restauré, ée

RESTAURÉ, ÉE

(rè-stô-ré, rée) part. passé de restaurer
Remis en bon état. Tableau restauré.
Restauré dans l'hypothèse de M. Quatremère de Quincy, le monument [tombeau de Porsenna] devient possible ; mais il reste toujours invraisemblable [LETRONNE, Inst. Mém. Acad. inscr. t. IX, p. 374]
Qui a repris sa vigueur. Restauré par une bonne nourriture. Populairement et par plaisanterie, le voilà bien restauré, se dit d'un homme qui n'obtient qu'un faible dédommagement pour un grand sacrifice, une grande perte.
Remis sur le trône. Les Bourbons restaurés après vingt ans d'exil. Fig.
Te voilà donc restaurée, Chanson, mes amours [BÉRANG., Restaur.]