revivre

revivre

v.i.
1. Revenir à la vie ressusciter
2. Reprendre des forces, de l'énergie : Depuis que je suis en vacances, je revis renaître
3. Être à nouveau en usage : Faire revivre certaines coutumes tombées dans l'oubli rétablir
4. Apparaître une nouvelle fois ; se produire de nouveau : L'espoir revit dans les cœurs réapparaître
5. Être évoqué par un moyen artistique : Un film qui fait revivre les événements de mai 1968.
v.t.
Vivre de nouveau qqch ; se remémorer des événements passés de sa vie : Il voudrait ne jamais revivre ces épreuves difficiles. Des rêveries où l'on revit son enfance.

revivre


Participe passé: revécu
Gérondif: revivant

Indicatif présent
je revis
tu revis
il/elle revit
nous revivons
vous revivez
ils/elles revivent
Passé simple
je revécus
tu revécus
il/elle revécut
nous revécûmes
vous revécûtes
ils/elles revécurent
Imparfait
je revivais
tu revivais
il/elle revivait
nous revivions
vous reviviez
ils/elles revivaient
Futur
je revivrai
tu revivras
il/elle revivra
nous revivrons
vous revivrez
ils/elles revivront
Conditionnel présent
je revivrais
tu revivrais
il/elle revivrait
nous revivrions
vous revivriez
ils/elles revivraient
Subjonctif imparfait
je revécusse
tu revécusses
il/elle revécût
nous revécussions
vous revécussiez
ils/elles revécussent
Subjonctif présent
je revive
tu revives
il/elle revive
nous revivions
vous reviviez
ils/elles revivent
Impératif
revis (tu)
revivons (nous)
revivez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais revécu
tu avais revécu
il/elle avait revécu
nous avions revécu
vous aviez revécu
ils/elles avaient revécu
Futur antérieur
j'aurai revécu
tu auras revécu
il/elle aura revécu
nous aurons revécu
vous aurez revécu
ils/elles auront revécu
Passé composé
j'ai revécu
tu as revécu
il/elle a revécu
nous avons revécu
vous avez revécu
ils/elles ont revécu
Conditionnel passé
j'aurais revécu
tu aurais revécu
il/elle aurait revécu
nous aurions revécu
vous auriez revécu
ils/elles auraient revécu
Passé antérieur
j'eus revécu
tu eus revécu
il/elle eut revécu
nous eûmes revécu
vous eûtes revécu
ils/elles eurent revécu
Subjonctif passé
j'aie revécu
tu aies revécu
il/elle ait revécu
nous ayons revécu
vous ayez revécu
ils/elles aient revécu
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse revécu
tu eusses revécu
il/elle eût revécu
nous eussions revécu
vous eussiez revécu
ils/elles eussent revécu

