resséant, ante

RESSÉANT, ANTE

(re-sé-an, an-t') adj.
Ancien terme de coutume. Qui réside, domicilié.
Et qu'ils auront donné caution resseante et solvable de rapporter un certificat en bonne forme du déchargement, [, Ordonn. 22 juill. 1681]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le parlement n'estoit lors resseant en la ville de Paris, ains suivoit la cour du roi [PASQUIER, Rech. liv. VIII, p. 723, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Le même que résident.