revanche

revanche

n.f.
1. Action de rendre la pareille pour un mal que l'on a reçu : Il finira par avoir sa revanche un jour ou l'autre vengeance
2. Seconde partie que l'on joue pour donner au perdant la possibilité de gagner à son tour : Il ne veut pas me donner ma revanche.
En revanche,
en retour : L'insertion d'une petite annonce est payante, en revanche la consultation est gratuite en compensation, en contrepartie

REVANCHE

(re-van-ch') s. f.
Action de rendre la pareille pour un mal qu'on a reçu.
Ne triomphez point tant ; vous ne tarderez guère à me faire avoir ma revanche [MOL., les Amants, II, 1]
Annibal : Je vous ai fait passer de mauvais jours et de mauvaises nuits. - Fabius : Il est vrai ; mais j'ai eu ma revanche [FÉN., Dial. Fabius, Annibal.]
La vengeance n'est plus qu'une revanche ; on la prend comme un moyen de réussir, et pour l'avantage qui en résulte [DUCLOS, Consid. mœurs, 4]
Quoique j'eusse assez beau jeu pour prendre ma revanche [J. J. ROUSS., Conf. I]
Il se dit quelquefois en bonne part pour reconnaissance, retour. Il m'a rendu un bon office, j'aurai ma revanche.
Si la revanche était indubitable, quelle gloire y aurait-il de faire plaisir ? [MALH., Traité des bienf. de Sénèque, I, 1]
Eh oui ! votre réception Me touche, me pénètre ; elle est et noble et franche : Ne pourrai-je chez moi prendre un jour ma revanche ? [COLLIN D'HARLEV., Chât. en Espagne, II, 4]
Terme de jeu. La seconde partie entre deux joueurs, que le perdant joue pour se racquitter. Jouer la revanche. Donner la revanche. Partie, revanche et le tout.
Quand vous [mari] perdez au jeu, l'on [l'amant de votre femme] vous donne revanche ; Même votre homme écarte et ses as et ses rois [LA FONT., Coupe enchantée.]
Je lui gagnai partie, revanche et le tout dans un clin d'œil [HAMILT., Gramm. III]
Fig.
J'ai vu M. de Garville, je ne l'ai point assez vu, j'étais très malade, mais j'espère qu'il me donnera ma revanche [VOLT., Lett. Marmontel, 9 août 1773]
Fig.
Je trouve que nos gouverneurs ont gagné, dans toute cette manœuvre, la partie, la revanche et le tout [SÉV., 8 juillet 1685]
Fig. Prendre sa revanche. réussir après avoir éprouvé un insuccès.
M. le vicomte n'a pas encore eu le temps de déployer toute son éloquence ; mais laissez-le faire, il prendra sa revanche [GENLIS, Théât. d'éduc. le Voyageur, I, 1]
Toute reprise de jeu que demande un joueur qui a perdu. J'ai perdu au piquet ; voulez-vous me donner ma revanche au trictrac ?
En revanche, loc. adv. En compensation, en récompense.
Si jamais je t'aimai, cher Rodrigue, en revanche Défends-toi maintenant pour m'ôter à don Sanche [CORN., Cid, V, 1]
Je n'en dissimulerai point les défauts, et en revanche je me donnerai la liberté de remarquer ce que j'y trouverai de moins imparfait [ID., 1er disc.]
....Qui rit d'autrui Doit craindre qu'en revanche on rie aussi de lui [MOL., Éc. des femmes, I, 1]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Je ne veux point mespriser, Ne mesdire en ma revanche : Mais j'aime mieux estre blanche [MAROT, II, 355]
    À fin que nous ne nous en allions pas sans revenche [MONT., I, 28]
    Je suis prodigue de bonnetades, et n'en receois jamais sans revenche [ID., III, 31]
    On doit avoir desplaisir, voire honte de si rigoureuses revanches [LANOUE, 582]
    Les freres nous ont pris sans verd à ce coup, mais nous aurons quelque jour nostre revanche [ID., 613]
    Et moi en revanche je vous promets un livret à quoi un de mes voisins travaille [D'AUB., Faen. III, 21]
    ....Que le seul moyen de faire cesser les barbaries des ennemis est de leur rendre les revanches [ID., Hist. I, 155]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. REVANCHER ; bourg. revainche ; Berry, revenche.

