ressassé, ée

RESSASSÉ, ÉE

(re-sâ-sé, sée) part. passé de ressasser
Sassé de nouveau. Fig.
Pour arriver à cette connaissance [des tours de la langue latine], il faut avoir vu ces mots, ces tours et ces phrases, maniés et ressassés, si je puis ainsi parler, dans mille occasions différentes [D'ALEMB., Latin des mod. Œuv. t. III, p. 123, dans POUGENS]
Fig. Passé au sas, critiqué.
Le roi, au retour de la campagne de 1667, ayant été harangué par les compagnies supérieures, alla ensuite à la chasse ; et, comme il permettait qu'on l'entretînt librement au débotté, les harangues du matin y furent toutes ressassées l'une après l'autre [D'OLIVET, Hist. Acad. I, 1]
Redit à satiété. Des arguments cent fois ressassés.