retournemént

RETOURNEMÉNT

(re-tour-ne-man) s. m.
Action de retourner, de tourner en un autre sens, et résultat de cette action.
Après ces deux expériences, je n'ai presque pas douté que la lumière ne soit la cause du retournement des feuilles [BONNET, Us. feuilles, 2e mém.]
De quel avantage peut être au polype une propriété dont il ne saurait faire usage sans le secours de l'homme ? je veux parler de l'opération du retournement [ID., Contempl. nat. III, 15]
Terme de géométrie. Polyèdre symétrique par retournement autour d'une arête.
Terme de balistique. Tendance qu'a une balle conique, lancée par une arme à feu, à se retourner, c'est-à-dire à arriver au but par son gros bout au lieu d'y arriver par son petit bout.
Terme de chemin de fer. Action de retourner un rail fabriqué de telle façon qu'il puisse servir des deux côtés.
Terme d'astronomie. Opération par laquelle on vérifie l'exactitude d'un quart de cercle, en observant une étoile située près du zénith, avec le limbe de l'instrument tourné alternativement vers l'est et vers l'ouest. Se dit aussi en parlant de la rectification d'une lunette.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Qui s'en part [de la cour], au retournement Luy fault nouvel recointement [E. DESCH., Poésies mss. f° 66]

ÉTYMOLOGIE

  • Retourner ; provenç. retornamen ; ital. ritornamento.