ressenti, ie

RESSENTI, IE

(re-san-ti, tie) part. passé de ressentir
Qu'on a senti, éprouvé. Une douleur subite ressentie dans le gros orteil.
Terme d'arts. Il se dit des formes, des traits que l'artiste a rendus avec force et caractère.
Ou les parties sont très ressenties, ou elles ne le sont point du tout [DIDER., Salon de 1767, Œuv. t. XV, p. 146, dans POUGENS]
Par extension.
[Chez le cygne] coupe de corps élégante, formes arrondies, gracieux contours, blancheur éclatante et pure, mouvements flexibles et ressentis [BUFF., Ois. t. XVII, p. 6]