retourné, ée

Recherches associées à retourné, ée: se retourner

RETOURNÉ, ÉE

(re-tour-né, née) part. passé de retourner
Tourné en un autre sens. Terme de botanique. Se dit des folioles d'une feuille composée, lorsque, pendant le sommeil de la plante, elles font un demi-tour sur elles-mêmes.
Idées retournées de différentes manières, idées qui ont été l'objet de redites.
On désapprouve aujourd'hui cet amas de sentences, ces idées générales retournées de tant de manières [VOLT., Com. Corn. Rem. Hor. I, 1]
Dont on a mis l'envers à l'endroit, en parlant d'étoffes.
Un manteau de fine écarlate, Qui pourtant était retourné [SCARR., Virg. VII]
On prétend que le Mécène ne doit donner qu'un habit retourné, quand on ne lui dédie qu'une seconde édition [D'ALEMB., Éloges, Bouyer.]
Fig.
On a beau y réussir [dans une traduction] et avoir fait des merveilles ; ce n'est jamais qu'un habit retourné, et l'honneur est toujours au premier ouvrier [LESAGE, Guzm. d'Alfar. Préface]
Revenu là d'où il était parti.
On est tenté de croire que la pénitence est préférée à l'innocence même, et que le prodigue retourné reçoit plus de grâce que son aîné, qui ne s'est jamais échappé de la maison paternelle [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Voyez de vos vaisseaux les poupes couronnées Dans cette même Aulide avec vous retournées [RAC., Iphig. I, 5]
Plusieurs d'entre eux [élèves de du Verney], retournés dans leur pays, ont été de grands médecins, de grands chirurgiens [FONTEN., du Verney.]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RETOURNÉ. Ajoutez :
    S'est dit pour pris ou entendu à rebours.
    Mathieu Marais en 1727 (Journal, t. III, p. 504, 1864, in-8) appelait les Voyages de Cyrus de Ramsay un Télémaque retourné, parce que l'auteur avait eu la prétention d'écrire son livre d'après l'histoire, tandis que Fénelon écrivit le sien d'après la Fable [CH. NISARD, Parisianismes, Paris, 1876, p. 45]
  • Champignon retourné, un champignon mort en une nuit, au rebours du champignon qui croît dans le même temps.
    Il joua tant qu'il perdit tout son bien.... et ensuite, congédiant le reste de ses domestiques, il leur dit : Voilà ce que mérite un homme comme moi, qui suis un champignon retourné ; car tout s'en est allé en une nuit, [, les Maistres d'hostel aux halles, Paris, 1670, p. 64, dans CH. NISARD, ib.]
  • Poltron retourné, s'est dit pour brave, le Galimatias du sieur Deroziers Beaulieu, 1639, dans CH. NISARD, ib. p. 87.