retromper

RETROMPER

(re-tron-pé) v. a.
Tromper de nouveau.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Non, Muret, non, ce n'est pas du jour d'huy Que l'archerot qui cause nostre ennuy Cause l'erreur qui retrompe les hommes [RONS., 118]