rhabilleur, euse

RHABILLEUR, EUSE

(ra-bi-lleur, lleû-z', ll mouillées) s. m. et f.
Ouvrier, ouvrière qui rhabille, qui raccommode. Fig. Celui qui tâche de pallier, de justifier.
Senneterre, qui était de son naturel grand rhabilleur, ne voulut pas laisser partir la cour sans mettre un peu d'onction (c'était son mot) à ce qui n'était qu'un pur malentendu [RETZ, III, 80]
Synonyme de renoueur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    R'habiller une partie rompue, ou luxée et separée, et la réduire en son lieu, par quoi les vulgaires à bon droit appellent ceux qui reduisent les os fracturés ou luxés, r'habilleurs ou renoueurs [PARÉ, XIII, 14]

ÉTYMOLOGIE

  • Rhabiller ; Berry, rhabilleux, rhabilloux, rebouteurs.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RHABILLEUR. Ajoutez :
    Horloger qui raccommode les montres, [, Tarif des patentes, 1858]
  • Chaudronnier, [, Tarif des patentes, 1858]
  • Armurier, celui qui se borne à réparer les armes, [, Tarif des patentes, 1858]