REVIVRE1

(re-vi-vr') v. n.Il se conjugue comme vivre.
Revenir à la vie.
La main de Dieu qui donne la vie et la mort.... semblait l'immoler et la faire revivre plusieurs fois, pour la disposer à son dernier sacrifice [FLÉCH., Duch. de Mont.]
Qu'ils [les suicides] voudraient bien revivre et revoir la lumière ! Recommencer cent fois leur pénible carrière ! [DELILLE, Énéide, VI]
Par exagération. Voilà du vin capable de faire revivre un mort. En langage de la dévotion. Pour revivre à la grâce, il faut mourir au péché, il faut renoncer entièrement au péché, si l'on veut recevoir les dons de la grâce. Faire revivre une personne, prétendre que, crue morte, elle est encore vivante.
On en fait revivre un [fils de Maurice] au bout de vingt années [CORN., Héracl. I, 1]
C'est ce même comte de Moret qu'on a fait revivre depuis, et qu'on a prétendu avoir été longtemps ermite ; vaine fable mêlée à ces tristes événements [VOLT., Mœurs, 176]
Se ranimer.
Ces cœurs.... Revivront pour me suivre, et, blâmant leurs murmures, Brigueront à mes yeux de nouvelles blessures [RAC., Alex. V, 1]
Faire revivre une personne, lui rendre des forces, de la vigueur, la rendre à l'espérance, à la joie. Le remède qu'on lui a donné l'a fait revivre. Cette heureuse nouvelle le fera revivre.
Fig. Vivre pour ainsi dire de nouveau.
S'il [Annibal] ne revivait pas au prince Nicomède [CORN., Nic. III, 2]
Par cette pratique [en suivant les saints avis des personnes que nous avons perdues], nous les faisons revivre en nous en quelque sorte, puisque ce sont leurs conseils qui sont encore vivants et agissants en nous [PASC., Lett. à Mme Périer, 17 oct. 1651]
On vit revivre Néron en la personne de Domitien [BOSSUET, Hist. I, 10]
Mais peut-être que, prêt à mourir, on comptera pour quelque chose cette vie de réputation ou cette imagination de revivre dans sa famille, qu'on croira laisser solidement établie [ID., le Tellier.]
Quoi donc ! as-tu pensé qu'Andromaque infidèle Pût trahir un époux qui croit revivre en elle ? [RAC., Andr. IV, 1]
Vous qui lanciez la foudre et qu'ont frappé ses coups, Revivez dans nos chants quand vous mourez pour nous [VOLT., Fontenoi.]
Ici [dans un temple] revivront à jamais Périclès, Phormion, Iphicrate, Timothée, et plusieurs autres généraux athéniens ; leurs nobles images sont mêlées confusément avec celles des dieux [BARTHÉL., Anach. ch. 12]
Reparaître, revenir au souvenir, à l'imagination.
Ton illustre audace Fait bien revivre en toi les héros de ma race [CORN., Cid, III, 6]
Et vous, princesse, qui gémissez en lui rendant ce triste devoir, et qui avez espéré de la voir revivre dans ce discours [BOSSUET, Anne de Gonz.]
En parlant des choses, renaître, se renouveler.
Mon repos m'abandonne et ma flamme revit [CORN., Cid, II, 5]
Ma jeunesse revit en cette ardeur si prompte [ID., ib. I, 8]
Son orgueil.... ne laissa pas de revivre dans ses successeurs [BOSSUET, Hist. III, 4]
Il sent toute son ancienne amitié revivre dans son cœur [FÉN., Tél. XI]
Et nos espérances revivent de nos projets même renversés [MASS., Or. fun. Dauphin.]
Si vous êtes libre d'ambition pour vous-même, vous la sentez revivre pour vos enfants [ID., Profess. relig. Serm. 1]
Le courage des premiers âges de la république revivait en lui dans un temps de lâcheté et de corruption [VOLT., Mœurs, 28]
Les donations ainsi révoquées ne pourront revivre ou avoir de nouveau leur effet, ni par la mort de l'enfant du donateur, ni par aucun acte confirmatif [, Code Nap. art. 964]
Faire revivre, renouveler, faire renaître.
Dans la solitude de Sainte-Fare.... dans cette sainte montagne.... où les épouses de Jésus-Christ faisaient revivre la beauté des anciens jours [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Il rétablit les études, et fit revivre dans les écoles de droit ces exercices publics et solennels et ces rigoureuses épreuves qui feront refleurir les lois et l'éloquence de nos pères [FLÉCH., le Tellier.]
Tout ce qui environne le lit de sa mort [du pécheur] fait revivre dans son souvenir quelque nouveau crime [MASS., Avent, Mort du péch.]
On dirait que l'on fait revivre ce qu'on découvre, et que le passé reparaît sous la poussière qui l'a enseveli [STAËL, Corinne, IV, 5]
Il fait revivre en lui la gloire de ses ancêtres, il imite les grandes actions de ses ancêtres. Faire revivre des droits, des prétentions, etc. les faire valoir de nouveau.
Pierre faisait revivre les anciennes prétentions des czars sur la Livonie [VOLT., Russie, I, 19]
Il se dit d'une charge qui, éteinte ou supprimée, est rétablie. Faire revivre une charge.
Si le bon plaisir de Votre Majesté est tel que lesdites provisions aient lieu et que ledit office revive [CORN., Au roi et à Nos seigneurs de son conseil]
Terme de peinture. Se dit en parlant de l'effet du nettoyage d'un tableau, du lavage d'une peinture. Le vernis fait revivre les couleurs, il leur donne un nouvel éclat. La noix de galle fait revivre les vieilles écritures, elle les fait reparaître, les rend lisibles. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Activement. Revivre sa vie, recommencer le cours de sa vie.
Qu'un autre, s'exhalant en regrets superflus, Redemande au passé ses jours qui ne sont plus, Pleure de son printemps l'aurore évanouie, Et consente à revivre une seconde vie [LAMART., Médit. I, 18]
Et de ceux que j'aimais l'image évanouie Se lève dans mon âme, et je revis ma vie ! [ID., Harm. IV, 11]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Là fait Deus [Dieu] cius [les aveugles] veeir, surz oïr, muz parler ; Lepruz munder, les morz e revivre e aler [, Th. le mart. 131]
    ....Li reis qui ert [était] mors e perdus, Tes fiz e sires est trovez e revescuz [, ib. 72]
  • XIIIe s.
    Et se devant moi moriés, Tous jors ou mien [cœur] revivriés, Après vostre mort par memoire [, la Rose, 8184]
    Dangier ....n'avoit pas cuer de coart, Ains sembloit estre Renoart Au tinel qui fust revescus [, ib. 15549]
    Maistre, bien sai que je morrai, Fis [certain] sui de mort, mais je ne sai S'apriès ma mort porai revivre [GUI DE CAMBRAI, Barl. et Jos. p. 48]
    Molt est malvaise ceste vie, S'on sans revivre chi [ici] devie [ID., ib. p. 29]
    Chacun jor la vodroit confondre [l'hypocrisie], Se chacun jor pooit revivre [RUTEB., II, 75]
  • XIVe s.
    Et quant on recorde une geste, Moult de gens en ont si grant feste, Qu'il semble qu'il voient ceulz vivre Que leur grans valeurs fait revivre [J. DE CONDÉ, t, III, p. 231]
  • XVe s.
    Dont eulx [les hommes] et leur succession Fussent peris, tant se forfirent, Se ne fust l'incarnation Du filz Dieu par qui revesquirent [, Mart. de St Étienne]
  • XVIe s.
    Cele mort qui faict ainsi revivre N'est qu'un dormir.... [MAROT, II, 323]
    Quand je veins à revivre et à reprendre mes forces, qui feut deux ou trois heures aprez [une chute] [MONT., II, 58]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. reviure ; catal. reviurer ; espagn. revivir ; portug. reviver ; ital. revivere ; du lat. revivere, de re, et vivere, vivre.

