retroussé, ée

Recherches associées à retroussé, ée: aquilin, nez en trompette

RETROUSSÉ, ÉE

(re-trou-sé, sée) part. passé de retrousser
Replié, relevé en haut.
Que faites vous, entre autres choses, de ce cocher à barbe retroussée ? [DANCOURT, Chev. à la mode, II, 2]
Après lui [l'évêque de Senlis, dans une procession de la Ligue] venait le prieur des Chartreux, suivi de tous ses moines, l'habit retroussé, le capuchon abattu, un casque en tête [VOLT., Hist. parl. XXXII]
Avoir le bras retroussé jusqu'au coude, avoir ses manches retroussées, de manière que le bras soit nu jusqu'au coude.
Car en enfer on marque votre place ; Des noirs démons les bras sont retroussés [BÉRANG., Gohier.]
Nez retroussé, nez dont le bout est un peu relevé.
Quelquefois je me figure que vous êtes blonde [il s'agit d'une dame inconnue] ; et d'autres fois que vous êtes brune ; tantôt grande, tantôt petite, avec un nez aquilin et avec un nez retroussé [VOIT., Lett. 78]
Ce cheval a les flancs retroussés, il a les flancs creux.
S. m. pl. Champignons du genre agaric.