revanche

REVANCHE. n. f. Action par laquelle on reprend sur quelqu'un l'avantage qu'il avait pris sur vous. On l'avait maltraité, mais il a eu sa revanche, il a pris sa revanche. Vous m'avez rendu de bons offices, je tâcherai d'avoir, de rendre ma revanche.

À charge de revanche, À condition qu'on rendra la pareille.

REVANCHE se dit, en termes de Jeu, de la Seconde partie que joue le perdant, dans l'espoir de regagner ce qu'il a perdu. Jouer la revanche. Prendre, demander sa revanche. Voulez-vous votre revanche? Donner la revanche.

EN REVANCHE, loc. adv. En récompense, en retour. Il m'a servi dans telle occasion, et en revanche je l'ai servi dans une autre.

Il signifie aussi inversement, au contraire. L'ennemi avait pris un village, et en revanche nous lui prîmes une de ses meilleures places.

revanche


REVANCHE, s. m. REVANCHER, v. a. REVANCHEUR, s. m. [1re e muet, 2e lon. 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Revancher, c'est défendre quelqu'un qui est ataqué. "Il a bien revanché son ami. "Je me suis revanché = Se revancher se dit plus souvent, pour rendre la pareille. Il se dit ordinairement du mal. Je m'en revancherai. Quelquefois pourtant on~ le dit du bien: Se revancher d'un bienfait. Il n'est que du style famil.
   REVANCHE, est 1°. Action par laquelle on se revanche du mal qu'on a reçu. "Avoir, ou en avoir sa revanche. On le dit quelque-fois du bien: "Vous m'avez rendu ce bon ofice; je tacherai d'en avoir ma revanche. = 2°. Au jeu, seconde partie que joûe le perdant, pour se raquiter de ce qu'il a perdu. "Jouer la revanche. "Prendre, demander sa revanche.
   Rem. Dans certaines Provinces, on dit revange, et un Auteur moderne l'a même écrit de la sorte: c' est un barbarisme. = On dit adverbialement, en revanche, pour, en récompense. "Il avait fort mal dîné, mais en revanche il a bien soupé. = On le dit ordinairement sans régime: Fontenelle l'emploie avec la prép. de: "En revanche de la Philosophie qu'elle aprenait de lui, elle lui voulut aprendre le François. — Ce régime peut être bon en de pareilles phrâses. L' Académie n'en done point d'exemple.
   REVANCHEUR, qui revanche, est peu usité. "Il a trouvé dans son camarade un bon revancheur.

Synonymes et Contraires

revanche

nom féminin revanche
Fait de rendre la pareille.
Traductions

revanche

Rache, Vergütung, Vergeltungrevenge, vengeance, reimbursement, rematch, repayment, retributionrestituering, terugbetaling, vergelding, wedervergelding, wraakנקמה (נ)vergeldingrevanšhævnrepago, venĝovenganzavendetta, rappresaglia, rivincitavingançahämndρεβάνς (ʀəvɑ̃ʃ)
nom féminin
1. fait d'être de nouveau supérieur à qqn prendre sa revanche sur qqn
2. sport match joué pour essayer de gagner après avoir perdu jouer la revanche
3. sert à marquer l'opposition

revanche

[ʀ(ə)vɑ̃ʃ] nf
(= vengeance) → revenge
prendre sa revanche → to get one's revenge, to get one's own back
Il a pris sa revanche en refusant de lui prêter son vélo → He got his own back by refusing to lend him his bike.
prendre sa revanche sur qn → to get one's revenge on sb, to get one's own back on sb
(autres locutions) en revanche → on the other hand
C'est cher mais en revanche c'est de la bonne qualité → It is dear but on the other hand it's good quality.