez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais requinqué
tu avais requinqué
il/elle avait requinqué
nous avions requinqué
vous aviez requinqué
ils/elles avaient requinqué
Futur antérieur
j'aurai requinqué
tu auras requinqué
il/elle aura requinqué
nous aurons requinqué
vous aurez requinqué
ils/elles auront requinqué
Passé composé
j'ai requinqué
tu as requinqué
il/elle a requinqué
nous avons requinqué
vous avez requinqué
ils/elles ont requinqué
Conditionnel passé
j'aurais requinqué
tu aurais requinqué
il/elle aurait requinqué
nous aurions requinqué
vous auriez requinqué
ils/elles auraient requinqué
Passé antérieur
j'eus requinqué
tu eus requinqué
il/elle eut requinqué
nous eûmes requinqué
vous eûtes requinqué
ils/elles eurent requinqué
Subjonctif passé
j'aie requinqué
tu aies requinqué
il/elle ait requinqué
nous ayons requinqué
vous ayez requinqué
ils/elles aient requinqué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse requinqué
tu eusses requinqué
il/elle eût requinqué
nous eussions requinqué
vous eussiez requinqué
ils/elles eussent requinqué

REQUINQUER (SE)

(re-kin-ké) v. réfl.
Terme familier et ironique. Se parer plus qu'il ne convient, en parlant d'une vieille.
Requinquez-vous, vieille, Requinquez-vous donc [, Vieille chanson, citée dans TALLEMAND, Histor. t. II, p. 6, édit. in-12]
En général, se parer d'une manière affectée.
Depuis la mort du cher Sichée, Je ne m'étais point requinquée [SCARR., Virg. IV]
M. le duc de Villars s'habille pour jouer à huis clos Gengis-Khan ; la Denis se requinque ; deux grands acteurs, par parenthèse [VOLT., Lett. Mme d'Argental, 1er oct. 1760]
Les femmes apprennent vite à se requinquer [G. SAND, la Famille de Germandre.]
Fig.
Mon frère rira bien, quand il saura que vous [Mme Turcaret] avez pris ce nom burlesque [de comtesse], pour venir vous requinquer à Paris [LESAGE, Turcaret, V, 9]
Activement et fig.
J'ai mon drame en public risqué, Et le parterre favorable, Au lieu de siffler m'a claqué.... Mais je ne suis pas requinqué Par un succès si désirable [VOLT., Zaïre, Ép. dédic.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Camus requinqué [COTGRAVE, ]
    Requinqua proprement vaut autant à dire comme se reverdir et esgayer, et se dict coustumierement ce verbe à gens qui sont naturellement songeards, mornes et taciturnes, et qui sont aussi peu eveillés qu'une teste de bœuf endormie près d'un buisson ; mais le plus souvent il se dit à vieilles gens, juxta vulgarem cantilenam tolosanam : Requinque te, vieillo, requinque te donc [ODDE DE TRIORS, Joy. rech. de la langue tolosane, p. 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Jault proposait le latin reconcinnare, raccommoder, Ménage recomere, peigner ; deux mots qui ne peuvent donner requinquer. Scheler demande s'il est de la famille de quincaille (voy. CLINQUANT), ou de l'anc. franç. cointe, joli, élégant. Requinquer vient de re, et lat. quinquare, nettoyer, mot peu usité dans la latinité, mais resté dans le parler roman.

requinquer

REQUINQUER (SE). v. pron. Réparer le désordre de sa toilette; Remonter sa garde- robe; Se remettre d'aplomb, soit au physique, soit au moral. Il est familier.

Le participe passé REQUINQUÉ s'emploie adjectivement. Il est tout requinqué. Il est familier.

requinquer


REQUINQUER (SE), v. réc. [Re-kein-ké: 1re e muet, 2e lon. 3e é fer.] Il se dit en style familier et moqueur, des vieilles, qui se pârent plus qu'il ne convient à leur âge. On le dit même quelquefois des vieillards. "Voyez cette vieille, comme elle se requinque. "Vieillard requinqué; vieille requinquée. = J. J. Rousseau le dit des jeunes gens. "Nos beaux petits Messieurs requinqués.

Synonymes et Contraires

requinquer


requinquer (se)

verbe pronominal requinquer (se)
Traductions

requinquer

[ʀ(ə)kɛ̃ke] vt → to perk up