rhabiller

rhabiller

v.t.
1. Habiller de nouveau qqn ou lui racheter des vêtements : Rhabiller une poupée.
2. Remettre en état : Rhabiller une montre réparer

se rhabiller

v.pr.
Remettre ses habits.

rhabiller


Participe passé: rhabillé
Gérondif: rhabillant

Indicatif présent
je rhabille
tu rhabilles
il/elle rhabille
nous rhabillons
vous rhabillez
ils/elles rhabillent
Passé simple
je rhabillai
tu rhabillas
il/elle rhabilla
nous rhabillâmes
vous rhabillâtes
ils/elles rhabillèrent
Imparfait
je rhabillais
tu rhabillais
il/elle rhabillait
nous rhabillions
vous rhabilliez
ils/elles rhabillaient
Futur
je rhabillerai
tu rhabilleras
il/elle rhabillera
nous rhabillerons
vous rhabillerez
ils/elles rhabilleront
Conditionnel présent
je rhabillerais
tu rhabillerais
il/elle rhabillerait
nous rhabillerions
vous rhabilleriez
ils/elles rhabilleraient
Subjonctif imparfait
je rhabillasse
tu rhabillasses
il/elle rhabillât
nous rhabillassions
vous rhabillassiez
ils/elles rhabillassent
Subjonctif présent
je rhabille
tu rhabilles
il/elle rhabille
nous rhabillions
vous rhabilliez
ils/elles rhabillent
Impératif
rhabille (tu)
rhabillons (nous)
rhabillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais rhabillé
tu avais rhabillé
il/elle avait rhabillé
nous avions rhabillé
vous aviez rhabillé
ils/elles avaient rhabillé
Futur antérieur
j'aurai rhabillé
tu auras rhabillé
il/elle aura rhabillé
nous aurons rhabillé
vous aurez rhabillé
ils/elles auront rhabillé
Passé composé
j'ai rhabillé
tu as rhabillé
il/elle a rhabillé
nous avons rhabillé
vous avez rhabillé
ils/elles ont rhabillé
Conditionnel passé
j'aurais rhabillé
tu aurais rhabillé
il/elle aurait rhabillé
nous aurions rhabillé
vous auriez rhabillé
ils/elles auraient rhabillé
Passé antérieur
j'eus rhabillé
tu eus rhabillé
il/elle eut rhabillé
nous eûmes rhabillé
vous eûtes rhabillé
ils/elles eurent rhabillé
Subjonctif passé
j'aie rhabillé
tu aies rhabillé
il/elle ait rhabillé
nous ayons rhabillé
vous ayez rhabillé
ils/elles aient rhabillé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse rhabillé
tu eusses rhabillé
il/elle eût rhabillé
nous eussions rhabillé
vous eussiez rhabillé
ils/elles eussent rhabillé

RHABILLER

(ra-bi-llé, ll mouillées, et non rabi-yé) v. a.
Raccommoder, remettre en état (ce qui est le sens propre).
Et d'autant que les patrons de navires et barques dudit Toulon font rhabiller et donner carène à leurs navires et barques.... [, Délibér. du conseil de Toulon, 19 sept. 1620, dans JAL]
Il se retira, cela dit, Dans son cabinet et se mit Tant à découper des images Qu'à rhabiller de vieilles cages [SCARR., Virg. VII]
Rhabiller la meule, la remettre en état de triturer le grain. Terme de pêche et de chasse. Rhabiller un filet, le raccommoder. Terme de fauconnerie. Rhabiller un oiseau, raccommoder le plumage d'un oiseau de proie.
Fig. et familièrement. Rectifier ce qu'il y avait de défectueux dans une affaire ; tâcher de pallier une faute.
Ils négligent la seconde gloire de la vertu, qui est de savoir rhabiller ses fautes [BALZ., 6e disc. De la cour.]
Combien crois-tu que j'en connaisse qui, par ce stratagème [l'hypocrisie], ont rhabillé adroitement les désordres de leur jeunesse... ? [MOL., Fest. V, 2]
Songez.... à inventer un moyen de rhabiller votre escapade [ID., G. Dand. III, 8]
La duchesse de Berry essayait de rhabiller avec elle [sa mère] ce qu'elle lui avait dit [SAINT-SIMON, 309, 41]
Habiller une seconde fois. Il était déshabillé, il fallut le rhabiller.
Fournir de nouveaux habits. Rhabiller ses domestiques.
Il [Turenne] avait rhabillé à ses dépens tout un régiment anglais, et l'on n'a trouvé dans son coffre que neuf cents francs [SÉV., 9 août 1675]
Se rhabiller, v. réfl. Remettre ses habits.
Nous commençâmes par chez M. de la Trousse, qui voulut bien avoir la complaisance de se rhabiller et en novice et en profès, comme le jour de la cérémonie [SÉV., 5 janv. 1869]
Un jour Patris étant revenu d'une extrême maladie à quatre-vingts ans, et ses amis s'en réjouissant avec lui, et le conviant de se lever : " Hélas ! messieurs, leur dit-il, ce n'est pas la peine de se rhabiller, " [ID., à Bussy, 13 oct. 1677]
Se pourvoir de nouveaux habits. Il s'est rhabillé chez un fripier.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Leur navire fort gastée, et mirent tant à se rabiller, qu'ils ne servirent de rien [COMM., VII, 10]
  • XVIe s.
    Si de soy mesme c'est un homme mal nay, l'empire de l'univers ne le sçauroit rabiller [MONT., I, 328]
    Au lieu de rabiller nostre faulte, nous la redoublons [ID., I, 396]
    La France est si peuplée et si fertile, que ce que la guerre a gasté en un an, se r'habille en deux [LANOUE, 160]
    Lesquelles [maisons] venans entre les mains d'un bon mesnager, il en r'habille quelque petit coin, les rendant logeables [ID., 234]
    Le grand plaisir que m'avoit fait la lecture de cet historien [Hérodote] ... m'auroit fait oublier la peine que j'aurois prise à rabiller plusieurs et presque infinis passages de l'interpretation latine [H. EST., Apol. pour Hérod. à un ami]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et habiller ; wallon, rabii.

rhabiller

RHABILLER. v. tr. Habiller une seconde fois, remettre ses habits à quelqu'un. Il était déshabillé, il a fallu le rhabiller. Il sort du bain, laissez-lui le temps de se rhabiller.

Il signifie aussi Fournir de nouveaux habits. Il a rhabillé tous ses domestiques. Elle s'est rhabillée.

Il signifie encore Réparer, remettre en état. Rhabiller une montre. Rhabiller une meule de moulin.

Il signifie figurément et familièrement, Rectifier ce qu'il y a de défectueux dans une affaire, tâcher de justifier, de pallier une faute. Il a rhabillé tout cela du mieux qu'il a pu. Il aura bien de la peine à rhabiller ce qu'il a fait si mal à propos.

rhabiller

Rhabiller, Rhabituer, voyez Rabiller, Rabituer.

Synonymes et Contraires

rhabiller

verbe rhabiller
Remettre un objet en état.
Traductions

rhabiller

(ʀabije)
verbe transitif
remettre ses vêtements à qqn rhabiller un enfant

rhabiller

[ʀabije] vt
(= habiller de nouveau) → to dress again
[bâtiment] → to redo the exterior of [ʀabije] vpr/réfl → to get dressed again, to put one's clothes on again