ressuer

(Mot repris de ressuasse)

RESSUER

(re-su-é) v. n.Il se conjugue comme suer.
Suer de nouveau.
Rendre son humidité intérieure. Quand il dégèle, les murailles ressuent. On dit que la graine du cacaoyer ressue, quand la masse de ces graines mises en tas se couvre d'une espèce de moisissure grisâtre, et laisse échapper une quantité considérable de suc.
Faire ressuer le creuset, c'est faire fondre l'argent qui y est attaché.
Terme de métallurgie. Faire ressuer, séparer à l'aide du plomb l'argent contenu dans le cuivre, ou, par la chaleur, le plomb du cuivre.
Si on expose les pains [de cuivre], devenus poreux et bien moins fusibles qu'ils n'étaient, à l'action d'une plus haute température pour les faire ressuer, on en sépare une nouvelle quantité de plomb [THENARD, Traité de chim. t. II, p. 704, dans POUGENS]
Dégager le fer des corps étrangers qui sont dans la gueuse.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Lesquelz varletz du mareschal avoient appareillié et ressué une coignie [DU CANGE, recanzare.]
  • XVe s.
    Les autres [des Escots], qui tous engelés estoient et tous mouillés, faisoient grands feux pour eux ressuer et rechauffer [FROISS., II, II, 17]
  • XVIe s.
    L'humidité qui resude du bois verd bruslant ressemble à l'eau, et la cendre à la terre [PARÉ, Introd. 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Ce verbe est-il une autre forme de ressuyer, ou composé de re et suer ? Il est certain que l'exemple de Froissart appartient à ressuyer ; mais le sens le plus général appartient à suer ; provenç. resudar, rezudar ; espagn. resudar ; ital. risudare.

ressuer

RESSUER. v. intr. T. d'Arts. Il se dit des Corps qui rendent et laissent sortir leur humidité intérieure. Il faut laisser ressuer les plâtres. Les murs neufs ressuent pendant un certain temps. Il dégèle, toutes les murailles ressuent.

Il se dit spécialement en termes de Métallurgie et signifie Subir l'opération du ressuage.

ressuer


RESSUER, v. n. [re-sué: 1re e muet, 3e é fer.] Rendre l'humidité intérieure. "Les murs neufs ressuent pendant un certain tems. "Il faut laisser ressuer les plâtres, avant d'habiter les apartemens nouvellement faits.