REVIVRE2

(re-vi-vr') s. m.
Regain.
Regain ou revivre [VAUBAN, Dîme, p. 193]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Leurs prez qui estoient en foins de regains, que on dit reviore selon le langage du pays [Auvergne] [DU CANGE, reviore.]
  • XVIe s.
    Sinon que le pré porte revivre [, Coust. génér. t. I, p. 884]

ÉTYMOLOGIE

  • On doit prendre revivre pour re et le verbe vivre ou le substantif vivres ; même l'ancienne forme reviore ne doit pas en empêcher. En effet la forme reviore, comme on voit, appartient à l'Auvergne ; elle peut donc, par voisinage, être rattachée au prov. reviure, qui est l'infinitif de revivre. Cette coïncidence est décisive.

revivre

REVIVRE. (Il se conjugue comme VIVRE.) v. intr. Ressusciter, revenir à la vie. JÉSUS-CHRIST fit revivre Lazare, qui était mort depuis trois jours. Vous pleurez; hélas! vos larmes ne la feront pas revivre.

En langage de Dévotion, Pour revivre à la grâce, il faut mourir au péché, Il faut renoncer entièrement au péché, si l'on veut revenir en état de grâce.

Fig. et par exagération, Faire revivre une personne, Lui rendre des forces, de la vigueur, lui redonner de l'espérance, de la joie. Il était dans une grande langueur, le remède qu'on lui a donné l'a fait revivre. Il était dans un étrange accablement d'esprit, la nouvelle qu'il a reçue l'a fait revivre.

REVIVRE signifie au figuré Vivre pour ainsi dire de nouveau, se continuer en la personne d'un autre. Les pères revivent dans leurs enfants. On vit revivre dans cet empereur Auguste et Titus.

Il signifie aussi Retrouver une sorte de vie dans la mémoire des hommes. L'épopée fait revivre les héros des temps passés.

Il se dit également des Choses et signifie Renaître, se renouveler. À la paix, l'industrie sembla revivre. La fierté, l'orgueil de ses aïeux revivait en lui. J'ai vu revivre cette mode, qui était passée depuis longtemps.

Faire revivre une chose, La ranimer, la remettre de nouveau en honneur, en vogue, en crédit. Ce nouveau procès a fait revivre la haine qui existait entre ces deux familles. Faire revivre une hérésie, une opinion, un système, une mode. Faire revivre des mots tombés en désuétude.

Il fait revivre en lui la gloire de ses ancêtres, Il imite les grandes actions de ses ancêtres.

Faire revivre des droits, des prétentions, etc., Les faire valoir de nouveau.

Faire revivre une charge, Rétablir une charge qui avait été éteinte ou supprimée.

Faire revivre les couleurs d'un tableau, Leur donner un nouvel éclat. Faire revivre de vieilles écritures, Les faire reparaître, les rendre lisibles.

revivre

Revivre, Reuiuiscere, voyez Vivre.

revivre


REVIVRE, v. n. [1re et dern. e muet.] Revenir de la mort à la vie. "Vous avez beau pleurer, vos pleurs ne le feront pas revivre. = Vivre de nouveau en quelque sorte. "Les Pères revivent dans leurs enfans. = Faire revivre, rétablir. "Le Roi a fait revivre cette charge. = Remettre en crédit: faire revivre une hérésie, une opinion. = Faire reparaitre; la noix de galle fait revivre les vieilles écritures. = Doner un nouvel éclat; le vernis fait revivre les couleurs. = Ralumer: faire revivre l'amour, la haine, etc.

Synonymes et Contraires

revivre

verbe revivre
2.  Être à nouveau en vigueur.
Traductions

revivre

(ʀəvivʀ)
verbe transitif
1. vivre ce qu'on a déjà vécu Je ne veux pas revivre cela.
2. penser à ce qu'on a vécu revivre un accident

revivre

קם לתחייהresuscitate, revive, reliverevivireviverξαναζωντανεύωrivivereGenopleveKokeaÅteruppleva
verbe intransitif
1. retrouver ses forces Elle revit depuis qu'elle est ici.
2.
a. remettre en pratique faire revivre une tradition
b. faire apparaître de nouveau à l'esprit faire revivre le passé

revivre

[ʀ(ə)vivʀ]
vi
[personne] → to come alive again
[traditions] → to be revived
faire revivre [+ mode, institution, usage] → to bring back to life
vt [+ épreuve, moment] → to relive